mardi 17 septembre 2013

Chemin de brume



En ce dimanche matin le paysage entier s'est noyé. Mouillé, froid et opaque, il me sied.
Parfums d'humus, de sous bois et d'automne mêlés.



En marge de "ma " route 66, j'ai parcouru, à pied, une ancienne route, un chemin aujourd'hui, et même un chemin de randonnée, qui reliait les villages de Rieutort et Espousouille, en Capcir.
Ce Capcir que l'on surnomme "la petite Sibérie"!  C'est tout dire !

Rieutort

Espousouille














Le voile se déchire, juste un instant, puis s'appesantit à nouveau: qu'importe.


Ce chemin, noyé dans une brume opaque et feutrée, pourrait être en Bretagne, Galice ou Irlande.
Dans la brume épaisse, froide et collante, avec un petit vent glacé qui me fait supporter pull et gants, ce chemin désert fait de ce matin un matin bonheur. Il serpente en lisière de forêt d'abord puis à découvert, entre des murs de granit arraché aux parcelles de terre autrefois cultivées.

Je marche d'un pas vif, respirant à pleins poumons cet air parfumé qui sent le conifère, l'humus, l'herbe, l'eau et la liberté.
Je longe la vallée du Galbe dont le chant de l'eau accompagne ma marche solitaire.



J'arrive enfin au petit pont ni romain ni même médiéval, (il y a eu tant d'eau et de crues pour le démolir) nommé pont des "molines".
Un fantôme dans la brume sur le Galbe.






Il était moins fantomatique hier, sous le soleil de fin de journée






Une drôle de pierre (de chaque côté) occupe le faîte du pont : cette pierre entaillée de façon très régulière, géométrique, supportait une traverse, sans doute en bois, l'empêchant ainsi de rompre.

Curieux édifice .

Figure de proue d'un navire sur le Galbe
Tout près, un autre pont, plus en mauvais état, franchit un ruisseau affluent du Galbe, toujours sur ce même chemin.


Mais en ce matin mouillé et un peu âpre, je les quitte à regret, ces vestiges d'un modeste passé, sans envergure mais non sans charme...


Non sans avoir fait la pause dessin -debout car tout est détrempé-, juste pour le plaisir de reconstruire un peu, de mes mains, ce petit pont désuet....
Ce dessin, je le montre pour Fanfanchatblanc (clic ici) (ma lectrice) qui a envie de voir ce que je dessine, mais je ne suis pas douée: faut m'excuser...c'est juste un moment de détente/bonheur...


Et je retrouve le petit chemin enserré  entre ses murs reptiliens.
Que toute vie a déserté en ce matin ouaté.



9 commentaires:

  1. Réponses
    1. je ne connais pas, l' Irlande non plus, mais la brume transforme un paysage.

      Supprimer
  2. Lison bonjour!
    Une très féerique balade avec cette brume et vraiment comme en Irlande!
    Et avec des jolis ponts très agréable et calme pour aller avec un chien ou chat (!) ou seule!
    Chère Lison, merci pour tes belles photos!
    Je te souhaite une belle journée!
    Je t' embrasse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aimerais connaître l' Irlande, l'Ecosse mais je sais que je n'irai jamais...La période des voyages est définitivement perdue pour moi. Tant pis, c'est la vie... Bises

      Supprimer
  3. Bonsoir Lison !
    Bon c'est vrais c'est le même pont tu t'es approchée de près .Moi c'est de ma voiture hi hi hi .
    Bisous Mamé

    RépondreSupprimer
  4. Je trouve que le brouillard donne une certaine ambiance au paysage qui est non dénuée de charme. Merci pour la balade, Lison ! Bisous.

    RépondreSupprimer
  5. Coucou ... J'ai cliqué et découvert ces petits ponts avant le passage de la main de l'homme !!!
    Douce soirée en cie de tes Félins, Bisous et Caresses

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour ta visite dans le passé des ponts et de mon blog ! Bisous de nous...8 maintenant

      Supprimer