lundi 22 septembre 2014

Pluie d'or à Port Vendres

On y voit mon petit camion...




La nuit tiède de septembre nous conduit, Mathurin et moi en bord de mer, 
à Port Vendres.

Le temps d'une nuit.








Ce n'est pas le faste de Collioure, le 5***** est complet.Tout au bout du port de Port Vendres, des eaux paisibles et colorées nous offrent leur havre.



Cette extrémité du port, oubliée des plaisanciers et des lumières de la ville abrite des barques et chalutiers discrets et besogneux, des collines de filets rongées de sel et envahies d'herbes, des parfums fort peu "Guerlain", tous autant de veilleurs immobiles sur notre nuit.



Cette extrémité du port, au pied de l'Obélisque et de l'église me séduit car je sais ici l'âme de Port Vendres.
Port Vendres n'a ni le faste ni l'aura de sa voisine Collioure. Deux mondes qui ne se mélangent pas, n'ont ni le même passé ni la même âme.




Port Vendres respire depuis le Portus Vénéris romain, le Port de Vénus. Sur son marché et dans ses rues, le long des quais traîne encore l'accent pied noir. Les jours de grands navires marchands, l'espace d'une escale, Port Vendres devient polyglotte, coloré et parfumé.

C'est comme une marée avec ses flux et reflux; on s'y habitue, on l'oublie, quand on est d'ici.



Cette nuit de septembre, le grand vent tempétueux du sud dévale les collines plantées de vignes jusques dans la mer et plonge dans le port où il fait à peine clapoter les eaux troubles sous les pontons.
Il a raffraîchi la nuit dans mon camion, bercé nos sommeils d'humain et de félin.








Dans la nuit, j'ai entendu "bouger" le port, partir les barques, crier les marins.
Comme une berceuse.

Qui a effrayé Mathurin.







A mon réveil, les barques rentraient, le marché s'animait, les accents traînaient, la vie ordinaire d'un port discret s'éveillait.










De petits étals devant mon camion proposaient des poissons brillants. Tout juste pêchés.
L'or du soleil a allumé les étroites façades, les toits de tuiles rousses, le charme du jour supplantait déjà celui de la nuit.






L'or patiné du jour remplaçait dans la vitrine du port l'or étincelant de la nuit.





C'était pour nous l'heure de rentrer.
Avant que ne s'envole la magie de l'or éphémère ....





14 commentaires:

  1. Port Vendres est un magnifique village, et les couleurs sont si belles, si lumineuses. C'est une bonne idée de photographier le même décor de nuit et de jour. Je pense que j'aimerais beaucoup me balader à Port Vendres, c'est le genre de village que j'aime et que j'apprécie. Merci pour ces très belles photos, Lison, et pour cette balade au pays de l'or. Gros bisous, et une belle semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans sa simplicité et sa discrétion, Port Vendres m'a toujours attirée et j'y reviens toujours avec la même émotion. Si près de chez moi, juste 42 km, alors que je suis toujours en montagnes. mais la mer...je suis née avec... Je t'embrasse

      Supprimer
  2. oui je le reconnais ton petit camion, les photos sont très belles, c'est un magnifique village,
    bisous
    Laurence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Laurence; c'est vrai que les bords de mer même les plus modestes ont du charme. Bisous

      Supprimer
  3. É uma vila muito charmosa, parece um bom lugar para descansar.
    Achei muito interessante esses peixes luminosos, parecem fios de ouro no veludo negro.
    Parabéns pelas imagens!
    beijos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Esses peixes luminosos sao a luz da cidade nas aguas do porto.
      Beijinhos Adri

      Supprimer
  4. Quelles belles photos ! Tous ces serpentins de lumière ! Et le reflet de la barque dans l'eau. J'adore. Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci MISS MM, j'adore les reflets dans l'eau, je ne m'en lasse pas. J'ai juste bougé un peu l'appareil photo...Bisous

      Supprimer
  5. Magnifique pluie d'or, très inspirante pour qui aime peindre ces couleurs...
    J'adore Port Vendres la modeste, l’authentique, je la préfère nettement au côté un peu surfait de Collioure...
    Merci pour cette balade au "pays", Lison, je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, moi aussi j'aime ce côté authentique de ce modeste port . Qui eut ses heures de gloire jadis. Bisous norma

      Supprimer
  6. J'aime beaucoup Port Vendres , sa simplicité , son authenticité . Quand je descends , je ne l'oublie pas!
    La magie de la nuit est belle dans tes pluies d'or.
    Belle journée, bises Lison

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne savais pas que tu connaissais. ravie de t'avoir évoqué de jolis souvenirs colorés. Bisous

      Supprimer
  7. c'est mon village et j'en suis loin aujourd'hui ...
    Merci pour la promenade

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais cela me fait bien plaisir que vous retrouviez vos racines dans mon billet. Je suis de l'intérieur des terres mais comment résister au charme de la côte ?

      Supprimer