jeudi 3 novembre 2016

BonheurS au Madres


Ce jour, je vous emmène aux Madres. Par quoi vais-je commencer ? Par les BonheurS ? Par le récit ? Par le Madres lui même, cela s'impose. 

Le Madres depuis le Pic du Cambre d' Ase

Ce curieux personnage est un sommet des Pyrénées Orientales, modeste avec ses 2465 m, son allure arrondie, sans prestance aucune, sans l'arrogance altière de certains de ses condisciples. Cependant ce sommet attire étrangement. Il est assez fréquenté , on y vient, on y revient et on a l'embarras du choix, de nombreux sentiers y mènent. Tous ont un point commun: le parcours en forêt pour commencer vu l'altitude de départ. Ce Madres on le voit de partout, de tous les sommets environnants et même de très loin. Evidemment, du Madres, c'est réciproque : on voit partout et très loin. Comme il est assez seul dans son coin, la vue porte à quasi 360 ° et, quand je suis au sommet, je suis presque incapable de me poser, je tourne sur moi même, n'hésitant pas à prendre de la hauteur ...pour compenser ma petite taille :-))
Trêve de plaisanterie et partons.
Un des BonheurS du jour, c'est de randonner à deux. Mon ami Alain, tombé amoureux du Madres lui aussi me propose cette balade de santé. Je stresse à l'avance : et si je m'étouffe ? Et si je suis incapable d'arriver au sommet ? Et si...? Et si..? Quelques ingestions de plantes plus loin...mais non ! ...en comprimés...des médicinales.... Et puis je ne rumine pas non plus, sinon le stress, ma seconde peau...

C'est un matin soleil, un matin couleurs qui nous accueille après une longue route; quelques écharpes de brume nous suivent de loin et le soleil nous souhaite la bienvenue. La forêt aussi dans laquelle nous nous enfonçons à pied, dans la senteur des feuilles mortes de hêtres et plus loin, dans les pins et les genêts dont les parfums sont congelés pour de longs mois.


Bientôt à pied dans la forêt.
On marche d'un bon pas, il ne fait pas froid , il y a un air de printemps sans neige et d'automne sans froidure. La Castellane, belle rivière, frissonne et chante en dévalant; nous on monte et, surprise, je ne manque pas d'air, je respire bien. Un autre Bonheur.
Je suis tellement concentrée que c'est au sortir de la forêt où le sentier grimpe fort que je m'aperçois que j'ai oublié de photographier ! Oh je vais me rattraper...On vient d'en bas là bas et on suit toujours la Castellane.

Pour l'heure, encore un effort pour la petite cabane de la Balmette et je vais avoir "mon cadeau", le Bonheur de voir un de mes paysages préférés.  Que j'attends avec impatience.




La Balmette











Version automne





Version printemps

Ce lieu est un marécage sans lac, confluent de 2 ruisseaux qui donnent la Castellane, affluent de la Têt et barré par la belle aiguille du Salt del Burro, du saut de l'âne.





Pendant que je traverse ce faux plat, je regarde à droite et à gauche car tout m'attire. Les crêtes de droite qui conduisent au Pic de Bernard Sauvage et à gauche des couloirs.

 Bizarres les crêtes nimbées de soleil "On y danse...On y danse..." loin du Pont d'Avignon !
Danse sur les crêtes ou le "Vol du Bourdon"
revisité
 Mais ma fascination c'est lui ou elle , l'aiguille calcaire du Salt del Burro...je jouerais bien la burra sans saut.








Le Salt c'est aussi le début de la grosse grimpe .
Je scrute mon souffle, j'ausculte mes poumons : RIEN !


Miracle ? Et Bonheur !


Je monte sans effort...









Derrière nous la clairière s'amenuise, baignée de soleil.





 Et puis au bas de la dernière montée, la plus rude, restée en mes souvenirs, j'invite Alain à monter à son rythme. Moqueur il ourdit des plans de repas, sieste et retour ..sans moi...mais
 Mais j'ai une pêche d'enfer et je mets le turbo, délestée des vêtements...enfin ils sont sur mon dos.
Et je monte, sans peine, sans gros effort, d'un rythme soutenu. J'émerge sur la crête, je gravis le dernier épisode que j'aime le moins une sorte d'avant toit en pente douce...


Le sommet n'est visible que lorsqu'on y a le nez dessus .; justement Alain pointe son nez derrière l'image.



Il est surpris de me voir arriver 10 minutes après lui, non il ne mangera pas et ne siestera pas tranquille.

N'empêche, moment bronzage et détente ...avant la visite chez les voisins.
Côté ouest
Les voilà les voisins lointains :

De là où j'étais samedi

Et l'inverse aujourd'hui

Le Canigou superbe...


Côté sud ouest avec le Lac de Matemale



Et le curieux village de Mijanès, en Ariège (14 km en vol d'oiseau) rebâti face au sud après un meurtrier incendie .



Ce tour d'horizon serait incomplet sans le Bugarach, les Garrotxas, le Pic de la Pelade, la Sierra del Cadi etc..etc...et le Bernard Sauvage tout proche.

On reprend la route mais Alain n'a pas envie d'aller au Bernard Sauvage , ses crêtes, son parcours peut être hors sentier...cela nous eut retardés.


On redescend bon train pour 8 km de sentier, forêt et piste. On a changé d'heure et il faut être prudents.


De gros blocs, au pied de l'aiguille, montrent que le Burro (l"âne) n'a peut être pas sauté seul.


L'aiguille vue d'en bas...et d'en haut...pour moi qui rêve d'aller la voir...dessus

D'en bas

Du haut
 On marche, on va entrer en forêt, le paysage va se fermer, les genêts purgatifs qui ont l'air de gros coussins mous vont griffer mes jambes nues, la Castellane va nous rejoindre avec son eau claire et fraîche



Deux drôles d'arbres épousés, selon l'angle de vue vont m'amuser.

Ainsi que ce marquage néolithique et moderne (bizarre cette inclusion rocheuse tracée au cordeau !)
 Enfin, signe de prochaine arrivée, la hêtraie nous absorbe,froide, inodore en ce soir tombant. C'est la fin d'une riche et belle journée sur les plans sportif, humain, paysager. Pas la fin de mes BonheurS puisqu'ils sont retrouvés.


Je vous disais...les BonheurS du Madres

Et puis, comme un Bonheur en appelle un autre, cette fois encore mon pied qui s'obstinait à me faire mal depuis des années se tient tranquille depuis deux (grosses) randonnées...
C'est pas encore un Bonheur ça ?


En chiffres :
Dénivelé : presque 1000 m
Distance: 17 km
Temps de marche : presque 7h

PS : c'est la 4 ème fois que j'y vais

28 commentaires:

  1. une belle promenade, de jolies photos, un texte agréable. Stop ou encore ? et bien.... on attend le suivant mais que notre attente ne te fasse pas te précipiter !
    Merci Amedine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est plutôt la météo qui me gouverne moi dont on dit que je suis ingouvernable. si je peux je re file ce WE mais je crois que je ferai du tourisme avec mes chats.

      Supprimer
  2. Il faut savoir profiter de ces moments privilégiés que nous donne la Vie!! Et le texte et les photos en sont la Poésie!! Quel bonheur en face de l'infiniment grand...
    Merci Amédine !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joli commentaire Jean François. Tu saisis l'essence même de la vie et ces moments privilégiés son souvent tout modestes. On a de la chance de les voir et de les saisir au vol. Amitiés

      Supprimer
  3. Coucou ... un vrai BONHEUR en effet que de te suivre sur ces pentes abruptes ... de merveilleux paysages, encore et toujours ... tes textes, dont je ne me lasse pas ... MERCI pour toutes ces merveilleuses découvertes !!!
    Douce soirée, BISOUS et Câlins à tous tes Félins

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gros bisous, vois tu mes jambes sont mes aiguilles à tricoter et mes balades sont tissées avec les fils de la nature, tu comprends le pourquoi de mon "image" toi qui crées de si belles choses colorées. gros bisous

      Supprimer
  4. Très content de te voir en forme Merci pour cette belle ballade qui me rappelle de bon souvenir superbe et merci encore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça ne veut pas dire que ce soit fini ! en fin juin je m'étouffais grave et en août je gravissais un 3014 m! Alors je ne crie pas victoire ni miracle. je suis au moins contente de t'évoquer des souvenirs; c'est la 4 eme fois que je "monte" au Madres

      Supprimer
  5. Je crois que tout a été dit au sujet de ce magnifique partage ..où tu nous fais rêver ...
    Merci Amedine LISON

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Continuons donc à vous faire rêver, je rêve juste un temps avant vous tous et puis je vous offre mes rêves ensuite. Amédine Lison

      Supprimer
  6. Amédine Vous allez sourire Vous avez Votre Place dans Le Livre des Records :) Merci encore pour Ces Bonheurs de Balades :) J attend La semaine qui vient pour découvrir Votre dimanche Félin :) Calinous aux Minous Bisous à Vous Pensées pour Lison :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y a mieux que moi pour le livre des records, je suis juste un petit élément sage...Je ne sais ce que je ferai ce WE le temps est vraiment maussade...Faut trouver une idée originale entre chats

      Supprimer
  7. Coucou Amédine Le Repos Vous Connaissez :) Les Chats Aiment Aussi La Musique :) On Est Bien À La Maison Oui :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le repos pour moi c'est ailleurs, à la maison je ne sais pas trop me poser. mais dans mon camion sous les intempéries, avec musique + livre+ chats...que je suis bien...

      Supprimer
  8. Trop magnifique !
    Et en plus on fait bronzette ? Tu as bien raison.
    Gros bisous
    Chantaloup

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou à toi : bronzage un peu pâle, celui de l'été s'est envolé; en fait mes genoux empêchaient les montagnes de s'envoler : bisous

      Supprimer
  9. Réponses
    1. Et non justement pas de courage...de la passion pour la montagne et la marche en montagne, c'est tout simple. la forme physique fait le reste

      Supprimer
  10. Coucou ma chère Lison!
    Je suis heureuse de te voir à la montagne!
    Tu es incroyable ... Bravo pour cette balade!
    Ton cœur est à la montagne ...mon cœur dans la forêt!
    J'espère tu vas bien.
    Ici il a neigé aujourd'hui ....brrr ...l'hiver viendra vite cette année.
    Passe une bonne soirée!
    Je t' embrasse très fort!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir chère Géli, là où j'étais dans ce billet, il a neigé aussi aujourd'hui, l'hiver s'est installé dans les montagnes mais il s'installe de plus en plus tard. je t'embrasse très fort aussi; ce doit être beau ta forêt sous la neige...ça me fait rêver

      Supprimer
  11. Bonjour Amédine,
    Il me semble bien que c'est lui, le Madrès, que j'aperçois depuis Rodome, sur le plateau de Sault, qui attire toujours mon regard et me donne envie d'aller le parcourir. Mais j'ai un doute car cela paraît très long et relativement plat et avec vos photos je vois beaucoup de reliefs ! Alors où je me trompe ( j'aimerai d'ailleurs avoir une carte en relief qui me nomme tous les sommets ) ou c'est la distance qui me donne cette impression ! Mais en attendant c'est une belle balade agrémentée de bien belles photos, merci Amédine ! Amitié et caresses à tous les chats

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah Rodome..oui j'y suis allée. Le Madres est à 18 km à vol d'oiseau de Rodome et je pense que ce ne peut être que lui. Pour voir il faut aller sur le site géoportail, site gouvernemental gratuit et accessible, avec cartes et photos aériennes je m'en sers pour toutes mes randos. merci de me suivre. Et j'adore littéralement le plateau de Sault qui est très vaste.. Amitiés

      Supprimer
    2. J'ajoute : je suis allée sur votre site et j'ai vu la photo du Madres, effectivement c'est lui sauf que photographié sur ce versant Capcir et Aude il est effectivement plus doux, on dira que c'est son seul côté doux; par Sansa par exemple il est assez déchiqueté.

      Supprimer
    3. Merci pour ces informations, je vais aller voir le site géoportail;
      Ah le plateau de Sault, qu'est-ce que l'on s'y sent bien! On ne voudrait jamais en partir, mais l'on y vient pour le moment qu'en week-end ou vacances, en sera t'il de même pour y vivre totalement? Car c'est vraiment très tranquille !
      Je suis en train de remonter le temps de votre blog et je me régale , je trouve des randonnées que nous avons faites mais à des saisons différentes, comme celle de Balbonne ou du Laurenti. Je m'y suis arrêtée hier soir , je vais poursuivre maintenant...
      Amitiés.

      Supprimer
    4. Sympa; j'ai vu votre site mais j'ai été incapable de mettre un comm alors je l'ai mis ici espérant que vous reviendriez le lire; je l'avais déjà parcouru votre site avec la même incapacité de poster un comm ! J'ai beaucoup randonné en Ariège mais je ne tenais pas de blog à ce moment là, dommage..

      Supprimer
  12. Non c'est vrai google+ n'est pas simple, je sais à peine m'en servir, je m'y suis inscrite par rapport à un blog de mon ancien travail, et je n'y poste donc qu'une photo de temps en temps !
    Si vous avez fait des photos quand vous randonniez en Ariège, c'est des souvenirs et il n'est pas trop tard pour les raconter ! Bon il faut avoir le temps et j'ai cru comprendre que vous étiez bien occupée ! Bonne nuit !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui très occupée et puis les sensations de ces moments de découverte sont un peu oubliées..Mais je les raconte dans 2 billets de mon blog concernant la montagne et moi

      Supprimer
  13. Je suis vraiment très heureuse pour toi, Amédine, tu as pu faire cette randonnée sans t'essouffler, tu as donc pu l'apprécier à sa juste valeur, et en plus tu nous rapportes, comme chaque fois, de très belles photos. Merci ! :-)
    Bonne soirée, et de gros bisous.

    RépondreSupprimer