samedi 10 mars 2018

"La Pichona" ou balade calcaire

Un dimanche matin un peu maussade m'invite à la balade de proximité.
Ce sera la Pichona, à 50 km de chez moi, une via ferrata pour débutants, contigüe à La Panoramique que j'ai parcourue le 31 décembre 2017 avec Ludo (cf mon article , clic).

La falaise en  1er plan est le décor intégral ( et en longueur) de la Pichona







Cette fois je suis seule et je ne me hasarderai pas sur la grande via en solo, c'est quand même dangereux, bien qu'à présent j'aie mon propre matériel donc n'ai plus à jouer les Mac Gyver!


Me voilà à St Paul alors que le temps s'est "enmaussadi" encore plus avec de belles écharpes de brume. Il n'y a pas de vent, j'y vais plein pot car la Pichona doit être le hors d'oeuvre d'un menu plus attractif pour moi, aller surfer sur les crêtes.
On le sait je n'aime pas que le calcaire, j'aime la pierre. Là c'est calcaire et j'ai un faible pour ce matériau.
Le décor, sa texture et sa végétation

Je m'équipe donc de mon matériel tout neuf (baudrier + longe, plus de 80 euros l'ensemble à titre d'info).








Me voilà donc au pied de la petite voie d'initiation. Sur la grande voie, deux personnes s'élèvent dans les airs, je les envie. Rencontrés plus tard ces deux messieurs m'ont dit "Si vous étiez arrivée plus tôt on vous aurait invitée à venir avec nous". Dommage.
Mais la Pichona a ses charmes que je vais savourer pendant 32 minutes.


Même si le parcours est donné pour 1 h 30 je le crois possible dans ce temps...à condition d'y faire la sieste.






Les grimpeurs parlent du fascinant parfum de la pierre, différent selon le matériau... Hélas je n'ai jamais su le sentir. Je ne suis pas grimpeuse, mais la pierre n'exhale pas à la tête du client non ? Alors, je vais essayer, dorénavant de rencontrer ces effluves.










Je m'attache pour la forme, parce que réellement il n'y a aucun danger. Il est bien plus périlleux de faire certains de mes parcours d'antan, la crête du Malaza ou l'arête de La Punta Alta. mais je joue le jeu. Carte Prudence.

Je me régale, même sur ce parcours court et aérien à la fois. D'autant plus que je ne me fatigue pas et que le danger me paraît inexistant.
En images :


Mon passage préféré

Selfie

Et au milieu coule une rivière : la clue de la Fou

La clue de la Fou vue d'en bas (Rivière l' Agly)




L'Agly , la route, le paysage vu d'en haut




Montée en sentier
La via finie, je prends le sentier en sens "anormal" soit en montée alors que c'est un sentier de descente. dans les pistachiers lentisques, chênes kermes, bruyères et autres cistes laurier. Un parfum de garrigue humide et fraîche plus léger qu'en été. Vivifiant. Un très joli sentier qui prend soudain des allures d'escalier dans la roche : il s'agit de gagner les crêtes par la muraille.
Montée dans la falaise


 C'est là que je rencontre les grimpeurs qui descendent. Ainsi la voie sera libre en haut car mon projet est illicite: je vais remonter la via ferrata en sens interdit sur toute l'arête par la longue et superbe crête.







C'est une arête fort effilée; les fossiles ont fait depuis peu leur apparition, les fonds marins sont donc bien inversés puisque plus bas il n'y en a pas.


La magnifique arête

Détail  de l'arête effilée
Au fond les Corbières et l'ouverture de Galamus
Il n'y a pas que les fossiles qui font leur apparition : la "dérangeuse" d'arêtes, de rochers et vias ferratas me saute au visage de façon brutale,  la tramontane , qui compromet mes projets.
Elle est en rafales déséquilibrantes et en plus bien fraîche. Bref elle secoue.


Chemin à l'envers

Détail de l'arête et câble d'assurage


Je remonte quand même la via en sens interdit, sans presque m'ancrer aux filins d'acier, et comme elle a été fabriquée pour le sens normal, utiliser les prises est un peu bizarre. Ainsi j'arrive à mon terminus, la croix, sans problème puisque je marche presque toujours sous le vent. Au delà poursuivre serait dangereux, la via commence vraiment là, à l'envers.


La croix s'intègre dans ce paysage éolien et aérien.



Terminus, personne ne descend ! Le vide est en dessous

Mon compagnon aérien


 Un coup d'oeil sur St Paul de Fenouillet gentiment enroulé autour de son coeur de village.


St Paul de Fenouillet; je suis attachée, sur le fil de l'arête

Passage facile en face sud
Un petit en cas au soleil , sous abri, et je reprends le chemin à l'envers.



Il y a deux passages exposés, un sur le fil de l'arête, un sur la face nord bien à l'aplomb du vide. Je m'assure, car, même si je n'ai pas peur, Dame Tramontane peut me bousculer sans préavis!

Passage exposé face nord, en plein vent

J'abandonne à cause d'elle mes velléités de surf sur la reste de la crête et je redescends vite . En bas je retrouve les deux aventuriers des falaises et nous partageons un sympathique apéro ! Tant qu'à faire....

La fin de la Pichona, l'arête

C'est le printemps ! 
Après le repas (et l'apéro) je m'offre un petit digestif sans alcool mais non sans piquant !
Je regrimpe la Pichona, façon chèvre, en 20 minutes, sans assurage. Je survole la voie ; le seul qui en fera les frais c'est l'étui de mon APN qui file grand train dans les falaises (où il gît encore)  tandis que l' APN, en équilibre fragile sur l'arête décide de rester ! Ouf !

l'amour à la verticale
" C'est le printemps " chantait P Perret

L'arête effilée de la Pichona

Le bois et la pierre en crête....un courageux genévrier
 qui devait être très vieux

Au final, une très jolie matinée, originale , une invitation à d'autres voyages en d'autres vias, ce sera une surprise printanière. Au delà de la frontière, avec un décor très aquatique ....et en compagnie.

A bientôt ...

C'est terrible : de chaque projet naît un autre projet, parfois je m'effraie de cela, combien d'années va t'il manquer à mon compteur de projets?
INFOS PRATIQUES: 
Niveau débutant, parcours très facile, en moins d' 1 heure
Difficultés: à mon sens aucune
Comment s'y rendre : à St Paul de Fenouillet -66- prendre, aux feux, direction "la clue de la Fou"
Le site est à 2 km
Parking 
Location de matériel au camping de St Paul (on y passe devant; s'assurer au préalable qu'il soit ouvert)




La Pichona en vert
La Panoramique en rose

7 commentaires:

  1. CC... Merci pour cette nouvelle et merveilleuse balade en montagne !
    Toujours des vues à couper le souffle !
    Bon w-e, bisous, câlins à tes Félins (comment va le plus âgé que tu me disais bien fatigué ?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le chat âgé ne peut prendre son médicament, refus, même en s'y mettant à 2. Dommage car ses taux d'analyse étaient meilleurs; mais je vais réessayer. Bertille j'ai combattu longtemps avant de gagner. Bisous et merci de ta sollicitude

      Supprimer
  2. un beau parcours et magnifiques paysages , même le vol de l'aigle, chapeau pour la photo. bonne continuation bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La continuation se fait...tu l'as vu sur FB mais où qu'elle se fasse je suis perchée! Je joue à "chat perché" lol. Bisous

      Supprimer
  3. Belle course dans un paysage minéral que j’aime beaucoup, ces pierres calcaires sont magnifiques. Tu es très à l’aise dans ce parcours aérien, tu te régales et ça se voit. Merci pour ces beaux clichés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et si tu venais avec moi ?? C'est facile, pas vertigineux et cela a beaucoup de charme

      Supprimer
  4. Pourquoi pas ! J’adore grimper, c’est pour ça que j’ai adoré l’Anéto et son Pas de Mahomet.

    RépondreSupprimer