mercredi 28 août 2013

L'Espagne par vaux: suite

En préambule une petite carte du bassin de l' Ebre et dans le cercle bleu, les monts et les vaux 
décrits en ce blog.



Nous étions restés , au billet précédent, tout près d'un beau barrage qui retenait les  magnifiques eaux de la Noguera Ribagorçana: 125 m de haut, bâti en 1955, il a englouti deux villages, un vieux pont et...un monastère. Cependant les foudres du ciel ne se sont pas abattues sur lui, il est encore là, pour la joie des plaisanciers entre autres.

Image net: a l'a plomb du barrage.

                                                                           












En fin d'après midi, j'arrive, sous la grisaille et le crachin (Atlantiques) dans le Val d' Aran dont Vielha est LA ville. Le Val d' Aran, c'est le berceau de la Garonne, "celle qui a fait ça"!
D'ailleurs, pendant longtemps la source de la Garonne a été controversée: pour Norbert Casteret, spéléologue, elle a une origine, pour les Aranais une autre. Quoiqu'il en soit, elle y naît, c'est sûr!
Le Val d' Aran est un peu particulier: on y parle une langue occitane proche du Gascon, et depuis 1948, la région est désenclavée car seuls 2 cols à plus de 2000m d'altitude le reliaient à l' Espagne.
En 1948, après 22 ans de travaux, le tunnel de Vielha est en service. En 2007 un nouveau tunnel, moderne et sécurisé, de 5,2 km de long a remplacé le premier.


Le Val d' Aran, à dominante climat atlantique est très vert, très beau également: on y sent un art et une douceur de vivre en été. L'hiver tout est tourné vers les sports d'hiver et les villages comportent plus de restaurants que de lieux de vie !
Le Val d' Aran est frontalier avec l' Ariège et la Haute Garonne.



L'Olla Aranesa

C'est excellent





Eglise de Unha

Clocher de Salardu
Forte pente pour les toits

Village de la vallée

De jolies vues ouvrent sur les villages bien rangés de la vallée.






Val d' Aran


Côté Méditerranéen, les vallées changent de couleur: la roche, la terre et la végétation arbustive s'en chargent.

 



Revoici la Noguera Pallaresa et ses eaux vertes (Non ce n'est pas l'heure de l'apéro, c'était juste mon repas sur le petit pont!).

 Il y a d'autres ponts plus beaux que mon pont salle à manger, mais moins fonctionnels, assurément car fréquentés:

Pont d' Alos d' Isil

Pont d' Isil


















Au bout du dernier village, Alos d' Isil,  une piste de terre conduit très loin, au pays de l'élevage, aux frontières de l' Ariège, dans une zone de montagnes paisibles où, autrefois, se pratiquait une importante industrie du bois: par une sorte de funiculaire dont il ne reste que quelques piliers, le bois était acheminé vers l' Ariège où il était vendu. Après visa des deux douaniers postés au col, le Port de Salau. Cette région a été une zone de grande émigration pendant la guerre civile et a perdu deux tiers de sa population. Egalement elle fut une zone de passage en sens inverse pendant la 2nde guerre mondiale: réseaux de Résistants. Des sentiers de mémoire jalonnent cette montagne.
La Noguera Pallaresa avant son entrée "dans le monde"

Anciennes granges du 19 ème S

Elevage (il y a aussi chevaux et moutons)
Tout au bout des 16 km de piste, se trouve un lieu où j'étais allée l'an passé, par le côté Val d' Aran: le Monastère de Montgarri, près de la source de cette Noguera.

Eté 2012


Si je ne vous ennuie pas trop, je vous conduirai dans les dernières vallées: la Vall  Cardos et la Vall Ferrera.

                  Allez, un petit supplément pour ouvrir l'appétit!



Pavés de morue frite

Girolles de la région (10 euros /kg)
Bar à tapas en val d' Aran

Faut -il une légende ???




Repas maison sur le pont

Un blanc dans les jardins




8 commentaires:

  1. Me revoilà, chère Lison. Je vais remonter le temps en lisant tes billets précédents, mais en prenant le temps tout de même ! :-)
    Bonne continuation. Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne lecture et je te lirai avec joie aussi

      Supprimer


  2. J'adore tes photos-reportages. Et la manière dont
    tu nous fait miroiter un verre rempli d'un vin
    qui semble toujours excellent. Un petit clin d'
    oeil que je trouve très sympathique.
    Bises et bonne fin de semaine. ELZA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je donne l'impression de boire plus qu'il n'en faut ! Mais quand je vais quelque part, j'aime aussi l'atmosphère des cafés et je goûte toujours un vin car c'est la seule boisson qui m'intéresse au café , à part l'ice tea, et depuis le café, j'observe la vie (avec toujours mon cahier) ! Il faudra que je fasse un billet sur les cafés ! Bisous

      Supprimer
  3. c'est très joli ces villages,
    miam les belles girolles du pays,
    bisous
    Laurence, Opale et SOnye

    RépondreSupprimer
  4. C'est la première fois de ma vie que j'achète des champignons: quelle honte ! car d'habitude je les trouve; mais là, aucun! Et pourtant il y en avait des quantités...faut dire que les sous bois étaient ratissés comme les allées du parc de Versailles et que m'éloigner dans les bois, c'est pas mon truc ! Surtout loin de chez moi. Bises à vous trois, les félines

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour chère Lison!
    J' adore toujours tes belles balades et tes photos ...
    C' est toujours avec des paysages sauvages et magiques je trouve!
    Tu as mangé des girolles - miam et avec le vin et une baguette dans cet endroit - la vie est belle!
    Merci et bonne journée Lison!
    Je t' embrasse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, la vie est belle surtout en vacances. Les paysages sont sauvages car je recherche toujours des endroits isolés, sauvages et authentiques, ce qui répond bien à ma nature. Bises

      Supprimer