mercredi 15 février 2017

LesAventures de Nina et Mathurin en Ariège : jour 1

Mathu :Chic alors !  Quand j'ai vu que les croquettes étaient dans les bagages, j'ai su qu'on en ferait partie.
Nina : partie des bagages ??
Mathu : mais non, du voyage
Nina : alors miaule français triple sot !

Le ton est donné ils vont se chamailler souvent dans ce petit périple de 615 km quand même. Mais se chamailler gentiment, comme des gosses et se flanquer quelques "baffes" et crachements au museau. Fous rires garantis !Bien sûr on se marre tous les trois. Moi surtout...

Pour Nina, Mathu et les autres, le problème c'est MOI !!  Et oui, chacun me veut au plus "collé serré" alors au départ, on joue au chat et à la souris, on joue les indifférents, on noie le poisson et on attend, par ruse, de s'installer. Où ? sur moi bien sûr.

Au bout d'un moment
Mathu :  tu me laisses passer ?
Nina :  Non !
Indifférence feinte


Moi : bon le temps est à la pluie dehors, je ne veux pas l'orage dedans en plus ! 
Allez Mathu à toi d'abord !




Mathu : mihihi Elle l'a dit : "à moi d'abord"




Nina n'a pas dit son dernier mot et à quelques 40 km de la maison, voilà le tableau sous la tempête, un vent de fou et une pluie furieuse.
J'ai les gendarmes devant ...y voient pas le tableau par chance !


10 kg de chats sur mes cuisses

Bien calés: j'ai un gros ventre en peluche
 Nina : Tant que je suis petite je peux me contenter des genoux. je glisse alors Elle conduit d'une main pour me soutenir. Et le docteur pour chats il a dit "Elle restera petite" !

Moi : Vous avez bien de la chance que ce camion soit patient et qu'il connaisse la route !
En tout cas vous avez compris qu'avec ce volant grand comme une bassine à confiture on garde bien la tête en dessous  !




Nébias (Aude) il pleut toujours....
Nébias Aude

On roule sous la pluie depuis 110 km et Il y a euh...au moins 50 km qu'on est entassés....Et que ça tressaute au rythme de l'embrayage, frein, accélérateur, le régime des routes de montagne .
Nous : on s'en fout !!
Moi : ça me tient chaud !


Foix 200 km : une petite halte, toute petite au pied de la halle, pour regarder le beau château tout haut perché.
J'aime beaucoup la ville de Foix, j'y ai ma librairie attitrée et  autrefois, avec Lison nous faisions toujours halte dans ce bar chaleureux et feutré, par les soirées d'hiver.



Aujourd'hui, Foix, je ne fais qu'y passer, la route est encore longue.Et pas la plus facile sous ce temps de chien.

Aussitôt les deux comparses retrouvent leur fauteuil : mes cuisses !


Nina : de temps en temps, elle nous laisse pour aller regarder de plus près quelque chose qui lui plait. A moi ça me bouscule beaucoup ! Ces bipèdes ça bouge sans arrêt alors que les félins on peut faire 20 heures de surplace.

Mathu : Ne te plains pas avec Elle on voit au moins du paysage .

Nina : toi car tu es curieux, toujours le nez à la fenêtre. Moi je somnole, je suis un "bébé" encore.




Mathu : pfff tu t'intéresses à rien.
Ecoute au moins ce qu'Elle nous explique ...église romane...inspiration lombarde....ancien site Romain, on est à Vic d' Oust. Ta culture Nina  !!


Je subis ses explications et elle me dit "Tes yeux jaunes de crocodile"

Vic d' Oust


Moi : Et maintenant Seix ! Après Oust et avant Salau !  Ils ont de ces noms dans cette Ariège...et j'en passe...
Seix 

Nina : Elle nous laisse pour aller voir "sa ferme en Afrique", je croyais qu'on était en Ariège?

Mathu : ça veut dire que c'est une sorte de rêve. Tu nous vois vivre là ???

Nina : j'aime l'eau, j'aime la neige, j'aime la chasse, oui JE m'y vois Môa
Elle visite, on attend...et il fait froid


Mathurin : Pendant qu'Elle n'est pas là, je te le dis Nina, de l'eau...de l'eau...on n'en manque pas ! il pleut, il y a ces rivières et puis tout ce blanc tout mouillé quand tu regardes en haut, juste celui que je n'aime pas. Ouf il est loin, tant mieux !

Un peu plus tard ...Au terminus du jour, Sérac d' Ustou

Mathurin : mais qu'est ce qu'Elle nous fait ?  On va dormir à côté de l'eau et sous l'eau...Oh que j'aime pas ça...Elle nous met presque sous le pont, on entend la rivière comme si on y était dedans.

Nina : moi j'aime l'eau et je saurais même nager


Moi : puisque vous ne bougez pas, que je vous montre les photos ! On est à Sérac d' Ustou, en bout de vallée .

Il y a 20 habitants ici, 23 avec nous ! Vous vous rendez compte comme d'un coup on grossit la population !

On va dormir près de l'ancien moulin ; elles sont belles ces meules...Mais je vous préviens vous deux , la tempête est annoncée ce soir on devient bunker : aux abris toutes !


Et effectivement tous bien au chaud, sous l'averse brutale et le vent furieux qui secoue les cimes , bien à l'abri derrière un pont, on va passer une douce soirée entre chats.
C'est le moment douceur, famille, chaleur, cocon comme à la maison devant la cheminée et la télé. Ici c'est ronrons, écriture, ou lecture, et puis conversations...


Séance écriture pour Nina


Mathurin devant "le poele" à gaz
Nina dite Nina la Goulue a toujours faim: la table est en place mais vide
Moi : Tu vas où Nina ?
Nina : Je regarde l'heure, tu attends quoi pour nous préparer le repas ?? 

Bientôt 19 heures
Moi : Héhé ! Je vous prépare une surprise pour demain...
Mathurin : oh moi, quand Elle prend ce ton, je me méfie...surtout par ici . Il y a de l'eau, des ours et du blanc partout. J'aime pas ce blanc mais alors pas du tout !



Nina
Et toi tu es de quelle couleur ?? Tu as de la chance qu'elle aime le blanc !
Et moi j'attends avec impatience , j'en rêve déjà de sa surprise...






Bien sûr que je ne leur dis pas sinon une surprise n'est plus une surprise pas vrai ?

J'en connais une qui ne sera pas déçue...
J'en connais un qui ne sera pas content...


La nuit tombe sur la vallée, la pluie ne fait que redoubler et le vent s'affoler.
Bien au calme derrière le pont, la tribu prépare sa nuit.





Mathurin sombre dans le sommeil, Nina s'enroule sur mon bras et bientôt dans la noire nuit tempétueuse, enfouis de part et d'autre de moi sous la couette - car ces Monsieur / Dame ne se mélangent pas- personne ne peut imaginer que trois habitants supplémentaires ont enrichi les "stats" INSEE du village.


Car voyez vous dans ce village enfoui au fond de sa vallée, derrière ses portes et volets clos, et dans les rues froides et mouillées, il n'y a pas un chat !












                                                                                A demain !


12 commentaires:

  1. Amédine Fabuleuse Aventure que Votre Balade en Ariège :) J Adore Votre " Airbag " Félin :) Nina a assorti Son Collier à Ses Yeux Mathurin toujours aussi Coquin :) C est vrai qu Elle ne manque pas de Charme Votre " Ferme en Afrique " :) A demain Amédine :) Calinous aux Minous Bisous à Vous Pensées pour Lison :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Airbag félin mais en cas de freinage brutal cela ne lui ferait pas de bien à lui; je suis très prudente mais ça ne dépend pas de moi. C'est ma seule crainte en route. de plus c'est interdit. Eh qu'elle est chouette ma ferme en Afrique ?? Bisous

      Supprimer
  2. Fabuleuse aventure pour Mathurin le casanier pantouflard bien au chaud devant le feu et Nina l'espiègle la petite coquine et la goulue qui veut tout découvrir et qui n'a pas peur ...savoureux et amusant récit de tes 2 félins bises à toi et pleins de carresses à tes 2 comparses. ..merci pour le récit au début avec ces noms un peu espagnols Vic d'oust j'ai cru être vraiment en Espagne. ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'essaie parfois sans y parvenir d'imaginer ce que ressentent les chats à l'idée du voyage. En tout cas ils sont contents, pas stressés et semblent aimer. Dès que je vais au camion, dans ma rue, Nina me suit d'un air interrogateur . Mathu connait bien mes habitudes. Et puis il ne vient pas toujours, Nina oui depuis que je l'ai. Je dois la sevrer. je ne veux pas l'emmener cet été en vacances. 5 jours de camion ou 6 c'est insupportable pour les chats. mathu le supporterait mieux, casanier mais elle a besoin de bouger.

      Supprimer
  3. CC ... Le voyage en Ariège raconté par Nina et Mathu vaut son pesant de croquettes ;)
    J'adore (rires)
    @ demain alors ;)
    Douce soirée, Bisous et Caresses aux Félins

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui l'écrivain Colette faisait parler les animaux et d'autres dont le célèbre comédien en ce domaine Patrick Bouchitey. En fait tant ils sont expressifs, ça vient spontanément, j'aurais des chiens ce serait pareil. Je pense. Les chats et moi c'est plus fusionnel. affaire à suivre. Bises

      Supprimer
  4. Je vois que tu as des passagers bavards et chaleureux qui t'accompagnent pour ce périple pluvieux. Pas facile de conduire. Je vois que tu es habile bravo
    Bisous à la tribu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans blaguer ils parlent sinon avec leur voix, au moins avec leur regard. D'où les dialogues. Conduire est ma "vocation", j'ai appris à 6 ans.Bisous

      Supprimer
  5. Ah que ce voyage m'enchante, la route, le camion, l'Ariège et les chats, si ce n'est pas le bonheur ça, ça y ressemble diablement! j'attends demain avec impatience pour la suite de cette aventure , bonne soirée Amédine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je dis toujours à mes chats , à la maison où il y en a 6 ou en voyage avec 2 seulement "ça c'est que du bonheur !" et ils approuvent à leur manière car ça comprend tout. Oui c'est une vie que j'apprécie tous les jours car elle peut s'arrêter à tout moment. A très vite Martine

      Supprimer
  6. C'est une merveilleuse aventure avec du beau monde !
    Gros bisous
    Chantaloup

    RépondreSupprimer
  7. Je viens reprendre mes lectures chez toi, chère Amédine, je ne suis plus autant assidue à la blogosphère qu'avant, j'ai pris du retard, et pourtant comme j'aime te lire ! :-)
    Je continue. Bisous.

    RépondreSupprimer