lundi 27 avril 2015

Regards sur La Boqueria (Barcelone 2 ème)

Regards sur.....


Le plus grand marché de la ville ...et d'ailleurs : 6000 mètres carrés...


Au 12 ème siècle, il existait dans Barcelone un marché tout au long d'une rue et il se nommait "Rambla".
En l'an 1217, ce marché s'exila près de la porte de la Boqueria,il était destiné à la vente de la viande.
En l'an 1470, le marché aux cochons se tient en ce même lieu Un marché officiel existait déjà mais celui qui se tenait à la Boqueria est considéré comme une extension du marché officiel.

Toutefois le marché de la Boqueria prendra le pas sur l'autre et sera officialisé comme celui de la viande et du poisson.






Un vrai marché sera construit au 19 ème siècle (1840/1846), inauguré en 1853 : celui-ci; la belle verrière est ajoutée en 1914.

C'est le plus grand marché d' Europe avec ses 6000m2 ouvert tous les jours - sauf dimanche - jusqu'à 20 h 30.

Cependant vu son succès, la ville de Barcelone vient de prendre un arrêté visant à limiter les groupes de touristes : pas plus de 15 personnes à la fois, les vendredi et samedi,  jusqu'à 15h.
Ceci à cause de la trop grande fréquentation touristique qui empêche les clients de faire leur marché.
Car La Boqueria c'est 45 000 visiteurs par jour !!!

Vous entrez avec moi ? Vous suivez mon regard ?

J'ai bien dit le mien et pas  tous ces regards braqués sur l'au delà....


Regard flamboyant














Mon regard se porte sur les jeux de lumière, de couleurs, de brillances , comme sur l'ensemble de cette vaste bâtisse que l'on pourrait oublier  tant les yeux sont attirés partout. C'est un ensemble coloré, vivant, étincelant, odorant et bruyant.

Un marché qui ne tombe pas dans la banalité. Un peu excédés les commerçants! Je me fais chasser comme une mouche en essayant une photo qui me sera refusée. Faut dire...45 000 visiteurs par jour....

Les grands gagnants au jeu de la couleur sont les fruits et légumes et leurs dérivés : salades et jus de fruits , un ingrédient qui fait fureur.



La mode est aux jus naturels  soit simples soit en duo (1 euro)

Salades de fruits jolies

Exotisme

Classicisme et esthétisme


Plus en demi teintes le charcuteries et leurs dérivés  en barquettes pour satisfaire une faim.
Tout donne faim ici, même le poisson car il y a toujours l'espace tapas ou plat cuisiné qui invite à l'achat. Et à la dégustation perpétuelle au long du jour; arrosée évidemment.





Barquettes de charcuteries et de fromage

Cru ou cuit

Satisfaire sa gourmandise c'est peser 2 kg de plus à la sortie : comment ai je fait pour me contenter d'un jus de goyave ??? Même le menu fretin grillé que j'eusse dévoré....
Je crois que prise par la faim de voir et de photographier j'ai oublié le reste.






Plus monochromes, les fruits secs et autres denrées


Le mimétisme s'invite parfois au détour d'une allée : morilles et tripes.



Quant aux épices, un marché n'en serait plus un sans eux; on les sent de loin c'est comme un appel .



La viande ne me fascine pas alors que c'est ce que je mange avec le plus de joie.
                           Mais le poisson !

Ah j'y eusse passé la journée à contempler ces regards ..















Dont je vous ferai grâce des détails....





Le poisson : je me noie dans les couleurs mais surtout la brillance, les reflets, chaque écaille est un miroir du marché...






Bonjour Tristesse

"Tronche en biais..."


Ligotés, les couteaux voudraient s'enfuir
Oursins




 Partout , chez les crustacés ça bouge, ça crisse, ça griffe l'air, ça gratte la glace, un vrai supplice qui me remue...

L'inhumanité de l'estomac humain s'étale muette et non résignée en ce lieu.

Et pourtant, un jour, dans mon assiette, j'oublierai ce que j'ai vu...
 Allez perdons nous encore dans les allées bruyantes et surpeuplées et n'oublions pas au passage l'architecture : elle seule vaut le détour.




 Et s'il vous reste une petite faim, à la sortie, devinez qui vous tend les bras ? Des restaurants pardi !









Si vous allez à Barcelone, "jetez y un oeil"...et même deux...


Les yeux noyés...


Vous ne regretterez pas le détour.....


3 commentaires:

  1. Bonjour Lison. Voilà un reportage très bien fait. Même les
    yeux des poissons de sont pas répugnants !! étranges, tout
    au plus. C'est un travail très difficile pour les photographes
    de rendre la nourriture appétissante. Certains m'ont raconté,
    lorsque j'étais journaliste, qu'ils devaient parfois colorer ou
    mettre du vernis sur les aliments. Vaporiser de la laque
    pour les cheveux, par exemple !! Mais avec toi, tout
    reste naturel. Donc, bravo Lison. Moi aussi j'ai toujours
    adoré les marchés. Des plus petits aux plus grands.
    Tout : couleurs, odeurs , commerçants et passants.
    et l'ambiance. Quand à moi, je ne peux même plus
    me rendre ,dans le tout petit, en bas de chez moi,
    deux fois par semaine, car je suis malade grâce à
    la pollution et les pollens. Sinusite, asthme etc...
    interdiction de sortir encore durant quelques jours.
    antibiotique, cortisone et je ne suis pas un cas isolé
    d'après mon médecin. Donc, je me sens bien raplapla !!
    Je t'embrasse Lison .
    ELZA

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Lison. Voilà un reportage très bien fait. Même les
    yeux des poissons de sont pas répugnants !! étranges, tout
    au plus. C'est un travail très difficile pour les photographes
    de rendre la nourriture appétissante. Certains m'ont raconté,
    lorsque j'étais journaliste, qu'ils devaient parfois colorer ou
    mettre du vernis sur les aliments. Vaporiser de la laque
    pour les cheveux, par exemple !! Mais avec toi, tout
    reste naturel. Donc, bravo Lison. Moi aussi j'ai toujours
    adoré les marchés. Des plus petits aux plus grands.
    Tout : couleurs, odeurs , commerçants et passants.
    et l'ambiance. Quand à moi, je ne peux même plus
    me rendre ,dans le tout petit, en bas de chez moi,
    deux fois par semaine, car je suis malade grâce à
    la pollution et les pollens. Sinusite, asthme etc...
    interdiction de sortir encore durant quelques jours.
    antibiotique, cortisone et je ne suis pas un cas isolé
    d'après mon médecin. Donc, je me sens bien raplapla !!
    Je t'embrasse Lison .
    ELZA

    RépondreSupprimer
  3. J'ai du mal avec les viandes, abats et poissons.. par contre les fruits et légumes m'ont ravie tant par leurs couleurs et leur fraîcheur apparente qu'avec ce que cela me suggérait comme plaisir gustatif et olfactif.
    Merci encore pour la qualité de tes billets. Bisous

    RépondreSupprimer