lundi 2 décembre 2013

Le grand bleu en raquettes : altitude 2500

On a pris un petit plein d'énergie avec les gelées?
Alors, on repart en montagne...


Le tunnel du Cadi que nous venons de franchir conduit en Cerdagne  espagnole, coincée entre la Sierra du Cadi, toute dentée, avec de belles dents blanches et les Pyrénées Andorranes.

La voilà, cette mythique Sierra: toutes ces gorges, entre les dents se nomment des "canals": il y en a 8, certains ont de beaux noms ( Cristal, Roja) mais il paraît qu'on y mène une singulière valse hésitation, en été: trois pas en avant, deux en arrière. On ira voir sur place, le moment venu.

Pour l'heure je regarde de loin.
Travesseras lui fait face à la tombée orangée du jour glacé.


Les villages des deux Cerdagnes ont des maisons de pierre aux murs épais, toits d'ardoise versant nord, de tuiles versant sud et de grandes portes ouvrant sur une cour fermée: des fermes en plein village, car, ici, on pratique avant tout l'élevage.





 Son voisin Lles de Cedanya - 1470 m -  me servira de gîte pour la nuit. Le village est petit, ramassé entre ses murs de pierres, ses tas de neige glacée et ses plaques de verglas. Il y fait froid, très froid à la tombée du jour.

Malgré tout, je visite, à pied, mon village de vacances.

Le chauffage ne semble être que sur les cimes ocres.































J'ai rendez vous avec Camille demain matin; en attendant, la nuit tombe vite, le froid s'installe, je me calfeutre avec mon livre, mon cahier, mon chat et mon chauffage : je ne suis pas à plaindre, c'est mon choix, ce n'est pas celui de tous ceux qui sont à la rue, ailleurs.

Face à mon lit flambe la cheminée du bar du village : j'irai boire un verre devant le feu, en écrivant, dessinant et écoutant un superbe concert à la télé (des ex "Pink floyds", je suis gâtée).


Après une nuit de sommeil d'enfant, par moins 6 dedans (et moins 8 dehors), je suis prête à affronter l'altitude 2500!
Ce n'est pas de la forfanterie.
Franchement, je tolère mieux une température négative par froid sec et sans vent que nos 8° d'en bas avec un vent à 100km/h et l'humidité marine.






Et c'est parti pour
une journée
de marche.

A chacun ses armes, mais...on ne sera pas à armes égales.

Un à skis et l'autre en raquettes.
La piste de ski de fond de Cap del Rec

La Tossa plana de LLes : 2904 m

Jeux de glace



Je ne vais guère vous montrer de paysages: il y a très classiquement des forêts éparses de pins à crochet , des rocs rougeâtres, des cimes déshabillées de leur manteau neigeux par les bourrasques de tramontane , des lacs gelés invisibles, des ruisseaux qu'on entend chanter sous la neige et sous la glace: le paysage est suggéré plus que vu, le silence de rigueur, pas un souffle d'air et un ciel bleu digne des grands fonds marins.
Avec tout de même un froid vif!


Couloir d'avalanche peuplé de dépouilles d'arbres, droits ou couchés.


















                                                                                                           Un rocher bien peigné.




Et un mini pin qui pousse dans la roche. (Pas tout jeune sans doute)




















L'eau du lac respire par saccades.



Le lac, toujours : chemin de glace



Le poumon du lac
















Miroir, mon beau miroir, bien épais.



Terminus, tout le monde descend
La "chaleur" aussi !

Face à face : la Sierra du Cadi et nous


Et puis on  refait le chemin à l'envers dans un froid de plus en plus vif : tiens, le contraire serait miracle !!! J'enrage après nos armes inégales! 




Moi, j'aurai encore 2 h 1/2 de route pour rejoindre...la tramontane qui n'a pas baissé la garde, 
chats et cheminée. 
Mais rien ne me dérange.

24 commentaires:

  1. Je vois que le froid ne te fais pas reculer, et bien sûr je sais que c'est toi qui as raison; nous (moi par exemple) restons trop au chaud quand il fait froid !!!
    Les paysages de tes randonnées sont à chaque fois grandioses et difficiles;
    Bravo à toi et à tes amis .
    bisettes depuis l'océan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le froid me fait reculer partout, surtout chez moi, avec le vent, mais jamais en montagne Tu vois, dimanche, je suis restée au coin du feu ! Bisous

      Supprimer
  2. J'aime beaucoup aller à la montagne et faire un tour dans la nature quand j'ai l'occasion. Les jeux de glace dans tes photos sont tres intéressants.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci, Marius; la glace redessine toujours des paysages fantastiques; va voir mon billet l'age de glace de mars 2013, c'est surprenant. Bonne soirée

      Supprimer
  3. Et bien bonsoir LISON que de belles photos oui oui je suis en train de craquer
    mais je n'irai pas vers ce cimetière des endroits que j'évite
    des endroits qui me donne si froid
    et je n'y vais pas
    c'est un choix
    le poumon du lac originale je trouve et tellement froid pour moi
    Mais il faut être couverte je pense et rester à admirer en silence
    C'est si beau LISON
    Un village entre des murs de pierre quel bonheur tu as du te régaler LISON
    tu as l'air si à l'aise sur tes skis LISON
    MOI Je n'en fais plus du tout et de toute manière je ne savais pas en faire
    et j'ai trop peur de la chute*
    Merci lison pour ce petit et si beau voyage
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors en skis, c'est pas moi, je n'en ai jamais fait et je suis paralysée là dessus; c'est Camille. Moi, c'est raquettes ou crampons mais pas skis. Bisous France

      Supprimer
  4. J'aime beaucoup la montagne. Ton reportage est magnifique et prenant.J'ai l'impression d'y être.Tes photos sont superbes , j'aime beaucoup les dessins sur la neige.
    Douce soirée Lison

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci beaucoup pour ces compliments: oui, la glace donne de beaux graphismes que j'aime photographier; bisous

      Supprimer
  5. De bien beaux reportages Lison. Les couleurs
    en montagne sont étonnantes ( et les ciels
    également ). Moi qui déteste le froid et l'
    altitude, je fais Brrrrr ... Brrrr !! en regardant
    tes photos. Mais je comprends que tu adore
    ces merveilleuses ballades. Et je te remercie
    de nous les faire partager . Amitiés et bises
    d' ELZA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Elza, cela me fait plaisir de faire rêver même si on ne m'envie pas de me geler pour mériter ça! Bisous

      Supprimer
  6. Une belle histoire d'amour entre toi et la montagne, c'est vraiment très beau.
    Je pense aussi à la chatte Lison qui t'attend patiemment, encore une belle histoire !
    Je t'embrasse, très belle journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vrai, je suis remplie de belles histoires d'amour avec la nature et les félins! Côté coeur...? ah, c'est une autre histoire! Bisous d'humour

      Supprimer
  7. Lison bonjour!
    Je t' adore!
    Tu es toujours dans la montagne comme un bouquetin ...
    Et tu es aussi dans la montagne avec de la neige ...
    C' est très dangereuse mais je pense tu es un prof!
    J'adore ce SUPERB paysage et j'ai envie d' être là pour voir la Sierra du Cadi!
    Mais heureusement j'ai toi et tes belles photos ...
    Passe une belle semaine de l'avent!
    Je t' embrasse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis dans la montagne comme un poisson dans l'eau ! Je ne suis pas une prof et je reste prudente mais pas à l'abri d'un ennui, petit ou gros; mais bon, en roulant sur les routes, c'est pareil. En montagne, je suis prudente, un peu plus qu'en plaine. Mais la beauté des lieux est un cadeau qui se mérite; belle soirée et bises

      Supprimer
  8. Je passe te dire bonjour LISON
    BISOU il fait très beau chez nous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une journée de rêve, ici !On avait perdu l'habitude...Bisous

      Supprimer
  9. merci pour cette belle balade, et ces photos magnifiques. Mais alors quel courage! fait froid...
    Bonheur toujours de retrouver les chats à la maison. Bisous de Laurence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de courage: de la passion; c'est elle qui anime et chasse le froid; les chats, c'est la chaleur de mon foyer; bisous

      Supprimer
  10. Quelle belle balade et quel courage, dormir par -6°, c'est héroïque!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Héroïque, non, dans un bon duvet je n'ai pas froid; je tenterais bien l'igloo! Autres sensations plus "nature".

      Supprimer
  11. Oh oh tu es bien courageuse !Mais quelle beau billet .
    Bises bonne fin de journée !
    Mamé

    RépondreSupprimer