samedi 29 juin 2013

La montagne, enfin !

Quelques longues semaines d'interruption, cause météo, cause santé mélangées et je suis repartie aujourd'hui, avec des amis.
Un peu d'appréhension bien que la balade fût facile : facile (800m de dénivelé avec un parcours très régulier), 
mais pas la grande forme.
Direction les Etangs de Nohèdes, dans les Pyrénées Orientales.

70 km de chez moi, une route étroite, puis une piste de terre sur quelques kilomètres et c'est le sentier, enfin .


Le départ est à 1200m d'altitude et un joli sentier régulier et ombragé court dans les noisetiers, les hêtres puis les sapins odorants. Je retrouve, plus que le plaisir de la marche, celui des senteurs. 
ça y est, la montagne m'a  re-gagnée au bout de quelques pas !



Et on marche, on respire, on décontracte...




 
 Altitude 1645 : l'"estany del clot" soit l'étang du trou, point de départ d'une conduite forcée qui amène l'eau à une petite centrale électrique près du village de Nohèdes.


On l'effleure, on ne le touche pas.                               
Vers l'amont
                                                                                       

Vers l'aval


L'étang du haut se déverse dans celui du bas en bouillonnant :
 je n'y ai jamais vu autant d'eau !





Voici  l'étang del Clot: on a pris de l'altitude et selon le regard, c'est un haricot bleu ou...un point d'interrogation...

On est à 1900m dans un passage pierreux au milieu des genêts de montagne au parfum entêtant et âcre : il faut aimer...
avec modération.






















Mais ici, on rencontre aussi les premiers névés, chose étonnante, c'est comme un air de mois de mai dans les couleurs, les odeurs et le vent trop froid.




Une eau extraordinairement limpide coule entre les parois du névé.


Et dans le "parfum" un peu écoeurant des genêts s'invite le décor qui entoure notre destination.



Celui du Gorg Estelat, 2022 m d'altitude. 
Des eaux transparentes et glacées qui s'écoulent du lac...





et filent vers le lac du dessous (du Clot) en bouillonnant de leur vigueur retrouvée après l'enfouissement des mois d'hiver...





On ne traverse plus à pied sec mais c'est égal...rive gauche ou droite, c'est du beau .



Et du bon, ce qui nous attend : vous savez...après l'effort...



Ensuite ? On se penchera sur le printemps tardif et les  étonnantes rencontres qui jalonnent le parcours, pendant le retour.
Le défunt

L'inconnue

La froidure






















Et le printemps. Qui s'est invité sinon à notre table, à notre balade.











































Toute histoire ayant une fin, c'est le retour banal d'une randonnée : les genoux qui font mal, des images plein les yeux, des souvenirs engrangés déjà alors que tout n'est pas achevé.





 C'est le café qui réveille et la route, un peu plus silencieuse qu'au matin.

20 commentaires:

  1. magnifique balade , j'ai discuté avec Huguette qui m'a compté votre super rando, elle avait des aiguilles dans les cuisses demain le lever sera dur en tout cas elle a pris de belles couleurs sans etre allée à la plage....
    Ces fleurs sont très lumineuses leur couleur est vive c'est peut etre l'air pur des hauteurs qui donne ce rendu ou peut etre la main experte de la photographe.... bises et merci pour cette balade Pascale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien moi l'endurcie et la solide, j'ai mal partout! perdu l'entraînement, un peu, perdu la forme, beaucoup : y a comme un truc qui s'est cassé! Mais je repartirai bientôt, je me suis vraiment régalée. Les couleurs étaient très lumineuses en effet; ces fleurs sont éphémères, elles éclatent à tout point de vue; bisous Pascale, je crois bien aussi que tous se sont régalés sur ces sentiers.

      Supprimer

  2. Tes photos sont très belles et explicites. Et ton
    petit reportage raconte bien les différentes étapes.
    Ce que j'apprécie surtout, c'est de voir une nature
    qui n'est pas défigurée. Tes amies et toi, avez dû
    vous sentir hors du monde, hors du temps. De magnifiques
    endroits pour méditer. Quoique... de bonnes charcuteries
    et un coup de rouge, ça n'est pas mal non plus !!!
    On peux vivre tout ça ,à la fois. Merci pour ce partage
    d'heureux moments. Bises. Bon dimanche. ELZA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand je randonne seule, quasi toujours, c'est ma méditation, je n'ai jamais appris à méditer mais je pense que j'en suis près en tout cas je communie et communique avec la montagne. Même avec un petit rouge ! C'était la rançon de la convivialité entre amis...Bon dimanche et bisous

      Supprimer
  3. Merci pour tes tres belles photos d' un endroit magique ...
    La calme, la nature - quelle beauté!
    Passe un beau dimanche chère Elza!
    Bisou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une rando où j'aime emmener des amis parce qu'elle est abordable, sans grande difficulté, à mon point de vue, mais très belle et modulable aux aptitudes de chacun. On peut stopper au premier lac ou monter au 2 nd , au 3ème ou sur les crêtes, basculer vers le 4 ème: c'est selon. Bises et bon dimanche également

      Supprimer
  4. Bonjour Lison,
    Je découvre ton blog avec grand plaisir car comme toi j'aime la nature et les chats.Je serai retraitée à la fin de l'année et pour l'instant je vis à Toulouse.
    Je reviendrai régulièrement me promener sur ton blog.
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avant une visite approfondie de tes blogs, je les ai survolés avec plaisir: détaillés, belle photos, originalité, commentaires instructifs; tout me plait. j'ai aimé ton regard sur les instruments de musique (jazz) et j'ai eu une approche similaire dans un de mes derniers billets "que la fête commence"; j'aime ce mariage de la main et de l'instrument, difficile à saisir, qui donne parfois d'étonnants et plaisants résultats; je t'embrasse et à bientôt, je t'inscris dans ma liste.

      Supprimer
  5. Je suis très admirative de tes randos car je un problème de vertèbres et d'arthrose me restreint dans les distances; mais c'est vrai qu'arrivé à destination, on est heureux de notre performance , car c'en est une !!!
    J'ai donc fait avec toi cette grande rando, en suivant tes chemins, res clichés et tes descriptions: merci encore pour toutes ces précisions et cette connaissance de ton milieu .
    bisettes du dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai aussi un problème de dos mais je me dépasse car la montagne en particulier et l'action en général me boostent. Puis mon souci n'est pas grave. J'ai à mon actif plein de belle randos de quoi remplir mon blog à plein temps. Mais chaque chose en son temps...Bises à toi et merci pour ton regard sur cela

      Supprimer
  6. Oh Lison quelle jolie et instructive promenade. Je suis admirative des randonneurs. En outre tes photos sont parfaitement réussies et nous donne l'illusion de partager ton périple.. les fleurs sont superbes également et les paysages époustouflant de beauté.
    Merci à toi pour ce partage d'un endroit propice à la méditation.
    Je t'embrasse en te souhaitant une très bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'essaie de faire partager au maximum mes émotions: mon blog, c'est me faire plaisir, certes, mais surtout faire partager ce plaisir. d'autres seront au programme. Bises

      Supprimer
  7. C'est magnifique, Lison, j'en reste tout émue et un rien nostalgique, aussi...
    C'est bien que ce printemps tardif ait laissé ses fleurs !
    Je t'embrasse, très bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les fleurs des Pyrénées Orientales sont "plus pauvres" que les Ariégeoises mais méritent qu'on se penche sur elles. Elles font leur possible avec un climat pas possible ! bonne soirée aussi

      Supprimer
  8. Après l'avoir vécu, enfin le temps de découvrir tes images et récits. A peine courbaturée, mais si requinquée. Ces moments permettent de faire le vide et d'épouser ce qu'il y a de plus vrai et de plus sincère .... la nature. J'en pleure en moi tellement c'est beau, comme je pleure souvent de joie et de peine quand je contemple une "simple" fleur .... de joie tant le cycle de la nature est sublime et intelligent et de peine pour toutes les âmes qui ne savent pas regarder ce qui nous entoure et qui pensent que c'est tout simplement naturel ...... sans analyser la réelle signification de "naturel". Merci pour cette journée ... hug

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hug, je suis heureuse de ce partage car on l'a -en plus- partagé in situ . A mon goût, A REFAIRE, si tu le veux. Le Costabonne à partir d' Espinavell ( 600 m environ ) ça te dit ? quand tu veux: on verra les mines de grenats, les sources du Tech...et le monde à nos pieds. Je t'embrasse et merci à vous deux pour ce cadeau de rando partagée.

      Supprimer
  9. Merci pour le petit mot laissé sur mon blog !
    Très occupée en ce moment, je suis en mode pause ce qui explique la lecture tardive de ce com mais j'espère bien trouver très vite le temps de parcourir ton blog....J'y trouve également des paysages qui me sont familiers !
    En tout cas je suis ravie de découvrir une compatriote !!!!
    À très vite, Mylise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, on se reverra sur les mêmes routes ensoleillées; bonne soirée à toi

      Supprimer
  10. Merci pour cette jolie balade en montagne, Lison, j'aime la montagne, et j'aurais eu plaisir à faire cette marche en ta compagnie, bien que je ne sois pas trop entraînée… mais en marchant à son rythme, on peut aller n'importe où ! :-)
    Et après l'effort, le réconfort, oh oui ! tu l'as sûrement bien mérité, Lison ! :-)
    Je te souhaite une belle semaine, et je t'embrasse bien fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une balade qui convient aux personnes peu entraînées car la marche est régulière. et le cadre de toute beauté. Bises

      Supprimer