vendredi 11 avril 2014

Ces plantes qui nous veulent du bien.

Tout le monde connaît le thym et le romarin. Ainsi que leurs vertus digestives, désinfectantes...


Thym

Romarin





Et leur parfum, aussi.
























L'aubépine, classique, encore: ses boutons, récoltés et séchés (de préférence aux fleurs) assurent en infusion un sommeil serein.

la fleur et le buisson

La fleur et les boutons

La défloraison est bien entamée ici.


Boutons au séchage
Moins connues, les vertus de :

Les larmes de la vigne ou la sève.
Elle a des vertus de collyre apaisant les conjonctivites et inflammations, des vertus diurétiques (cela n'est pas mauvais à boire, cela ressemble à de l'eau légèrement aromatisée) et, parait-il, dermatologiques :elle éradique les taches brunes de la peau.



Le calendula ou souci sauvage
Il fleurit ici dans les vignes à partir de décembre pour quelques mois; les boutons et les fleurs, macérés dans de l'alcool ont un très grand pouvoir cicatrisant. Dans de l'huile, même effet mais en moins agressif pour les muqueuses fragiles. Le souci de jardin a les mêmes vertus.




La salsepareille

Cette liane agressive et austère a un pouvoir dépuratif qui était très utilisé autrefois par les populations d'ici (voir internet). Par contre, en infusion la feuille a un goût de tilleul miellé, un régal.



Ensuite, pour guérir la toux, il existe plusieurs plantes.
La mauve, le coquelicot et le plantain lancéolé:


La mauve : on utilise les fleurs

Plantain lancéolé
3 ou 4 feuilles à infuser dans une tasse d'eau bouillante calment la toux sèche.
Je n'ai jamais consommé de coquelicot.
Cependant je vous laisse admirer ces champs rencontrés en mai 2011 dans l'Hérault.
Parce que c'est trop beau!












Phénoménal, non ?





Allez, juste pour le fun, sans propriété médicinale à ma connaissance : ma jeune glycine.






(Sur fond typique de façade catalane)

Un sourire ? clic ici...








22 commentaires:

  1. Bonjour Lison ;)
    Quel bel article et les photos sont magnifiques ! Celles du champs de Coquelicots sont à couper le souffle !
    J’adore le Plantain, une plante magique et bien sûr, le Thym et le Romarin ;)
    La Mauve, j'en ai qui pousse dans le Jardin ... Il faudrait que j'essaye de l'utiliser ...
    Quant aux "larmes de vigne" je ne pensais pas qu'elles pouvaient avoir ces propriétés, très intéressant tout ça !
    J'utilise aussi beaucoup le Calendula, car je ne cicatrise pas bien du tout et cette plante fait des miracles ... Mais je ne fais pas mon Macérât moi-même, car j'ai du mal à le reconnaître, il existe tellement de petites fleurs jaunes ... et je ne suis pas douée en identification ...
    Votre Glycine est toute mignonne ;))
    Je vous souhaite un beau week-end dans votre belle Nature !
    Bises de l' Hérault,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le calendula vous ne pouvez pas vous tromper, l'odeur est puissante et assez âcre. regardez bien celui que j'ai photographié; ensuite une petite poignée dans un flacon d'alcool et le tour est joué. Les coquelicots c'était la partie nord de Béziers. Les larmes, j'ai découvert sur internet, j'ignorais aussi. je pars en montagne en Andorre mais je ne pense pas marcher car j'ai peine à marcher cause sciatique. Bon WE à vous aussi.

      Supprimer
    2. Bonjour Lison et merci pour tous ces renseignements !
      J'espère que votre week-end s'est bien passé et je vous souhaite un bon rétablissement, la sciatique, ce n'est pas agréable du tout (je sais ce que c'est !).

      Supprimer
    3. J'ai soigné ma sciatique en marchant en montagne; non elle allait mieux sinon je n'aurais pas pu...vous verrez ma balade bientôt. A bientôt

      Supprimer
  2. Divins, tes champs de coquelicots, on reste de longues minutes en admiration...
    Ne m'avais-tu pas dit que tu fabriquais tes crèmes de beauté à partir de plantes ?
    Je serais volontiers preneuse de tes recettes !
    Je t'embrasse, Lison, très bon dimanche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On en discutera si on a le temps de vive voix, des plantes. Bisous

      Supprimer
  3. Bonjour chère Lison!
    Je suis une femme des herbes alors ton billet est magnifique pour moi!
    Tu as la chance de trouver des herbes près de ta maison et tes vignes!
    Les champs avec des coquelicots sont un rêve!
    Quel bonheur! Quelle trésor!!!!
    Un grand merci Lison!
    Passe un bon dimanche!
    Je t' embrasse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des herbes il y en a souvent trop à mon goût dans mes vignes et mon jardin: c'est le seul endroit où je les déteste et les extermine sans pitié !!! Bisous

      Supprimer
  4. Quel joli billet, tout plein de couleurs et de bons conseils. Je les note, cela peut servir. J'essaie de me soigner toujours de la manière la plus naturelle possible, et les plantes sont pleines de vertus médicinales, alors autant en profiter.
    Ce champ de coquelicots est magnifique, j'aime beaucoup. Je ne sais pas si les fleurs de coquelicots se mangent, je sais que certaines fleurs se mangent, tu les rajoutes à ta salade, ma soeur le fait, il faudra que je lui demande lesquelles elle met.
    Je te souhaite un bon début de semaine, Lison, et je te fais de gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les capucines se mangent, les violettes aussi et les trèfles mais les coquelicots ? En déco, cela doit pouvoir aller sur un plat. bises Françoise

      Supprimer
  5. Mon Dieu !!!! je n'ai jamais vu un aussi grand et lumineux champs de coquelicots ????!!!!!
    D'une vue aérienne cette tâche rouge doit être impressionnante !!!! Est ce naturel ? Ou une plantation ?
    Par chez nous les coquelicots sont plus éparpillés voire rares, cela vient peut être du fait des traitements des abords des cultures ?? La photo valait vraiment que l'on s'y arrête , tu ne cesseras jamais de nous épater Amédine Au fait les bounyettes sont bonnes ???? Bise Pascale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus je n'avais jamais vu ça C'est pour cela que j'ai voulu le présenter, j'avais été sidérée de voir ce champ sanglant: une merveille. Bises Je vais aux Bunyettes cet aprèm...très bonnes...pour la ligne !

      Supprimer
  6. Merci Lison pour ce petit rappel vers les bienfaits apportés par les plantes de proximité...
    L'infusion de romarin a été pour moi une belle découverte et a pris sa place dans mes breuvages privilégiés...
    Pour la première fois cette année, j'ai profité d'une cure de sève de bouleau (récolte perso...), prenons le temps d'explorer ce petit monde des plantes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sève de bouleau ? pour ? je suis sensible aux plantes et les utilise trop peu à mon goût. faut dire que je ne suis jamais souffrante ou presque.

      Supprimer
  7. Bonjour chère amie,

    Quel plaisir que de se promener dans les chemins de campagne en cette saison... Je rentre à l'instant d'une longue balade avec Icarus mon dalmatien... Ce fut un moment idyllique... Toutes les fleurs, petites et plus grosses surgissent dans tous les coins.
    Et là j'arrive, j'ouvre votre blog et votre merveilleuse publication m'entraîne vers un nouveau chemin... ma promenade n'est donc pas terminée... Que du bonheur !
    Merci pour le partage de toutes ces fleurs associées à ce qu'elles peuvent nous apporter.
    Gros bisous à vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En cette saison où que l'on se trouve, des bouquets de couleur s'offrent à nous, on ne sait plus où donner du regard; c'est la vie qui explose, tant attendue après la grisaille. Bisous martine

      Supprimer
  8. je suis en admiration devant le champ de coquelicots, quelle merveille,
    et j'adore cette fleur des champs.
    Je ne connaissais pas toutes ces vertus des plantes, merci pour ce beau billet.
    bisous
    Laurence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis allée le chercher dans mes archives car je n'avais jamais pu l'oublier. J'avais été sidérée ce jour là. J'ajoute que la tortue de ma mère aime les déguster. Bisous

      Supprimer
  9. Je suis très en retard sur tes billets Lison et ça m'énerve, tu n'aurais pas une plante qui calme !
    Pour les larmes de la vigne je savais pour les yeux mais tu m'apprend tout le reste.
    Pour le plantain ici on s'en sert pour calmer aussi les piqures d'orties et d'insectes, il faut froisser la feuille et frotter la piqure et ça calme instantanément d'ailleurs quand il y a des orties, il y a toujours du plantain pas loin. Mais je pense que tu dois savoir tout ça !
    Tes photos du champs de coquelicot sont magnifiques et ta jolie glycine a un bien beau support.
    Gros bisous Lison.
    Pleins de câlins à la Tribu du sujet.
    Et belle soirée et belle soirée de demain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi Mireille je suis en retard sur plein de blogs et de billets car le travail me bouffe et quand c'est pas lui qui me bouffe c'est moi qui le dévore. Une plante qui calme ? des stocks de plantes...Je ne savais pas l'histoire "d'amour" entre orties et plantain, mais ici, dans mon pays sec, ils ne sont pas voisins. Bisous Mireille je vais aussi aller voir ton blog; j'ai fait de la mises à jour ce jour mais pas tout; bisous à Prunette aussi

      Supprimer
  10. LIson je viens te dire bonsoir je vais me coucher
    je repasse demain
    bisou bisou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que ton lit est plus moelleux que ces rocs que tu remues sans cesse...bisous France

      Supprimer