dimanche 22 mai 2016

Le petit avion dans les vignes

Le petit avion (ULM) volait tranquillement; il revenait d'un long voyage et il lui restait encore du chemin à parcourir. Il luttait depuis un moment contre une forte tramontane à plus de 100 km/h et, comme tout un chacun, il y a perdu ses forces vives. Il a commencé à manquer d'énergie, à toussoter, et son pilote n'avait d'autre extrémité que se poser rapidement. D'en haut il a étudié le paysage, ne voyant que des broussailles et des vignes, aucune piste pour ULM, bien qu'il y en ait dans les environs. En désespoir de cause, une longue langue de terre herbeuse au milieu des vignes fit son affaire et c'est ainsi que, au milieu des vignes, un petit avion vint se poser sans trop de dommages, par une grande chance.



André, de sa maison assista à la scène et se précipita à travers landes et ravines pour cueillir un jeune pilote fort chanceux, il faut le reconnaître.
Aucun dommage, sinon une hélice un peu émoussée par l'herbe. Aucun trou dans le terrain pour faire capoter l'avion ou briser le train gracile.  L'an passé c'était un champ de blé et le sol avait été aplani pour la circonstance.  Notre pilote était expérimenté, volant depuis ses 14 ans . Il comptait 27 ans d'expérience donc.
Par le plus grand des hasards et la chance continuant à aider, il atterrit dans un village de voleurs, pardon ! de volants. Dont André qui le fut jadis.
C'est ainsi qu'une équipe dont je fis partie, tout à fait par hasard, multiplia ses compétences pour le tirer de ce mauvais pas.



Chacun y alla de ses talents de bricoleur ou autres : ma corde toute neuve de montagne servit à amarrer l'engin afin que la tramontane ne le transformât point en avion fantôme (il est si léger), mon petit camion lui permit de passer la nuit auprès de son avion, d'autres compétences sachant manier aussi bien la résine époxy que le manche à balai réparèrent une hélice blessée, le gîte assuré, le couvert le fut aussi et pour terminer, une piste d'aérodrome fut fabriquée par les deux agriculteurs maniant la tondeuse et le tracteur, jamais certainement il n'eut un staff aussi compétent dans son aspect hétéroclite.









Je mis même en batterie mes notions d'italien que je n'avais jamais utilisées. Cependant il comprenait aussi un peu de français ou d'espagnol.









Bref ce fut une veille de week end riche en péripéties agrémentée de bonne humeur et de convivialité et le petit avion put enfin reprendre les airs sans aucun souci. Je dois avouer que j'avais le coeur battant, seule non volante, donc pas habituée à pareil exercice sur une piste de fortune.

Il décolle, sans problème






A moi donc,  seule non volante, le pilote offrit un petit séjour dans les airs, auquel vous imaginez je pris grand plaisir sans la moindre peur !

Ainsi, j'embarquai pour un somptueux voyage au pays de mes lieux familiers devenus soudain étrangers pour ne pas dire étranges, car on perd tous ses repères : temps , espace , surtout dans des lieux que l'on ne connait qu'à "ras du sol", ce que ne m'avait pas procuré le baptême de planeur en des lieux non familiers.

En piste ! Prêts au décollage!


Le Boulou

Tresserre

Tresserre

La chaîne des Albères, fin des Pyrénées


La piste digne de Roissy (lol) que nous lui avons faite et mon petit camion

Mmm...ces virages serrés où, soudain le ciel bascule, la terre monte jusqu'à soi et le coeur se décroche un tout petit instant : j'adore !





Adieu, Pilote...Bonne fin de voyage ...Forse, un giorno,  tu vai a ritornare qui...Forse...Un giorno.




Envol final



22 commentaires:

  1. Réponses
    1. Et oui ! ça a paru dans l'Indépendant ce jour

      Supprimer
    2. Oui Amédine Je viens de lire L article Vous voilà Célèbres à Tresserre comme dirait Maman C est comme un " fait exprès " :)

      Supprimer
  2. Il est tombé en panne au Bon endroit quelle Chance Il a eu :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il a apprécié sa chance !! le Bon Dieu l'accompagnait c'est certain

      Supprimer
  3. Événement exceptionnel, surtout qu'il s'est bien passé. Avec mon vertige, je ne pense pas que j'aurais fait la balade aérienne. Je me contenterai donc des photos et de cette "courte" histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Intentionnellement je n'ai pas brodé dessus, discrétion réglementaire et obligatoire. elle a paru dans le journal local toutefois. Vertige ? je sais pas si on peut l'avoir, on est confortablement assis on oublie qu'on est suspendu sauf dans les virages secs

      Supprimer
  4. L'oiseau de fer a trouvé son ange catalan.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jolie formule Ludo. J'ai été en cage un moment...lol

      Supprimer
  5. Quelle jolie histoire ! C'est un peu comme l'aviateur du Petit Prince. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En moins poétique certes ! mais amusant, un joli conte hors du temps

      Supprimer
  6. Ça c'est une aventure dis-donc !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui et faut saisir au vol les occasions n'est ce pas ? De la vivre et de la conter

      Supprimer
  7. Elle est belle cette histoire, comme quoi l'entraide existe encore, mes félicitations à toute l'équipe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'évènement crée en général l'entraide; il y a des gens qui ont ça dans la peau comme moi, hélas, car je m'en protège aussi un peu. bon là j'ai pas fait grand chose : l'hébergement et 1/2 piste de décollage puis qu'on était 2 à la faire, mais c'était sympa

      Supprimer
  8. Coucou ... Quelle aventure, dis donc !!!
    Félicitations à tous les compétents ;)
    Douce soirée avec tes Félins, Bisous et Caresses

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il y a des moments où le hasard conduit à un évènement riche en émotions. il est vrai que je me trouve souvent mêlée à de drôles d'histoires et là c'était aux portes de chez moi, dans mon village . Bisous à toi de nous tous. Et ils n'ont même pas su mes félins que j'étais en l'air au dessus de leurs têtes...quoique...ils savent tout

      Supprimer
  9. Heureusement que c'était pas un 747 ! :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'apprécie ton humour !!! mais...il aurait explosé en vol et on aurait ramassé les morceaux ...

      Supprimer
  10. Você tem sempre uma nova aventura, isso é emocionante, fico contente que você não desperdiçou a oportunidade de voar com ele.
    Beijos
    Adri

    RépondreSupprimer
  11. A gente sempre me diz que tenho cada dia una aventura a contar ! E quasi exacto, nao sei bem pourque mas é a minha vida ...tenho sorte. beijos Adri e tambem aos gatinhos

    RépondreSupprimer
  12. Eh bien voilà quelque chose de nouveau que tu auras essayé, Amédine ! Un petit tour en avion ! Ce devait super chouette de voir le paysage de là-haut ! Et le pilote est vraiment "tombé" sur les bonnes personnes ! (sourire)
    Bonne soirée, gros bisous.

    RépondreSupprimer