mercredi 4 septembre 2013

14 ème balade en vignes: ça a commencé

Vendanges
C'est un matin ordinaire de vendanges.
A la vigne, on fait un petit brieffing pour les nouveaux, démonstration à l'appui, et c'est parti!


Chacun prend une rangée et gardera la même place tout au long des vendanges: toujours les mêmes voisins car il y a une règle à suivre, efficacité sans désordre; ainsi il y a une façon de tourner en bout de rang que les nouveaux ont du mal à acquérir...ce qui donne lieu aux quolibets des anciens (ex nouveaux aussi qui l'ont bien oublié !)

Aujourd'hui, c'est grenache gris, de couleur rose, qui deviendra cela :
Un bon rosé 

Un futur bon rosé






On remplit les seaux d'un geste sûr (il vaut mieux!):






















Les seaux pleins que les videurs lancent gaillardement dans la benne.


















Et la benne se remplit, dans la bonne humeur ambiante car chez nous c'est toujours de joyeuse humeur que l'on vendange : certains viennent depuis plus de 20 ans !

Même les bennes qui ont le sens de l'humour

Facétieux

Joyeux

Sérieuse

La bonne humeur encore
Les nouveaux ne trouvent pas encore leurs marques mais pas pour longtemps.

Et puis, à 9 heures, le moment attendu et convivial: la pause de demi-heure.

Indispensable carburant



Du jardin et d'ailleurs.
Ensuite, dans le paysage calciné de l'été, on regagne les rangs: il fait plus de 30°, c'est à dire qu'en plein soleil  c'est plus que ça...et on cuit! Sur le tracteur, c'est le bidon d'eau qui suit et non le rosé !
Paysage de chênes et d'herbes calcinées
 Quand la vigne est terminée, on n'en fera pas davantage, car c'est la cave coopérative qui "impose" les choix et la quantité à rentrer.
Le voyage à la cave est aussi une expédition: 30 km en tracteur aller retour, soit une heure et demie environ mais...ce sera l'objet d'un autre billet.
Juste quelques images rapides pendant la route: en conduisant, pas facile.

Mon coéquipier dans le rétro


Moi dans le rétro

Sur la route: le pont sur le Tech


Et, au passage, les autres fruits de l'été qui touchent à leur fin: les pêches !


On en mangerait des comme ça non?


12 commentaires:

  1. Lison bonjour!
    J' adore ton beau billet!
    C' est toujours très intéressant pour moi découvrir le travail chez toi.
    J' aime le vin rouge et rose et je pense ton vin viendra très bon pleine de soleil et goût ....
    Et les pêches - un rêve pour moi!
    Chez moi dans les magasins les pêches sont...pfffff!
    J' habite dans un pays pas pour moi - je suis une femme de la campagne de sud dans mon cœur!
    Lison, merci pour tes belles photos!
    Je te souhaite un bon week-end et pas trop beaucoup de travail!
    Je t' embrasse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Géli, j'essaye à travers mon blog de faire connaître les travaux de ma région, son cadre de vie, les activités, la géographie, bref de présenter un petit coin de l'extrême sud de la France près de la Méditerranée. A travers mes activités puis qu'elles sont multiples, et à travers ma sensibilité. Alors bien sûr vous partagez toutes un petit peu de ma vie bien remplie, une vie que j'aime. Chaque jour est plein d'imprévus! Bisous
      Quant aux pêches, même si belles, l'année ne leur a pas vraiment réussi non plus

      Supprimer
  2. La lumière est fantastique sur presque toutes les images, c'est vraiment un bonheur à voir, à lire, à imaginer. Test photos sont vivantes on a l'impression d'y être. La fatigue, les courbatures et les coupures en moins. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, ton commentaire est si mignon... Bisous

      Supprimer
  3. Ce sont des pêches de vigne ?
    Mes préférées !
    Bises, Lison et bonne soirée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça n'existe plus: aujourd'hui, c'est juste un nom car il est interdit (administrativement) d'avoir des fruitiers dans les vignes. autrefois le vigneron mêlait fruits et raisins car il vivait assez en autarcie. aujourd'hui, au nom de la loi, on a détruit saveurs et poésie...

      Supprimer
  4. Un joyeux et besogneux moment que je te remercie de partager avec nous.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci, on a tout septembre bien occupé, avec des interludes puisqu'on ne vendange pas tous les jours. bises

      Supprimer
  5. LIson je viens te dire bonsoir et je ne vais pas tarder à dormir
    je suis bien fatiguée
    je te souhaite une belle soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, France, qu'est ce qu'il t'arrive ? Bisous

      Supprimer
  6. On a l'impression d'y être ! enfin presque, il manque juste le petit verre de rosé... (sourire)
    Merci pour toutes ces belles photos qui démontrent bien la belle ambiance dont tu parles.
    Bonne soirée et bon week-end, Lison. Gros bisous. :-)

    RépondreSupprimer
  7. Les vendanges ont radicalement changé ces dernières années: on ne les fait plus en continu, mais par intermittence, selon les desidérata de la cave coop; variétés de vins, couleurs de cépages, c'est à la demande; on peut donc avoir de longues périodes "chômées". Ainsi j'ai cueilli mercredi et peut être plus rien pendant 8 ou 10 jours; ensuite ça peut être du non stop. Le flou artistique. Mais le vin est une oeuvre d'art, non? Bises, Françoise

    RépondreSupprimer