mercredi 4 mars 2015

Les couleurs de Montserrat, la montagne grise

De bien étranges couleurs pour qui y prête attention...au long des sentiers et aussi, sur les murailles rocheuses, juste par endroits...Comme c'est étrange....Je les ai captées.



Elles sont lumineuses non ?

C'est pourtant cela, à l'origine: le poudingue, gris , terne, qui fait toute la roche de Montserrat



Ancien fond marin, soulevé par des forces énormes, fait de galets de rivières 
soudés entre eux par les sédiments.



Le bonheur pour escalader car extrêmement dur et compact.




Absolument toute la montagne est faite de cela, dans le moindre recoin, la moindre faille.


Mais les pas répétés des marcheurs ou des grimpeurs a poli les galets et leur a redonné leur lustre originel.
Qui guide le randonneur :  il suffit de suivre les traces...pratique en grimpe.

Voilà vous savez tout !
Monochrome ou polychrome, telle est Montserrat avec sa Vierge noire
et sa montagne grise.


12 commentaires:

  1. Moi qui es folle des galets, je les ramasserais tous!
    Ils ont de superbes couleurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils sont polis, jolis mais toujours aussi scellés, impossible d'en récupérer un sans marteau et burin!

      Supprimer
  2. Bonjour la grimpeuse !!! Allez plus haut ! Allez plus haut dirait Céline .... Bravo pour ce billet fort intéressant et gros bisou à la pyrénéenne !!! ça y est j'ai programmé mon séjour à Barcelone début avril !!! Je vais découvrir ta région et goûter au plaisir de découvrir l'architecture de cette ville dont on parle beaucoup !!! C'est aussi l'occas d'assister à quelques concerts et notamment Andréa Motis que tu dois connaître ... une grande malgré sa jeunesse oups la soeur et la cousine ne sont pas mal non plus !!! Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vais me documenter sur Andréa Motis. j'ai envie de retourner à Barcelone (BCN) pour la San jordi, 23 avril. merci pour tes comms et ton blog craquant d'humour. Bisous

      Supprimer
  3. Les affres du temps sont parfois bonification.. et là les couleurs que le temps a forgé le démontrent.. c'est beau. Merci à toi Lison c'est toujours un plaisir que de visiter ton blog. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Fanfan, les pierres ont leur couleur originelle sous leur robe de bure grise. Bisous

      Supprimer
  4. tu as l'oeil!
    c'est beau à découvrir et de les voir réunis sur le blog
    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai eu regard ce que tu as à l'oreille...la musique autrement, celle des couleurs et lumières; bisous

      Supprimer
  5. Bonjour Lison,
    magnifique, c'est un spectacle que j'aimerais voir. Dans l'Hérault je n'avais que du calcaire, à Tahiti, je n'ai que du basalte.... Mais les vahine sont très colorées ☺

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. dans le causse le calcaire EST la pierre, à Montserrat le calcaire en est la robe grise.
      Oh les vahine ont bien su te colorer la vie...

      Supprimer
  6. Je suis en retard mais je viens d'aller voir ton billet précédent, je t'ai suivi et j'ai aimé cette belle rencontre que tu as fait avec la Montserrat (hors des sentiers battus) et ce père et sa fille. Et puis comme toi, plutôt qu'un diable, je préfère y voir la tête d'un chat, petit diablotin tout de même.
    La mer a laissé de bien belles sculptures dans nos montagnes.
    Gros bisous Lison.
    Belle journée

    RépondreSupprimer
  7. Oui elles sont lumineuses toutes ces couleurs rocheuses, Lison ! :-)
    C'est très beau. Merci à toi.

    RépondreSupprimer