dimanche 7 septembre 2014

Un été 2014 en potager (s)

Oui, j'ai deux potagers...et je n'aime pas les légumes : c'est dit
 avec un peu de honte...


Mais j'ai tellement d'amour à les cultiver qu'ils me le pardonnent volontiers.
Moi qui n'aime pas cuisiner j'ai même de l'amour à les cuisiner. Ils le valent bien.
Pourquoi deux ? Car j'entretiens celui de ma mère, qui fut celui de mon défunt père et là je cultive les pommes de terre.

Pour le mien c'est un joyeux méli mélo



Si je vous parle de mes potagers ce n'est pas pour vous montrer des beaux légumes, des belles fleurs,...et de la belle herbe en prime. Bien sûr je vais les montrer mais je veux vous raconter des histoires d'eaux.
Car ces potagers sont dans l'extrême sud et la gestion de l'eau est très particulière.
Pour le potager aux pommes de terre, aucun problème, il y a un puits, un moteur électrique et de l'eau à volonté.

Mais pour mon potager c'est une autre chanson: et pas facile. insupportable parfois.

Mon potager, chose encore plus simple est à 15 km de chez moi. Pourquoi faire simple ?
Parce que là bas j'ai de la place. Beaucoup de place....
Il y toutes sortes de légumes mais aussi des fleurs, comme j'ai toujours vu faire à mon grand père.


Zinnias et oeillets d'inde


Massif de lauriers rose


















Et même des roses que j'ai bouturées
(le 25 septembre, n'oubliez pas !)


Bon mais revenons à l'eau sans qui tout ce beau monde ne serait pas là.


Les pêches sont cadeau...





Et alors ça vient cette eau ?
Et bien ça vient selon un principe emprunté aux arabes.Le principe des séguias (acequias chez les espagnols qui utilisent ce système ancestral)
Il y a chez nous  une rivière (fleuve) le Tech qui donne de son eau à un canal d'arrosage, lequel expédie cette eau dans des petites "rigoles" (ruisseaux) qui courent le long des routes, chemins et champs.
Mais pas si simple la chose.
D'abord il faut se trouver en aval du canal soit rive gauche, en amont, rive droite, il n'y a pas de système d'arrosage et mieux encore, pomper l'eau avec un moteur est interdit : c'est la loi.
Donc moi je suis en aval. Mais...l'eau est distribuée à tour de rôle et sur commande auprès des garde vannes. Car sinon, tout le monde se piquerait l'eau (et ils ne s'en privent d'ailleurs pas).
Il pèse quand même lourd



Dans la rigole qui coule contre mon jardin (c'est pour cela que je l'ai fait ici, au milieu des 7000m2 de terrain), j'utilise souvent les fuites d'eau, ou les trop pleins, je fais un petit barrage et je prends l'eau échappée, égarée.
J'ai juste dix minutes d'arrosage.
Mais au coeur de l'été, quand les arboriculteurs arrosent leurs champs, je n'ai plus d'eau. Alors j'appelle le garde vanne, je prends mon tour et le tour est joué.
J'ai une motopompe à essence, lourde, des tuyaux, la clé qui va avec, un système dans la voiture et sur le terrain pour ne pas soulever le moteur du sol, enfin tout l'arsenal. Pour me faciliter la tâche.
Beaucoup de manutention et de fatigue : ça pèse !
 Cependant, parfois, je n'ai pas le tour avant quelques jours : il faut alors utiliser les soins palliatifs.
L'eau de la commune destinée aux agriculteurs, le 4x4 de l'un , la citerne de l'autre et voilà.
Cela paraît simple, ce ne l'est pas! Juste parce que toutes ces manipulations me prennent du temps et de l'énergie.

Remplissage à la potence agricole

Soins palliatifs au jardin, histoire d'eau


















J'ai encore un autre soin palliatif : extra celui - là : je paille les sillons, là où passe l'eau, pour ralentir l'évaporation.


Mais...cette paille provient des chevaux de ma nièce. Imbibée de fumier, à chaque arrosage mon jardin boit et mange.




C'est pour ça qu'il est comme ça !!!





14 commentaires:

  1. Oh la la c'est pas simple chez toi l'eau !!!! Mais tes légumes sont magnifiques ! Chez moi aussi un potager et depuis que je suis rentrée de vacances c'est heu !!!! Tomates, haricots etc !!!! Mon congèl est plein à craquer ! Merci Lison et gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est du boulot, c'est sûr; j'ai la passion du potager depuis l'adolescence. Quand je mange 10 haricots verts, ça m'étrangle !!! J'ai passé une partie de la journée à m'occuper de mes oignons et mon congel regorge aussi...alors que je ne vis qu'avec mes chats et que je ne mange pas de légumes. si, en soupe! Bisous

      Supprimer
  2. Lison coucou
    tu as de beaux légumes du travail aussi gros bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais ça me plait de travailler; bisous Flo

      Supprimer
  3. Seus legumes são lindos o seu trabalho de irrigar está dando um ótimo retorno.
    Tenha uma ótima semana!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. E muito trabalho e muito prazer ! Gosto muito...

      Supprimer
  4. J'aime bien cette histoire d'eau...
    Dans mon village, il furt un temps - dans mon enfance - où il était autorisé de puiser dans l'eau de la rivière à l'aide d'une pompe...
    J'ai longtemps vu mon père brancher sa pompe et remplir une citerne qui lui permettait d'arroser ses légumes et les fleurs de ma mère...
    Belle semaine, Lison, je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi dans le midi, c'est toujours problématique d'arroser ! Ton témoignage en est la preuve... Bisous

      Supprimer
  5. J'adore les potagers, et le tien est magnifique. Fleuri et varié comme j'aime.
    Sacré boulot pour avoir de l'eau (cette année ici, même pas la peine d'arroser avec le temps qu'on a eu). Et quel beau résultat, quelles belles récoltes ! Mais je me demande ce qu'on peut manger quand on ne mange pas de légumes ? (ici, on ne mange pas de viande, mais ça me paraît plus simple).
    Bonne semaine :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma copine en Ariège a eu aussi de l'eau à revendre. Alors qu'est ce que je mange ? 10 haricots verts bouillis 3 fois l'an, un peu de ratatouille, des salades de tomate avec oignon et poivron pilés -oui, pilés-, soupe de légumes et viande, viande VIANDE ! je suis viandarde jusqu'au bout des ongles.
      Surtout avec le cheminée et les grillades dès l'automne..Tu sais tout !

      Supprimer
  6. tout ce travail donne de bien beaux légumes, et les photos sont très jolies.
    les produits du jardin, c'est précieux
    bisous Lison

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour chère amie,
    Vous n'aimez peut-être pas le légumes mais vous faîtes beaucoup pour eux et aussi certainement pour ceux qui les aime à votre place !... Merci pour le partage de vos magnifiques photos et pour toutes les explications en ce qui concerne la manière d'arroser vos plantes.
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour chère Lison!
    Je rêve depuis beaucoup d'années d' un potager chez moi et TU as deux!!!!!!
    Tes légumes sont magnifique et un régal de voir!
    Tu es magnifique Lison et la solution avec d'eau géniale!
    Merci pour ce intéressant billet!
    Passe une bonne journée sans trop beaucoup de travail dans les vignes!
    Je t' embrasse fort!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand tu vivras en Provence tu auras un beau potager, parce que le soleil sera là : c'est plus facile que d'avoir de l'eau parfois.Pour moi, chaque été c'est un souci car le jardin n'attend pas : quand il a soif, il meurt. Bisous Géli

      Supprimer