dimanche 17 mars 2013

L'auberge espagnole

Nous voici en Espagne, dans les Pyrénées Catalanes : Tregura de Dalt (c'est à dire d'en haut car il y a celui d'en bas) est un tout petit village perché sur le versant de la montagne. Tregura est un bout du monde, la route, étroite et sinueuse s'arrête là. On ne passe pas à Tregura, on y va.


               Un peu de neige habille encore les toits et les rues escarpées.

Les maisons sont serrées les unes contre les autres, comme pour se protéger du froid, mais plus vraisemblablement pour occuper un minimum d'espace. Rien ou presque ne distingue les constructions anciennes des modernes (en haut du village). Bâties dans le même matériau, elles gardent aux villages une unité parfaite; on trouve cela en Andorre et dans les Pyrénées Espagnoles.


On peut noter ici la différence entre le mur tout en pierres, d'autrefois et celui d'aujourd'hui, où la pierre taillée est fixée sur de la brique.




                              Quelques détails de décoration adoucissent la pierre

On n'est pas suffisamment en altitude pour avoir une couverture d'ardoise mais les pierres posées sur de nombreux toits en disent long sur la violence des vents!


 Voilà, le décor est planté: à présent allons manger à la Fonda Riga, l'auberge à l'entrée du village.



         Une jolie véranda panoramique donne très envie, mais...il faut réserver.

La Fonda est un hôtel restaurant au décor soigné qui invite au repos et au bien être.
Je suis de passage, tout à fait par hasard, entre brume, bruine et brouillard, en route vers la station de ski toute proche.
Il pleut, pendant que je savoure :


Une épaule d'agneau au four, accompagnée de tomates et poivrons grillés, sans oublier une poire rôtie.

Heureusement que je n'ai pas pris d'entrée!

Un petit rosé de la région accompagne avec bonheur ce plat chaleureux.






















Mais je ne sacrifie jamais le dessert!



Voici la traditionnelle crème catalane dont la consistance est entre crème anglaise et crème pâtissière, parfumée au zeste de citron et à la cannelle.Cuite dans un plat en terre, le dessus est saupoudré de sucre blanc caramélisé par un instrument spécial, chauffé au rouge et appliqué sur la surface du sucre.
Cette crème est une très vieille tradition catalane (à présent popularisée dans toute l'Espagne et même en certaines régions françaises) ; on l'appelait autrefois crema cremada (brûlée) ou crema de San Josep car on la servait le jour de la St Joseph, 19 mars, veille du printemps.

Il ne me reste plus qu'à aller digérer en marchant dans la neige!
Je quitte Trégura, poursuivie par les parfums de viande grillée qui nimbent le village: il est 14h, c'est l'heure où l'Espagne commence à s'attabler et la Fonda à se remplir.


                                             Attentionnée, l'auberge remercie pour la visite.

A 15 km de là, c'est la station de ski de Vallter, à 2000m d'altitude. La pluie s'est muée en neige et le décor feutré invite à repirer à pleins poumons.




Je grimpe un peu au long de la piste rouge pour regarder grandir les sommets noyés de flocons et diminuer la petite station familiale.
Les bruits montent jusqu'à moi, balayés par des bourrasques de vent violent qui crée un plaisant blizzard .





Un autre monde, tout juste à 100km de ma maison...pas très loin de la mer.




3 commentaires:

  1. Oui, à faire dans la journée, avec le repas, surtout, car c'est près de chez nous.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour cette balade ....
    Bises Mamé

    RépondreSupprimer