jeudi 31 juillet 2014

Fascinant Cambre d' Ase


Je dédie ce reportage à Nicole B...qui arpenta le Cambre autrefois et y retrouvera 
peut être des sensations..


Il est 14 h 45 ce samedi 26 juillet et cette fois nulle tempête  (clic) n'a barré mon chemin.
J'en viens. De là haut, au Pic du Cambre d' Ase 2750 m.
J'aurai parcouru 15 km, 1400m de dénivelé (le plus important de ma carrière de randonneuse) 
et marché pendant 7 heures (temps de marche) .
Je suis en pleine forme....

Avant l'arrivée auprès de Lison


Derrière moi, j'ai ce décor dont j'ai tant rêvé; je prends le temps de me retourner avant que la piste de ski ne m'avale et ne me le cache. Je  l'ai vu de près, du haut de ces couloirs qui m'attirent, et que j'irai voir de plus près mais cela sera une autre aventure, au prochain printemps.

Bon revenons à la veille au soir où j'ai fait la route sous un déluge illuminé d'un vrai feu d'artifice coloré : l'orage. Avec l'espoir d'un grand ciel bleu tout lavé, voire récuré.



Et c'est sous un ciel d'un bleu étincelant qu'à 2400 m les "sentinelles de pierre" m'accueillent. Point d'univers sulfureux, ce jour.


Sentier et rhododendrons font bon ménage.











Le sentier détrempé, jalonné de petits nids de grêlons, me porte vaillamment vers les cimes.J'ai gagné du temps en empruntant la piste verte. La rouge ne m'a pas tentée au saut du lit.



Suis je en avance sur l'horaire ? Certes, mais le petit train jaune n'est pas au rendez vous, tout en bas ...
Et puis je l'entends sonner "tout touuut, touut touut...!" joyeusement: il serpente à travers champs!
Je suis presque au sommet. C'est lui qui a changé d'heure.

Comme un ver de terre 7km plus loin



Altitude 2708 m .Sommet en vue


Aujourd'hui point de vent violent, c'est la sérénité et la zénitude.
Qui me permet de contempler le Canigou sur son perchoir bleu, à peine un peu plus haut que moi.
Canigou 2784 m


Et la jolie "vallée suspendue" dite de Planès. Du nom du village au dessus duquel elle paraît suspendue.


Cette vallée, je le découvrirai un peu plus tard a une particularité. Moi, ma particularité du jour c'est d'être en plein bonheur, là haut. Et en pleine forme : ça se voit, non ?

Altitude 2750m

Débouché du grand couloir
Du haut le Cambre n'a rien de fantastique, surtout sur la photo; on est loin d'embrasser l'ensemble de ce grand cirque que je vais découvrir morceau par morceau, couloir par couloir, en grimpant au plus haut des crêtes puisque je n'ai pas le vertige.. In situ c'est un fantastique vide, un enchevêtrement de découpages de rocs de diverses natures, de goulets étroits plongeant vertigineusement quelques 250m plus bas. Au pied des couloirs.
D'en bas, c'est cela, plus parlant.

Le nom des principaux couloirs d'escalade.
( Il y en a même un qui se nomme "escalfa braguetas" tu le savais Nicole :-))) ?)

Fleurs de roche  et badauds au sommet
 Evidemment le monde me fait fuir, je ne suis pas habituée, en montagne. et puis une destination se dessine, pas prévue. (cf une des précédentes photos), les crêtes en direction du fond de la vallée suspendue.



Je vais suivre tranquillement les crêtes abandonnant momentanément mon exploration des cimes du Cambre.
Ici je retrouve ma chère solitude peuplée de quelques animaux. Je suis les crêtes au plus près m'aidant des mains parfois pour grimper afin de profiter du point de vue au mieux.
Mes rencontres ?
Imprévus et rares : les mouflons

Pas d'erreur, c'est un mâle !!!

Plus classique, elle c'est une maman
La frange à la Kate Moss ?
Perchée au bout de mes crêtes qui oscillent entre 2600 et 2700 m, je savoure l'air du temps et le décor grandiose. C'est pays de schistes, argentés ou dorés, étonnants: ça brille de partout.


Schiste argenté

"Pedra fita", pierre levée en guise de cairn





Sommet de schiste
 Au loin, indiscernable à l'oeil nu, un randonneur Catalan installe le drapeau le temps de la pause.
Il est loin d'imaginer que son geste est observé !!! Sur sa Tour d' Eyne, 2831 m.

Tour d' Eyne (le plus loin)
Et moi, du haut de mes crêtes je fais un rapprochement incongru : Planès, petit village a une étrange église de forme trilobée, N D de la Merci, nommée "la petite mosquée", qui daterait du 13 eme siècle, tellement rare qu'elle fut classée Monument Historique dès la 1 ère liste, en 1840 ! Rapprochement avec la vallée de Planès, sous mes pieds qui se termine par ...3 lobes dont l'essentiel se nomme " la Conque". Est ce une simple coïncidence ou bien l'église a copié la vallée ? Je ne saurai jamais....



Plan de l'église

L'église peinte par mon fils














La Conque est entourée de belles barrières rocheuses dont le Serrat dels Llosers, où les couvreurs de toits en lauzes "allaient faire leur marché" à plus de 2700 m tout de même.
La Conque et le Serrat dels Llosers

Fleur de roche



Mimétisme








J'évolue dans un paysage de roche ,
dénudé à l'extrême....
Magique.


Et j'amorce le retour, à contre coeur
mais j'aurai fait 1400m et c'est beaucoup. Prête à continuer, mais...

Alors je reviens au Cambre où je  flâne sur les crêtes, me penchant au plus près du vide (avec précaution) , sur chacun de ces vertigineux couloirs, étroits boyaux , sortes de toboggans de roches, éboulis, qui doivent être si beaux en neige..Mais je leur promets d'aller les voir...et peut être de l'intérieur !


le sommet d'un couloir


Le déjeuner sur l'herbe


"Plaine" cerdane et Mont Louis
 La descente est longue, ardue et douloureuse; ce sont d'autres sentinelles car cette fois je reviens par le côté ouest.Assez ingrat, ce versant. Je préfère l'autre. Et je marche nu pieds car je souffre (aponévrose) alors un petit massage herbu, à intervalles réguliers me fera grand bien. Marcher pieds nus même en montagne ne me dérange guère. Heureusement ! Décidément, en montagne il faut savoir marcher avec les mains ou nu pieds : quelle histoire !

Partie est du Cambre d' Ase


Le retour s'avèrera fatigant : la piste rouge et "la petite noire" seront une douloureuse épreuve.
Mais j'ai le coeur en fête, alors, c'est juste la rançon de la fête...




24 commentaires:

  1. Tu es vraiment une femme extraordinaire, Lison. Audacieuse, courageuse, amoureuse de la nature et de la vie ! Cela se ressent tellement dans tes billets. Et tu sais si bien nous communiquer cet amour par tes mots et tes si belles photos. Merci ! :-)
    Gros bisous, et une bonne nuit.

    RépondreSupprimer
  2. Que de compliments, chère Françoise...Bon c'est vrai, cet amour...le courage aussi. Mais là c'était "du gâteau" car il y avait du monde partout. Bisous Françoise aux jolis mots aussi

    RépondreSupprimer
  3. super oui cela se voit que tu es en forme, ça fait plaisir,
    merci pour toutes ces belles photos,
    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou, Laurence : si tu étais par ici, je t'emmènerais bien...avec Opale et Sonye évidemment. On ferait un drôle de convoi : 2 filles et 3 félines ! Bisous

      Supprimer
  4. Me dédier ce reportage, voila qui me touche vraiment!
    Ma randonnée remonte à 35 ans, j'ai donc revu avec bonheur ces paysages que tu décris et illustres si bien; par contre j'étais sans doute trop jeune pour m'intéresser au nom des couloirs et autres lieux mais "escalfa braguetas " il fallait oser... mais très parlant!
    Françoise a raison tu es audacieuse et courageuse - fais attention à toi
    Bisous montesquivains

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dire s'il doit être étroit ce couloir ! C'est Ludo qui me l'a dit mais je ne crois pas qu'il ait fait celui là. Il me fait rêver avec ces couloirs c'est lui qui m'a donné envie d'y aller. Mais je ne peux l'accompagner, il est "trop jeune" donc très vif. On projette ça avec une copine alpiniste de mon âge. (Elle elle dit que je suis "couillue").Toi, audacieuse. C'est plus élégant.
      En attendant j'irai faire un tour au bas des couloirs, dans la chambre de l' âne. Bisous et porte toi bien.

      Supprimer
  5. Quel endroit magnifique!
    Je crois que je m'arrêterais à toutes les minutes pour admirer la végétation, les rochers, le paysage... et puis ce n'est pas juste à cause de mon émerveillement mais aussi parce que je ne suis pas en forme comme vous l'êtes!
    Merci de partager ces photos qui me font voyager!
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'arrête très très souvent mais juste quelques secondes pour ne pas casser le rythme, souvent pour observer, justement et je dois toujours m'arracher à la contemplation: c'est merveilleux. La beauté est partout, même dans les pierres.Bisous

      Supprimer
  6. Encore un beau reportage ! C'est vrai qu'on te sent plutôt en forme sur la photo :-) Est-ce que tu as un super zoom sur ton appareil photo ou est-ce que tu as eu la chance de pouvoir approcher les mouflons de très près ? C'est impressionnant. Bon week-end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai effectivement un super zoom bien que l'appareil soit un petit compact. peu encombrant pour mes longues marches, pendu à la ceinture et vite accessible. Pas trop top pour la macro.Je vais en acheter un second pour mieux prendre fleurs et insectes. Les mouflons n'étaient pas très loin; plus de 50m je pense. par contre le petit train était à 7 km; bisous

      Supprimer
  7. Tu es vraiment quelqu'un extraordinaire, je t'admire .J'aime tes reportages dans lesquels tu transmets ton vécu, tes sensations , tes pensées. Superbe randonnée ! Tes photos sont magnifiques.
    Je ne sais pas comment tu peux marcher nu-pieds!!
    L'aquarelle est magnifique.
    Belle journée, bises Lison

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très important de faire partager ces sensations car c'est cela qui donne de la vie au récit. Je pourrais juste narrer la balade sans m'impliquer mais je m'ennuierai à faire ça. Donc va pour la vie, tant pis si j'y mets beaucoup de moi. Marcher pieds nus est un mode de vie depuis ma petite enfance, plusieurs mois de l'année. J'ai des drôles de pieds, larges, avec semelle un peu cornée. Pas beaux mais très pratiques mes pieds. Comme je suis pieds nus, je ne peux mettre mes semelles ortho cet été donc l'aponévrose fait surface c'est une inflammation très douloureuse de la plante des pieds, due à mon hernie discale. Je suis en grande forme ...et pas en très bon état :))). Mon fils peignait beaucoup dans sa jeunesse. sans avoir rien appris. Un don. Bisous

      Supprimer
  8. Bonsoir Lison ! C'est vraiment fabuleux ce que tu fais .;; je t'admire beaucoup !!!! bravo la randonneuse doublée d'une escaladeuse ! Merci pour ce partage !!!! Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Anne, hélas j'ai 20 ans de trop pour mes rêves d'escalade et d'alpinisme...mais je profite de ce qui est encore à ma portée. Bisous merci pour tes bouffées d'air marin

      Supprimer
  9. Parabéns pela boa forma, eu morreria se tivesse que caminhar mais de 3 horas em terreno plano!
    A paisagem é muito bonita e as flores são diferentes do que eu estou acostumada a ver.
    Obrigada por compartilhar mais essa aventura.
    beijos
    Adri

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eu tambem morreria a caminhar em terreno plano !!! Gosto somente andar en montanhas. Caminho tambem nas minhas vinhas mas é outra coisa, d'isto gosto, pelo trabalho e ^pel amor das vinhas ! Beijinhos, Adri

      Supprimer
  10. Magnifique !!!!!
    J'ai apprécié cette ballade fantastique !
    Je ne sais même pas trop quoi écrire ..... Mais tout est dit ...
    SUPERBE !
    Bisous !




























































































































































    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais que se passe t'il avec cet IMMENSE intervalle ? Un couloir du cambre se logerait il en dessous ton commentaire ? Bisous

      Supprimer
    2. C'est Princesse Mimine qui se loge avec un plaisir non caché sur le clavier de SON ordi !!!!
      Bisous !

      Supprimer
  11. Bonjour chère Lison!
    Il me faut rire ....cet intervalle est drôle après ton billet extraordinaire!
    Je t' adore chère Lison!
    Tu es dans la montagne très très haut et tu es sportive ....olala!
    Mais je pense c' est comme des vacances pour toi être dans cet endroit très calme et dans la nature!
    Tu as trouvé beaucoup des animaux!!!!! Et fleurs sauvages!!!
    C' est toujours un grand plaisir pour moi de voir et je sais il te faut prendre beaucoup de temps pour faire ce billet!
    Excuse-moi pour être toujours trop tardive mais j'ai beaucoup à décider maintenant donc je ne suis pas souvent sur les blogs!
    Passe une bonne semaine chère Lison, je pense souvent à toi!
    Je t' embrasse fort!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou, ma chère Géli, même si tu as peu de temps je sais que tu penses à nous, tes blogueuses préférées. Oui, pas mal de temps pour faire un billet; je les fais trop longs, mais j'ai tellement de choses à conter - et je résume beaucoup - c'est un très bon exercice d'écriture. Qui fait du bien à ma vie de travailleuse manuelle. Et me permet de me poser et de me reposer. Voilà, alors je vous présente les fleurs, les paysages, les animaux, tout ce que j'aime. Plus tard quand je ne marcherai plus (en montagne) j'aurai plein de souvenirs...Et plus rien à raconter alors ? Géli tu n'est pas trop tardive comme tu dis, moi aussi je suis toujours en retard sur les blogs mais comme toi je fais des séances visites qui me plaisent beaucoup. Bisous et moi aussi je pense souvent à toi

      Supprimer
  12. LISON bonjour
    je viens de rentrer et je repasse te lire demain
    gros bisous

    RépondreSupprimer
  13. Vraiment magnifique.
    Croiser une fille pieds nus dans la montagne, ça doit leur faire bizarre, à ceux qui te rencontrent... :)
    J'aimerais bien photographier ça moi. Ainsi que tout le reste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. comme je ne rencontre que rarement du monde, à ma dernière rando j'ai remis ça (mêmes causes) mais personne n'a rien vu. Parcontre, je marche aussi vite chaussée que pieds nus : en montagne ça me surprend...Oh je finirai bien Sherpa d' Himalaya si je m'entraîne !!!

      Supprimer