dimanche 30 novembre 2014

Vic

Sous ce nom si bref se cache une jolie petite ville catalane de 41 000 habitants, 
située dans la Province de Barcelone, bien à l'intérieur des terres.


Je l'aime car elle a un petit air d'Italie, en évoquant la surprenante place de Sienne.
Mais pas uniquement pour cela...

Vic a changé maintes fois de nom au cours de son existence, depuis la lointaine Ausa romaine, Ausona Wisigothe, Vique castillane, jusqu'à la Vich catalane devenue en 1982 Vic.

Son histoire ne se limite pas à ses identités; la belle romaine laissa un temple longtemps enfoui dans un château où il servait de patio, avec ses colonnes corinthiennes. Ce château, démoli en 1882, mit à jour ce temple. Bien préservé. Et protégé de l'usure des ans...



 Le Pont de Queralt - 11 ème siècle- (ayant lui aussi 3 identités) fut longtemps le seul accès de la route Royale de Barcelone.


Aujourd'hui, à peine transformé pour des besoins d'urbanisme, il garde sa majesté et conduit directement à la vieille ville.





Il enjambe le fantasque Rio Meder qui se chargea plus d'une fois de le mettre à mal.






Tout près du pont est la majestueuse cathédrale Sant Père ( St Pierre), née sur une église romane et remaniée au cours des âges. De la romane ne reste plus que le haut clocher (40m) de style lombard catalan et la crypte.









Un cloître l'agrémente, dont les ouvertures ciselées donnent sur le pont.




Ce sont les monuments majeurs de Vic la catalane.
Que je parcours avec Lison.
Je n'aime pas laisser Lison seule dans le camion dans une ville. 
Donc elle est en visite elle aussi, ce qui ne la dérange en rien.

C'est amusant, je stationne dans "El carrer de la Soledat", rue de la solitude : le hasard ne pouvait mieux choisir !

Mais de Vic, ce que je préfère, c'est la Plaça Major, sans qui Vic ne serait pas un coeur battant.

Petite Lison à Vic
Imaginez un vaste espace de forme plutôt ovoïde, avec un large coeur de sable, comme à Sienne; cependant à Sienne, la place est en pente et il s'y déroule des spectacles équestres. Pas ici. Juste un grand marché l'habille le samedi.
Sienne (image Internet)

Sienne (idem)
Vic et sa superbe Plaça major : c'est dimanche et tous les commerces sont hélas fermés.










Nous flânons longuement, Lison tranquillement installée dans mes bras (dans son sac), ainsi elle ne perd rien du spectacle. Je lui parle souvent pour la rassurer mais je ne crois pas qu'elle ait besoin d'être rassurée : cette chatte est tout terrain!

Les ruelles de Vic ont un charme discret et tranquille en cette saison. Il s'en dégage un parfum de vieille ville, de venelles, de pierre et de bois.
De feuilles et d'humidité. Un silence feutré. Traversé des murmures des rares visiteurs, en cette arrière saison.

Façade peinte : ah! l'entretien !





 Il s'en dégage des couleurs et des teintes pastel.

vitrail


A deux pas de la plaça Major, sur une petite place paisible, je découvre d'abord cette bien curieuse décoration:

Chez le charcutier










Ce n'est autre que la "vitrine suspendue" des spécialités locales en matière de charcuterie.




Sur cette même petite place, j'entrevois aussi mon bonheur gustatif : j'adore ces petits restaus typiques et sans prétention où on est sûr de faire un repas original. Je ne serai pas déçue en poussant la porte de la Bodega de Vic,( spécialité cuisine andalouse)







L'intérieur est exigu et chaleureux : c'est un restaurant à tapas et la carte donne envie de tout !
Il faut se méfier, les rations sont très copieuses. L'accueil est très agréable...




Lison est acceptée sans problème, elle sera même objet de curiosité. Comme toujours.



Je déguste des petites seiches frites , enrobées d'une pâte à beignets ciselée et aérienne de légèreté : un délice craquant!



Une ration de "callos"
(tripes bien épicées)


Je craque pour des "callos", tripes en sauce fortement épicées.
Quant aux pommes de terre "maison", frites dans l'huile d'olive, nappées d'aïoli  : quel régal !

patatas de casa i sepias
Un petit dessert ? la crème catalane, (mon pêché mignon) s'impose....





Avant de quitter Vic, je me laisse encore porter par le charme de cette ville et je nous offre un autre bain de ruelles paisibles, à l'heure où les catalans prennent tout juste l'apéritif .



Enfin, c'est parti vers la  Sierra où je vous conduirai bientôt.
Si vous le voulez bien ! Autre décor, autre vie. Celle des villages hors du monde...hors du temps...

Une belle route m'attend, dans la grisaille , vers la montagne qui va me gratifier de ses derniers feux d'automne : les feuillages sont de feu et d'or.



En route ! Avec Lison, bien sûr....que vous avez pu voir marcher sur la glace dans mon précédent billet.
Mais à ce moment-là, ni elle ni moi ne le savons : les caprices de Dame Météo ont fait le reste.
--------------------------

[A mes lecteurs de proximité :quelques renseignements pratiques pour l'accès à Vic.
Prendre l'A9 puis l'A7 jusqu'à la sortie aéroport de Gérone. Là, prendre la C25 qui devient autovia au bout de 3 km et suivre cette autovia (autoroute gratuite) jusqu'à Vic. Rien de plus simple!]



















16 commentaires:

  1. Bonjour Lison,
    Tu me fais toujours découvrir dans tes balades des endroits singuliers et toujours très intéressants.
    Toutes tes photos rendnt bien l'atmosphère de cette petite ville, et j'aime bien le pont.
    C'est vrai que cette place ressemble bien à celle du Palio et, la petite Lison tout-terrain est fantastique.
    Le menu me convenais parfaitement , j'aime les seiches frites et les pdt à l'huile d'olive et je suis en train de préparer des tripes très épicées, recette entre Piémont et Ligurie avec des haricots et des pdt.
    Gros bisous Lison et merci. Câlins à Lison chatte et à toute la Tribu du Sujet.
    J'espère que les orages et les inondations vont vous laisser un peu tranquilles et que tu n'es pas trop touchée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A nana originale, choix originaux, si possible. J'avais adoré Sienne, en un printemps glacé où nous grelottions sur nos vélos, forcés de mettre du papier journal sous nos vêtements pour isolation thermique ! A Mireille excellente cuisinière, que tu me donnes faim! Quoique...un civet de sanglier à l'ancienne m'attend, cuisiné par moi. Inondations ? le 66 morfle, mais ici ,je suis sur ma colline perchée...Bisous

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas cette ville typique et magnifique.Je l'adore !
    Merci pour cette promenade très agréable et superbe. Lison est exceptionnelle , caresses pour elle.
    J'adore les seiches et les callos , tu me donnes envie d'en manger!!
    Douce soirée, bises Lison

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A cette saison on se laisse facilement tenter par des plats un peu consistants et chaleureux. J'aime bien les tapas car on peut goûter à davantage de spécialités; bisous

      Supprimer
  3. Os prédios são muito bonitos, parece que voltamos no tempo.
    Lison é muito tranquila uma ótima companhia para viagens, obrigada por compartilhar essas belas imagens!
    beijos
    Adri

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. E uma volta no tempo, gosto das velhas cidades, dos povos olvidados, da vida d'antes, Lison tamb^m parece... Beijos

      Supprimer
  4. Comme les autres intervenants, je dirai "Merci pour cette promenade", j'y étais.... Enfin derrière mon écran comme Lison dans son sac. J'ai noté les seiches frites, spécialité de ma mère... et l'accès à Vic... reste à solutionner les 20 heures d'avion.. si la santé me le permet,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah que de bonnes choses, les seiches frites. Et les calamars romana? Et les "peixets fregits" soit le menu fretin frit ? L'accès à Vic est très simple vu du bout du monde : un saut de puce...par contre le saut de géant de 20 h aïe...La santé ? respirer l'air du pays est un bon fortifiant... Amitiés et merci de me suivre fidèlement du bout du monde.

      Supprimer
  5. Ah ! Ah ! Minou se balade ... En même temps j'ai fait une belle balade grâce à ton magnifique reportage ... Je découvre un autre Vic que celui d'un petit village Vicq près de mon village d'enfance en Bourbonnais ! Merci Lison et bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vic vient du latin "vicus" voisin, soit voisinage de quelque chose ou quartier de quelque lieu ( c'est le cas de Vic) : alors, le tien ? Bisous

      Supprimer
  6. belles photos comme toujours et bon repas!! :) anie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bons vins (2 verres variés)...tu aurais aimé l'ensemble...Un jour si tu veux on y va.

      Supprimer
  7. Je ne connaissais pas Vic et je la découvre donc avec plaisir. Encore un très bel endroit que tu nous fais découvrir. Merci pour la visite, Lison. Bisous et caresses à la petite Lison. :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je n'aimais pas la Catalogne que je trouvais trop différente de l' Espagne. et elle l'est c'est maintenant pour ça que je l'aime, elle est profondément ancrée dans une identité. Bisous Patite Lison est couchée près de l'ordi

      Supprimer