mardi 28 mai 2013

La" Fira del Burro " à Biure, en Catalogne ( Espagne)


Biure est un petit village de Catalogne Espagnole. Ecrire Catalogne agrémenté du qualificatif "espagnole" est presque une injure faite aux Catalans qui sont avant tout Catalans et briguent leur indépendance. 
Mais pour les non initiés, il est utile de préciser Espagnole, pour situer l'histoire. 
L'Ampourdan, où est situé Biure, est une région de Catalogne, tout au nord de l'Espagne, riche plaine alluviale surtout, née des alluvions des torrents et rivières Pyrénéens. 
Le Haut Ampourdan a déjà un relief plus accidenté de vallons et collines. C'est à une heure de route de chez moi.

En encadré bleu : l' Ampourdan près de la frontières Française
Ce dimanche 26 mai, c'est jour de fête des Mères en France, jour de Fête de l' Ane à Biure.
L'Espagne a déjà fêté les mamans.

Le village, petit et ocre est adossé aux collines calcinées par le grand incendie de l'été, face au soleil. Le paysage offre une grande diversité géologique, mais flore et faune ont été décimées par le feu qui a failli brûler le village. C'est un paysage dévasté qui s'offre à nos yeux et révèle toutes les marques du passé laborieux et historique de la région.

Vestiges de la  vie agricole d'autrefois

Les ruines du château
Il faudra plus de 20 ans pour reconstituer la forêt.
La terre est rouge, d'un rouge ferreux puisque la montagne est emplie de minerai de fer. C'est le Mont Roig (rouge) que les français ont rebaptisé montagne Noire!

A Biure, c'est la fête de l'âne et sur le foirail, il y a très peu de ces animaux: certains sont en balade avec des enfants.

Allez donc visiter cette fête et ce village sur le blog de Nika (clic ici)


En voyant ce bébé duveteux qui tète sa mère, ce pourrait presque être la fête des Mères.
Biure est jumelée avec un village français, tout juste de l'autre côté de la frontière, Montesquieu des Albères et les deux populations déambulent gaiement au marché en attendant la fideua (repas typique).

Les rues sont décorées d'objets typiques de la cuisine paysanne, des fleurs champêtres figurent les plats : paella, oeufs au plat etc...




Les stands proposent des produits locaux dont la charcuterie, fleuron de la région servie par un Catalan coiffé de la "barratina" rouge.





D'autres décorations font appel aux objets usuels : des bonbonnes dans lesquelles se reflètent les maisons.
Les maisons sont en pierre, avec souvent pour fondations le roc solide qui affleure et les rues du village sont très escarpées.



le reflet des maisons et de l'église







Le ciel est incomparablement bleu, on n'est plus habitués à cela .
Mais...cela ne durera pas, ne nous enviez pas !!!

Cependant, notre groupe n'est pas là pour ça, même si nous en profitons : une 3eme fête se superpose, un hommage rendu au Petit Tambour du Boulou.
C'est une page d'histoire que nous ouvrons.
Et que je vais vous conter rapidement.

En 1793, les armées Françaises Révolutionnaires et l' Espagne entrent en conflit sur les Pyrénées.
Dans les Pyrénées Orientales va se dérouler la Bataille du Boulou (1793 1794) inscrite sur l' Arc de Triomphe à Paris.
Mon village se trouve dans la zone des combats.

Quant au Petit Tambour, il se nomme Pierre Bayle, est né en 1783 à Tourreilles, Aude, près de Limoux.
En 1793, toute sa famille s'engage dans l' armée des Pyrénées Orientales : son père et son frère de 16 ans aux combats, sa mère vivandière et lui, élève tambour. Il a 10 ans.
Les petits tambours frappaient les ordres donnés par les officiers  sur leurs tambours :
c'est dire qu'ils étaient au coeur des combats!
A Biure, lorsque les armées espagnoles ont été repoussées après la Bataille du Boulou, le Petit tambour a été tué par un boulet dans les violents combats qui faisaient rage dans la campagne.
Il avait 11 ans 9 mois.
Il sera plus tard consacré 1er Enfant de troupe lorsque ce corps sera créé, en 1800.
Inhumé dans le village, il y repose toujours...

Sur le site, à Biure, une stèle le commémore, c'est le but de notre présence : lui rendre hommage.

Gérard Vié, sculpteur, l'a honoré par cette statue située au Boulou.


C'est lui-même qui, avec brio et compétence, nous entraîne sur le terrain à la découverte de cette histoire et de l' Histoire.


Dans le paysage calciné renaissent les redoutes, les murailles, les tranchées, les pièges à loup, les combats bruyants et furieux.
Dans les collines qui nous entourent on entend un enfant marteler la charge....

Plus tard, comme tout a une fin, c'est au bord des paysages luxuriants du lac de Darnius que nous terminons la journée dans un sympathique restau les pieds dans l'eau.






4 commentaires:

  1. Le message me plaît beaucoup:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mareeah, j'espère un jour te voir en bloggeuse!

      Supprimer
  2. Bonjour,

    Souhaitant illustrer un article dans un catalogue d'exposition d'un musée travaillant sur les enfants de troupe, je souhaiterai pouvoir utiliser votre photo de la statue du petit tambour Pierre Bayle au Boulou. Si vous en êtes d'accord, pouvez-vous nous l'envoyer en bonne definition à une adresse que je vous donnerai ultérieurement? Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, en ce qui me concerne, aucun problème. Cependant je dois quand même le demander au créateur de cette statue (laquelle se trouve au Boulou), le Colonel Vié. Qui a écrit un ouvrage sur le Petit Tambour. Vous pouvez me contacter à : lison066@gmail.com. je lui demande très rapidement

      Supprimer