samedi 25 avril 2015

La Sant Jordi à Barcelone : légende et réalité

Capitale de la Catalogne, Barcelone est une immense et magnifique ville entourée de collines
 et ouverte sur la mer

Chaque année, le 23 avril,  la Sant Jordi (Saint Georges) y revêt un caractère particulier.

Au fil des avenues (les Ramblas), dans le vieux quartier (El Barri Gotic), devant les monuments ou sur les places , étals de livres se succèdent, mêlés aux bouquets de roses, ponctués de stands d'auteurs signant leurs ouvrages, le tout dans une extraordinaire liesse, au milieu d'une foule tellement compacte qu'on ne voit quasi rien...Et d'une rumeur sourde et immense, anesthésiant tous les bruits de la ville....
.
La Rambla




Place de catalogne



 La légende de Sant Jordi:

Le Saint représenté en soldat terrasse un dragon vivant dans un lac de Syrie qui tous les jours, dévorait deux agneaux jusqu'au moment où les troupeaux furent décimés. Alors les éleveurs lui offrirent une personne vivante tirée au sort chaque jour.
Jusqu'au jour où le sort désigna la fille du Roi. Saint Georges sauva alors la jeune fille en terrassant le dragon. Il devint le Saint Patron des amoureux  et la légende fut écrite au 13 eme siècle.
St Georges terrassant le Dragon
Le fait d'offrir une rose, à Barcelone provient du Moyen Age : il se déroulait alors des tournois au coeur de ville et les Dames recevaient une rose.
Multicolores mais les plus prisées sont rouges
Le livre et la Rose :

En 1926, fut instaurée la Fête du Livre, le 7 octobre , en hommage à la naissance du grand écrivain Miguel de Cervantes. Le Roi Alphonse XIII signa l'arrêté Royal instituant cette "Fête du Livre" Mais en 1930 elle fut déplacée au 23 avril jour de la mort de Cervantes.
Depuis 1995, cette fête s'est mondialisée ; 80 pays participent au Jour Mondial du Livre, exceptées la Grande Bretagne et l' Irlande qui fêtent l'événement le 14 mars.

Détail
Vitrine de livres sur lesquels est peinte une rose


C'est ainsi que ce jeudi 23 avril j'arpente le coeur  de Barcelone, comme l' an passé, où je découvrais cette superbe ville à moins de 200km de chez moi.
En compagnie de Nika (clic)
dont vous découvrirez bientôt le récit

On y va ?


Sur la Rambla


La Rambla : cette immense avenue de 1.2 km de long et 35 m de large fut édifiée sur un ancien cours d'eau. C'est un fleuve de touristes qui l'emprunte nuit et jour. Elle est bordée de monuments, immeubles et magasins  mais a perdu son authenticité. Elle ouvre sur le Barri Gotic (quartier ancien), sur le marché de la Boqueria et le théâtre du Liceu.














Le Theâtre du Liceu : c'est l'Opéra Barcelonais; à la bien dramatique histoire !
Construit entre 1845 et 1847, il fut détruit par un incendie en 1861.
En 1893, un attentat à la bombe sur scène tua 20 personnes.
En  1994, un incendie le détruisit à nouveau et il revit le jour en 1999....






Le Barri Gotic : né sous l'empereur Auguste à l' époque Romaine, il fut surtout vivant au Moyen Age. Aujourd'hui il est très prisé pour ses ruelles étroites, ses passages couverts, ses hautes demeures colorées , ses fouillis de plantes vertes tombant des balcons, ses cafés, boutiques et autres restaurants à tapas, sa vie grouillante et marginale : un lieu de vie extraordinaire tout contre l'immense Rambla

 J'adore flâner dans ces rues où un calme apparent baigné par une lumière glauque repose un peu de l'agitation, du bruit et de la liesse de la ville...

C'est dans ce quartier qu'un petit restau abrite notre repas de midi, savoureux et reposant.




  Passages couverts:


Pluie de verdure
A l'heure paisible du matin....


A l'heure animée de l'après midi....






Partout veille la police montée qui domine cette foule des jours festifs.









La plaça Reial, se situe à l'emplacement d'un couvent détruit par un incendie au 19 eme siècle. Elle devait abriter un grand théâtre mais la construction du Liceu laissa libre ce grand espace. C'est la seule place bordée d'arcades. Elle abrite une vie intense...sous les arcades comme en son centre.


Tenue impeccable...
Passage Bacardi,le
premier de la ville

Lampadaire signé Gaudi
Restaurant sous les arcades 


Et enfin, un grand bol d'air vers le large : le port, longé par de grandes avenues, une promenade, le superbe musée de la marine, la statue de Colomb et dominé par la colline de Montjuich





Avant de reprendre la voiture, je vous emmènerai visiter un lieu extraordinaire, le marché de la Boqueria  ainsi que l'Ajuntament (la Mairie qui ouvrait ses portes somptueuses) 
dans mes deux prochains billets...
L'an passé je découvrais Barcelone pour la Sant Jordi  (clic)

Il y a tant de choses à voir, à Barcelone ...

N'est ce pas ?




8 commentaires:

  1. cindide (Anne632925 avril 2015 à 09:22

    Merci Lison pour ce reportage !!! J'ai l'impression de refaire ma visite avec toi .... Je ne connaissais pas cette légende ! Encore quelque chose que je découvre avec toi !!! Magnifiques photos ! Elles retracent parfaitement l'atmosphère de cette ville tellement attachante ! Un gros bisou à toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ! tu auras donc encore l'occasion de revoir "tes " lieux. J'ai rajouté un lien sur BCN l'an passé. Bisous

      Supprimer
  2. Un reportage magnifique , j'ai revu cette ville que j'aime beaucoup avec grand plaisir .
    Je ne connaissais pas la légende de ce Saint .
    Tu prêtes ton âme à tes billets , c'est fabuleux.
    Merci pour tes visites sur mon blog malgré mes silences , merci.
    Douce soirée, bises Lison

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux si tu as aimé; j'essaie de mettre mon supplément d'âme dans mes petits "reportages" ; ce sont aussi mes souvenirs perso que je mets en boite...Bisous

      Supprimer
  3. J'avais suivi ton billet l'année dernière et je me régale autant aujourd'hui avec d'autres vues mais toujours ton bel enthousiasme !
    Tout ça je ne connais pas sauf la légende de St Georges bien sûr, comme toute bonne cavalière qui se respecte !-o))
    J'aime beaucoup l'humour de ta dernière photo.
    Gros bisous Lison.
    Gros câlins à la Tribu du Sujet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne pouvais pas terminer sans mettre cette dernière photo !!! ça m'a tellement amusée in situ ! Bisous de la TRibu et son Sujet

      Supprimer
  4. On n'a pas de chance nous, les roturières (les agneaux non plus d'ailleurs), ce sont toujours les filles de rois qui sont sauvées, pfffff, c'est pas juste ;-)
    Merci pour ce reportage. Bisous.

    RépondreSupprimer
  5. Toujours plaisant et instructif de te suivre dans tes périples... merci à toi. Bisous

    RépondreSupprimer