jeudi 21 novembre 2013

A mon père...

Mon père était tellement vivant, tellement actif, que la mort ne pouvait que le faucher  par surprise.
C'est ce qu'elle a fait.
Une semaine avant ses 86 ans.
Elle a fondu sur lui dans son jardin.


Mon père était un homme de la campagne et nous avons partagé beaucoup de choses ensemble.
Des drôles de travaux, notamment.
La " rigole " est un de ceux-là.

C'était en 1997 et en 1998 que nous avons fait 
"un travail de romains".

Les pluies violentes ravageaient régulièrement le bord d'une vigne en pente, alors il a décidé de les canaliser.


La Rigole, c'est 90 m de long, plus de 50 tonnes de cailloux, 7300 galets pour le pavage au sol, de la terre, un cordeau, des bêches, une truelle pour peaufiner le travail.
Et puis, des bras, de l'énergie et...du bonheur !
Ainsi que des voyages de cailloux. L'amusant, dans l'histoire, c'est que tous les cailloux sont importés alors qu'ici, le sol en regorge; mais mon père les ramenait de son lieu de vie, à 15 km,  et moi de mon lieu de travail, à 25 km de là
Tous les cailloux du pavage sont les plus plats possible, montés de l'aval vers l'amont en "écaille", à sec, c'est à dire que l'ouvrage en entier a été réalisé sans ciment.( Photos scannées d'argentique et de piètre qualité)


 On s'amusait à y inclure des cailloux originaux, ramenés de balade: ainsi le milieu est en lave du Cantal.





Le 22 juillet 1998, après avoir terminé par un pavage de galets de la Garonne ramenés d'une excursion, on a fêté en famille l'inauguration sans eau mais au champagne !


Nous, on pensait déjà au prochain chantier !





15 ans se sont écoulés et j'entretiens soigneusement l'ouvrage: il faut que l'eau s'écoule sans entrave, il y a à peu près une fois l'an un gros débit, sinon, c'est sec et archi sec.
L'entretien consiste à ôter les herbes et débris du fond et des côtés.

Mais c'est quand il pleut à verse et depuis assez longtemps, en automne notamment, que le véritable entretien s'impose.
A n'importe quel moment du jour...ou de la nuit: il m'est arrivé d'aller vérifier en pleine nuit que rien n'entrave.
Voici quelques images en nocturne: faut dire que j'adore ça! Le calme de la nuit, le bruit de l'averse martelant le sol et les végétaux, les gouttes qui scintillent dans les phares...c'est féérique...




Il faut enlever les feuilles amassées par le vent et c'est bien plus facile quand elles sont mouillées: alors je ratisse les 90m et j'aime ça même si c'est un peu fou.
Mais je pense que de là haut mon père me protège et est content de voir que son ouvrage perdure, sans faille. Car ce n'est pas le seul de ses ouvrages que j'entretiens...
je rassemble de petits tas de feuilles

Tellement beau, la pluie qui scintille, la nuit !






Je crois que je n'y vais que pour cela ...

36 commentaires:

  1. Alors, papa a eu aussi ses talents, pas seulement maman. Un grand et beau travail, qui a déjà 15 ans!
    Bravo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils se complétaient et s'entendaient fort bien: j'ai eu la chance de vivre dans une famille harmonieuse! bonne soirée, Marius

      Supprimer
  2. c'est un travail admirable, c'est beau à voir, et un bel hommage aussi.
    bisous Lison

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci...je ne sais quoi ajouter, tu as tout dit! Bises Laurence

      Supprimer
  3. Un très beau billet en hommage à ton papa, et ce qui est superbe, c'est ce travail que vs avez réalisé ensemble, qui te rappelle de si bons et beaux moments d'amour;
    Belle journée
    bisettes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Christyn, nous avions une très belle complicité et je ne le voyais pas capable de mourir, mais il a eu la mort qu'il souhaitait; pour moi, il est encore très présent... Bises

      Supprimer
  4. Quel bel hommage pour ton papa ! c'est magnifique et si émouvant de voir ces photos j'ai l'impression qu'il n'est jamais parti... Au début , quelques jours après son décès je le voyais encore dans la vigne , ou courbé dans son jardin, et la réalité me rappelait vite à l'ordre , mais moi qui promène mon chien et mes chats le long de sa vigne je sent encore sa présence et souvent nous en parlons à la maison cela permet à mon papa d"évacuer ce grand sentiment d'impuissance qu'il à gardé lontemps en lui. Je me souviendrai toute ma vie de ce 16 avril ........ Brrr ! j'en ai froid dans le dos, le plus dans tout ça c'est que vous avez bien profité l'un de l'autre et qu'il est parti en sachant que tu l'aimais... Je t'admire pour tout ce que tu fais et pour ce que tu es. Mille Baisers. Pascale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y avait longtemps que je voulais publier quelque chose sur lui et la rigole, mais j'ai beaucoup hésité. A présent, c'est fait; mes prochains billets seront plus neutres et plus légers. Je sais le traumatisme de ton père qui l'a trouvé au jardin; c'est vrai que lui et moi on a beaucoup été proches, quand il est parti, même brutalement je n'ai pas eu ce sentiment qu'ont la plupart des gens de n'avoir pas dit à temps ce qu'il fallait. Mais il me manquera jusqu'à la fin de mes jours...Je parle avec lui, en montagne, autrement... Bises, Pascale

      Supprimer
  5. Quel bel ouvrage de jour comme de nuit. Et ce souvenir tendre que tu nous fait partager avec douceur, elegance et generosite. Merci a toi. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'était mon complice d'une vie et on le croyait tous invincible, vu sa pêche d'enfer. Mais au moins, on a bien partagé tous les deux! Bises...

      Supprimer
  6. Que de jours et d'énergie vous avez dû passer pour faire cette rigole, mais, en plus de son utilité, qu'est-ce qu'elle est belle ! Oui, un très bel hommage à ton papa, Lison. Merci pour ce joli partage. Gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On l'a faite sur deux mortes saisons parce qu'il y avait le travail des vignes; mais c'était dans la joie, surtout! Bisous

      Supprimer
  7. Que de temps , d'efforts , de patience et d'amour ce travail a demandé .Une réalisation magnifique. Quel bonheur pour toi de l'entretenir et de faire revivre ces beaux souvenirs.On sent ton profond enthousiasme dans tes mots . Mais il faut un jour partir , c'est à la famille de le garder vivant dans son cœur.
    Douce soirée Lison

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans ma famille, il y a toujours eu beaucoup d'enthousiasme, c'est vrai. Chacun a ses passions, bien différentes des uns aux autres et de la tolérance. Ma passion pour la montagne suscite de l'inquiétude mais on la respecte. Il faut vivre de son vivant, n'est ce pas? Bonne soirée et bon week end à toi

      Supprimer
  8. J'aime beaucoup les images nocturnes, et aussi celle de Lison et de son papa !
    Merci à toi, Lison, je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Norma; je t'embrasse aussi; si tu voyais le Canigou, ce matin !!!

      Supprimer
  9. Lison et bien quel travail d'artiste
    je ne sais pas quoi dire tu sais et c'est un travail superbe fait avec AMOUR
    TON papa aimait les pierres oui je le sais car j'ai déjà pu le lire
    il avait et toi aussi tant de courage
    Je t'embrasse
    tu as raison d'en parler je trouve

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah toi qui aimes travailler avec des pierres, tu te serais régalée...peut être? Car ce n'est pas comme tes beaux murs... Mais ça donne des mains bien calleuses et musclées. Bises bien ventées

      Supprimer
  10. Bel hommage à un père formateur et transmetteur des valeurs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Hubert, c'est absolument cela. Et un père avec un coeur énorme! Bonne soirée

      Supprimer
  11. Bonsoir Lison !
    Un bel hommage à ton papa à travers ce beau billet .
    Bises bonne soirée Mamé

    RépondreSupprimer
  12. Bonsoir Mamé des Neiges! C'est l'ensevelissement chez toi...Bon courage et merci de ta chaleur venue du froid

    RépondreSupprimer
  13. Elles sont magnifiques tes photos. Et c'est bien de continuer sur les traces de son papa. Oui, c'est sûr, là haut, il est fier de sa fille.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  14. Oui, je suis assez fière ou plutôt heureuse, de continuer; cependant si un de ses gros ouvrages se défait, je ne serai guère capable de le reconstruire !! C'est pourquoi, je fais de la prévention. Bises

    RépondreSupprimer
  15. C'est un très bel hommage ! Ici dans ma région de Suisse nous avons des bisses pour irriguer les vignes et c'est aussi un beau but de promenade. Bizzz !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai visité les vignes de Suisse, extraordinaires; je connais les "parchets" des bords du Léman, par contre les bisses, je ne connaissais pas; merci de ce partage; bisous

      Supprimer
  16. Bonsoir
    Bel hommage à tes deux parents ...Et aller dans le même direction c'est bien ...le souvenir est bien vivant !!
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour ton ressenti bien vrai; à bientôt sans doute...

      Supprimer
  17. J'adore ce reportage. Combien j'aurais aimé participer
    à un travail avec mon père. Il faisait tout en solitaire.
    Tu as eu beaucoup de chance et tu es une manuelle
    comme le tien. J'espère que le temps n'est pas trop
    difficile dans ta région ? Je t'embrasse et bonne
    nuit et une semaine bien au chaud. ELZA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le temps s'est calmé, il a été épouvantable de vent, donc de froid, je suis partie sous des cieux plus cléments hors de la frontière. oui j'ai eu de la chance de partager des moments précieux... Bisous, Elza

      Supprimer
  18. Bonjour chère Lison!
    Je suis tardive .....excuse-moi!
    Ton père était un homme extraordinaire (comme sa fille)!
    J'adore des gens manuelles - faire quelque chose beau avec des mains comme ton père avec toi!
    C' est un beau souvenir!
    Je trouve tu habites dans un endroit de rêve avec la nature et tes souvenirs très beaux ...
    J'espère tu vas bien Lison!
    Passe une belle semaine et à très bientôt chez toi!
    Je t' embrasse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai été une petite fille très proche de son papa, j'ai grandi, mais nous sommes restés proches jusqu'à la fin de sa vie. Je lui dois sans doute mon amour de la nature et de la vie: bel héritage que je n'ai jamais dilapidé tout en en usant sans cesse. Bises Géli

      Supprimer
  19. Je viens te souhaiter une belle journée <lison bisou

    RépondreSupprimer
  20. LISON coucou je viens te dire bonsoir
    je ne sais pas si tu as soupé mais je viens de terminer
    NOUS avons eu un peu de neige mais qu'un peu
    ET TOI LISON
    je t'embrasse et passe une belle soirée
    BISOU

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De la neige ? A Nîmes ? Ouahhh ça sent la neige au bout de la France où je suis ! Il fait 1° en ce moment et c'est tout gris !J'ai de quoi manger et me chauffer ! Je t'embrasse, je te dirai demain

      Supprimer