mardi 14 octobre 2014

Du fond des bois...suite.

Nous en étions restés là...ou presque car j'y suis revenue, accompagnée cette fois, d'amateurs.


Tous était comme hier, calme et paisible... Enfin presque : un Canigou un rien "volcanique" veillait sur nous.



Mais on l'a vite oublié, cachés au fond des bois, rampant, avançant à quatre pattes, enfin, la routine.
La routine fut aussi une vaste cueillette, plus de 20 kg, je pense.




La chanson a changé à la maison : elle avait déjà entonné le 1er couplet ce matin avec les bolets de la veille.
De ramasseur, Lison -moi-, s'était muée en bricoleur.



Un cadre de moustiquaire que j'avais construit pour ma chambre a changé de destination et s'est mué en séchoir à champignons.



Quelques heures plus tard, après la cueillette, des perles de cèpes font de beaux colliers...



Et puis il y a la méthode moderne : le séchoir électrique de Nika.
Au bout de quelques heures, ils sont prêts à filer aux civets.



La méthode ancestrale d'ici est toujours...la moustiquaire : midi et moustiques obligent.
Il m'en reste une de vieille, donnée autrefois par mon père : la voici bien remplie, un joli design...




Et ce soir, un entêtant parfum de cèpe emplit la maison du garage jusqu'aux étages.
Croirez vous ? Je n'ai pas fini : un plein seau m'attend encore.
Quant aux girolles leur destin n'est pas encore scellé.
On avisera demain!


20 commentaires:

  1. Superbe design gourmand en effet, et excellente idée la moustiquaire.
    Tu préfères les sécher que les congeler ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème est le congélateur : entre les légumes du jardin, les plats cuisinés du jardin et le sanglier,les 2 congel sont pleins. Les chasseurs m'ont offert une "jambe " entière de sanglier (ça me donne idée de blog prochain. Sinon j'aurais congelé. Je vais faire de la place et chercher d'autres champignons tant qu'il y en a Bises

      Supprimer
  2. Bonjour bonjour ma Belle!
    Un vrai trésor chez toi chère Lison!
    Tu as des cèpes!!!!!!!!Miammmm!
    Je t' adore pour connaître toutes les champignons!
    J'ai ramasser avec mon grand père quand je suis été un enfant mais seule j'ai peur de ramasser pas les vrais ceps ou champignons.
    Ce sont des beaux souvenirs pour moi être au forêt avec mon gentil grand-père .... le temps est passé ....C' est la vie!
    Tu as la chance de faire des délicieux plats avec tes cèpes en hiver et automne ....magnifique!!!
    J'espère tu vas bien et je te souhaite une douce semaine!
    Je t' embrasse fort!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tous nous avons des souvenirs d'enfance et de champignons. Et des souvenirs merveilleux parce que c'est l'enfance la nature et les parents ou grands parents. Je connais peu de champignons, mais c'est égal, ma préférence va aux cèpes pour les sauces et au giroles pour les manger de suite. Bises. ma maison sent bon !!!

      Supprimer
  3. Bonjour Lison,
    hum ! certainement l'odeur qui m'a attiré sur cet article. Les cèpes et les girolles me manquent.
    "Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village..."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, l'odeur, ma maison et moi même en sommes imprégnées. Il faut revenir en chercher, c'est la saison.Tu ne reviens pas parfois sous le bon soleil du midi dont tu es si loin ?Amitiés

      Supprimer
  4. c'est vrai que ça donne envie, envie de la recherche, envie de la cueillette, envie de la préparation "scientifique", envie de la dégustation, merci pour ce partage anie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo Anie !Eh, tu peux y aller aussi ! C'est à la portée de tous ceux capables de ...ramper. Au sens propre s'entend !!

      Supprimer
  5. Maman me parlait de ces "colliers" de champignons que son père faisait sécher au grenier. Et après, une fois secs, tu les conserves comment ? Te voici parée pour de futures poêlées gourmandes :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les amis me disent dans des bocaux en verre . Mon père les mettait dans des sacs papier. Moi c'est la 1ere fois que j'en ai autant. Alors je vais opter pour le verre mais j'en ai jusqu'à ma mort !!!
      L'hiver je cuisine des sauces , cela me servira bien Mieux que les champignons congelés su Supermarché X...ou Y

      Supprimer
  6. c'est beau, je n'ai jamais vu une si belle cueillette, c'est impressionnant.
    J'imagine le parfum, j'aime beaucoup le parfum des girolles et cela me rappelle aussi mon enfance, les sorties du dimanche en famille.
    bisous
    Laurence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et moi je n'ai jamais fait une si belle cueillette. Hier matin c'est une drôle d'odeur qui m'a réveillée, au 2nd étage : les cèpes du R d C ! Bisous et tant mieux pour les souvenirs...cette idée de les réveiller me plait

      Supprimer
  7. C'est drôlement beau tous ces colliers de champignons, Lison ! mais quel boulot, j'imagine ! Quand on aime, on ne compte pas, n'est-ce pas ? :-)
    Gros bisous, et une bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a 2 jours que je suis entre parenthèses : courrier , blogs amis, repas, etc...je suis vouée corps et âme au Dieu Cèpe et à la Déesse Girolle. Et comme j'ai fini...j'y retourne ce matin ! Bisous

      Supprimer
  8. Quantos cogumelos! Achei muito interessante o processo, imagino que deve ser delicioso.
    beijos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette année, il y a des champignons comme jamais on n'en a vus ! j'en ai récolté au moins 30 kg, certains en ont récolté 100kg. C'est super bon ! Beijinhos

      Supprimer
  9. mon commentaire semble avoir disparu donc je recommence ma petite prose:

    Je suis battue avec ma dizaine de kg de cèpes et ma grosse poignée de girolles mais nous nous sommes régalés hier soir à 5 gros mangeurs avec des oronges - et là MIAM MIAM!
    Il faut dire que nous avions presque oublié l'existence des cèpes, leur odeur, et les retrouver cachés dans les bois : un pur plaisir!
    bisous
    Nicole

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cet aprèm avec les copains : 60 kg minimum. Je suis passée à la vente... Bisous..L'odeur ? Elle m'asphyxie jusqu'à mon lit

      Supprimer
  10. Je ne ramasse pas les champignons , je ne les connais pas , mais j'aime beaucoup les photographier .... et les manger !
    Très intéressant ton billet , j'ai appris beaucoup.
    L'odeur doit être entêtante.
    Douce soirée, bises Lison

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'odeur ? d'agréable, elle est devenue écoeurante, du garage jusqu'au 2nd : une overdose de cèpes !
      Bisous

      Supprimer