lundi 28 juillet 2014

Stage de formation accélérée.

C'est Mathurin qui est parti en stage; mon gros chat blanc au beau regard bleu tout doux et qui louche si fort.
Hier j'ai emmené "Grand Mathu" en stage de conduite accompagnée.
Non je ne plaisante pas !
Sauf que c'était moi qui conduisais et Mathu qui m'accompagnait.
Le contraire ? Mmm pas encore, on y réfléchira plus tard.

"T'as d'beaux yeux...tu sais..."


Mathu est très fusionnel avec moi, pleure son désespoir quand je pars alors hier, voulant me reposer de ma grosse randonnée de la veille (que je vous conte ensuite), je l'ai emmené sur les routes de l' Aude pour une journée de farniente.

Mathu, sanglé dans son harnais, a été ravi de partir avec "maman". Quelques pleurs d'inquiétude puis ce gros matou de plus de 5 kg s'est logé sur mes genoux à l'aller comme au retour, léchant mes bras de gratitude et me tenant toutes sortes de discours se résumant par "Je suis content, je suis bien...".

Dans le camion, le volant est fort grand et l'essentiel du stage sera d'empêcher Mathu de fourrer son cou au milieu au risque de se faire étrangler. Je suis intransigeante, ce sera notre seul point de discorde.

J'emmène Mathurin sur les routes de l' Aude, non loin de chez moi, moins de 100km, dans un paysage fantastique qui lui échappera beaucoup.

Ce sont les Corbières, petit paysage un peu provençal avec des pistachiers lentisques, du thym, du romarin, des chênes, autant de plantes odorantes qu'agressives comme le sont les végétaux équipés contre la sécheresse : rudes, piquants, vernissés. Avec des vignes qui se nichent où elles peuvent.


De la route des châteaux dit Cathares, il ne verra pas grand chose, mais j'y vois pour deux.
Lison est habituée à se jucher sur le tableau de bord et à regarder. Tout explorer.
Mathu, pour cette première, regarde...moi: sans cesse, avec adoration, tendresse, inquiétude parfois.
Quéribus
On fera un premier arrêt au pied du château de Quéribus, véritable nid d'aigle sur son rocher à 728m de haut.
Je sors ma petite table au soleil pour une séance écriture et dessin : Mathu sortira un peu, en laisse et harnais mais préférera vite la cabine ou le lit: le dehors l'inquiète.
Je griffonne les traits essentiels du château, ses murs, son ancrage dans la roche : ce nid d'aigle datant du 10 ème siècle était un point de défense entre frontières Aragonaise et Française jusqu'au Traité des Pyrénées en 1659 qui  déplaça la frontière aux Pyrénées. Plus au sud. Envoyant le château devenu inutile à une lente et sournoise dégradation jusqu'en 1951 où commença sa restauration. Il est classé Monument Historique.


Nous sommes entrés en pays d' Aude et sur la route des ....
Route des vins originale
Cucugnan, entouré de vignes,  se veut celui de Daudet : c'est un petit village de caractère, doté d'un moulin qui fonctionne et dont la farine permet de faire pains et pâtisseries depuis 2006.
Cucugnan


A propos de vins, il va falloir songer à manger: direction Peyreperthuse, autre château cathare, immense et imposant. Il domine le joli village de Duilhac.

Duilhac sous Peyreperthuse
dominé par le château sur la crête rocheuse.


Duilhac regorge de snacks, guinguettes et autres restaus très engageants, mais Mathu n'est pas Lison, je ne peux l'emmener dans un tel lieu, il serait affolé : il n'est qu'en stage encore !




Voici mon décor de restau: c'est pas beau ? Même Mathu en est pantois.




Une petite sieste bien roulés en boule sur le lit tous les deux...comme à la maison. C'est son moment privilégié.

Et puis on reprend la route pour aller voir ce château de plus près.
Une occupation romaine a été décelée ici, datant du 1er siècle avant JC. Perché à 800m d'altitude, long de 300 m et large de 60 m ce fut un monument redoutable. Daté de 1070. vendu à la Révolution, il tomba en ruine et fut lui aussi restauré à partir de 1950.
Il fait partie des "cinq fils de Carcassonne", avec Termes, Aguilar, Puylaurens et Quéribus.
Heures importantes pendant les croisades des Albigeois, c'était aussi d'excellentes tours à signaux permettant une communication rapide et efficace sur ces zones frontières.
De plus près, à ses pieds, mais pas plus, je ne peux laisser seul Mathurin, ce n'est pas Lison, habituée.



Il fait bon sous les ombrages au pied du château, presque frais dans un été loin d'être caniculaire.
Faut dire que la tramontane -encore elle !!!- souffle puissamment.


Mathu profite très calmement de l'instant, nullement inquiet ; le stage est concluant. C'est un bon élève....
Qui me parle sans cesse, sans doute intéressé par l'histoire. Quel voyage, pour son début !



Voici venu le moment de reprendre la route.


Un air très satisfait


Un petit clin d'oeil à Quéribus, en repassant, sculpté en cette fin d'après midi de magistrale manière;
étincelant de lumière, bien ancré à son roc, sculptural, oui.






Et en route vers les lointains bleutés de mon département

Vallée de l' Agly, environs de Maury (66)


Il a chaud, il n'y a que Lison qui n'halète jamais en voiture : un vrai tout terrain celle là !


A la maison, tous l'attendent: il a tant à raconter.
Mais...Lison est outrée.
Elle adore "son" Mathu, cependant il y a des limites infranchissables...et elle me boudera toute la soirée !



19 commentaires:

  1. Super votre blog !
    Connaissez vous le mien ? sur Montesquieu-des-Albères ? :http://brefinfodemontesquieu.blogs.lindependant.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr Michelle que je le connais puisque je reçois la notification de vos publications. je n'ai jamais mis de com, mais je le ferai dorénavant. J'ai même vu des tableaux ! A bientôt : Lison/Amédine

      Supprimer
  2. Quelle jolie balade et surtout.... quel regard ce Mathurin ! Je craque totalement ! Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un extraordinaire chat d' Amour qui m'a adoptée un jour en me disant "je veux vivre avec toi" et n'a jamais eu à revenir sur son choix. malgré sa violence: tous les soirs il avait des crises de redoutable violence dont j'ai fait les frais mais j'ai traité ça par la douceur et l'amour. Guérison rapide et totale, sans récidive, juste parfois des réminiscences qui ne passent pas à l'acte. Bisous

      Supprimer
    2. J'ai adopté mon chien Ulysse il y a une dizaine d'années et il avait des problèmes de comportements pas toujours faciles à gérer. J'ai fait comme toi, j'ai pris de nombreux renseignements auprès de "pros" puis j'ai géré sans violence mais avec fermeté (j'ai fait un petit billet pour parler de lui). Maintenant c'est un vieux pote qui devrait, hélas, me quitter dans quelques temps si la véto ne s'est pas trompée (mais on ne sait jamais). Alors je profite de sa présence :-) Je comprends bien ce que tu veux dire avec Mathurin.

      Supprimer
  3. J'adore ce billet plein de tendresse et de connivence entre toi et ton chat !!!! Quelle belle idée de lui faire partager tes escapades !!!! Je connais un peu les châteaux cathares .... Je les ai découvert en novembre il y a quelques années ... Pfff période non propice à la dégustation de ces châteaux !!!! Le seul souvenir qui me reste est que j'ai eu très froid ! Bisous Lison

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je retournerai à ces châteaux que j'ai tous visités il y a longtemps; le seul site vaut la visite. Montségur aussi est impressionnant. mais j'irai sans chats bien évidemment. Seule Lison est capable.Mais à quelques semaines elle suivait déjà. Mathu a plus de 10 ans. Et je ne sais rien de son passé. Bisous. Pour les châteaux, l'été c'est envahi de monde.

      Supprimer
  4. C.est tellement bien de les avoir avec soi, les miennes après un essai au printemps vont repartir avec moi quelques jours, leur 1er stage m'avait rassurée!
    Merci pour la balade, elle m'a rappelé des vacances avec une de mes sœurs aînées.
    Bravo Mathu
    Bisous
    Laurence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr j'aimerais partir avec les six ! Impossible, évidemment, surtout quand on bouge tous les jours comme moi, en véhicule. On n'est quand même pas serein au niveau sécurité, si on l'est côté affectif. Ainsi en août je ne pars que 5 / 6 jours à cause d'eux. Alors que je pourrais faire 10 jours de montagne...Je ne veux plus agrandir la famille. Quand on a la chance qu'ils supportent la voiture c'est déjà un point positif. Bisous

      Supprimer
  5. Mathurin n'est quand même pas très rassuré mais qu'est ce qu'il est beau , ces yeux sont d'un bleu à s'y noyer dedans tu es courageuse de l'emmener dans tes virées lui qui n'a jamais fait la route.... En attendant il était bien content d'être avec toi , pleins de caresses pour tes miaous et pleins de bisous pour toi . Pascale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mathurin avait dans sa précédente vie sans doute roulé en voiture car les premiers temps de sa vie chez moi il montait spontanément dans ma voiture et venait à la vigne. Sans harnais, à nu. J'ai eu l'idée de l'emmener à une vigne en bord d'autoroute et il a eu peur des camions. A présent je commence à l'emmener à mon jardin de St Génis. Peur bleue des paons du voisin la 1ere fois. mais je dois surveiller car le gros chien du voisin vient parfois me voir. vas tu mieux ma chère Pascale ? je pense souvent à toi, je voulais même passer te faire un petit coucou d'encouragements. Bisous

      Supprimer
  6. Bonjour chère Lison!
    Qu'il est beau ton Mathurin et trop mignon avec ce regard et ses yeux!!!!!
    Une très belle balade comme toujours!!!!
    Passe une bonne semaine ma Douce!
    Je t'embrasse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois, Géli, que TOUS les chats ont un beau regard. C'est vrai que ces yeux de porcelaine sont craquants.... Toi aussi passe une bonne semaine. Est ce bien l'été chez toi ? Ici, il ressemble à l'automne, hélas... je t'embrasse

      Supprimer
  7. c'est un plaisir de voir ton Mathurin. Il est magnifique avec ses beaux yeux bleus et son joli petit masque roux. Je comprends que Lison soit outrée, rater une si belle balade mais pour Mathu pour une première que rêver de mieux. Il y a une éternité que je n'ai pas été dans les Corbières.
    Mais j'y ai fait des randonnées à cheval qui m'ont laissé de superbes souvenirs.
    Lorsque j'ai adoptée Prunette au décès de ma maman, elle à eu aussi des troubles du comportement mais c'était à elle qu'elle faisait du mal. Elle s'auto-mutilait mais avec beaucoup d'amour et de soins comme ton Mathurin, elle a guéri.
    Merci encore pour la balade.
    Gros bisous et caresses à la Tribu du Sujet.
    Belle soirée

    RépondreSupprimer
  8. J'adore ce billet , tu as rendu Mathu très heureux .Ses yeux sont d'un beau bleu!
    J'adore cette virée que j'ai faite il y a deux ans .
    Je comprends Lison , Mathu lui a volé sa Maman et sa randonnée , cela fait beaucoup !La bouderie est une preuve d'amour !
    Belle soirée, bises Lison

    RépondreSupprimer
  9. Mathurin a des yeux magnifiques, et sa petite coquetterie dans l'oeil lui donne encore plus de charme ! :-) Je comprends que Lison ait fait la tête, elle a eu peur qu'il prenne sa place. ;-)
    Merci pour cette jolie balade, Lison, et toutes ces explications.
    Je te souhaite une belle fin de semaine. Gros bisous.

    RépondreSupprimer
  10. Comme tu es beau Mathu ! Des yeux à rester coincé dedans !
    C'est bien, tu as très bien passé l'épreuve. Mais est-ce sûr que tu lui causais poli à ta Maman ? Si ça se trouve du lui disais : "Tu vas bientôt me ram'ner dans MA maison" ???!!!! Nom d'une Lison !!!!!

    C'est chouette l'Aude. Après avoir lu "La passion Cathare" de Michel Peyramaure, j'ai voulu aller voir cela de plus près.
    J'ai donc grimpé jusqu'en haut de Lastour avec mon fiston. Ensuite j'ai visité Minerve. Un très beau souvenir.

    Sacrée Maman Mathurénienne ! Tu m'étonnes que Lison boudait ....

    RépondreSupprimer
  11. Quelle charmante balade audoise en compagnie du beau Mathu !
    Quels yeux magnifiques !
    Béa kimcat

    RépondreSupprimer