jeudi 15 janvier 2015

Abandon et sauvetage.

Ou "tout est bien qui finit bien"...

Rappelez vous, mon avant dernier billet était l'histoire de ce chat triste abandonné (clic) par ses maîtres.
Son histoire me hantait et ce joli chat triste avait trouvé, par mon blog une famille adoptante.
La famille de Pascale que je connais bien et qui a un coeur comme ça: un coeur soleil, un coeur généreux, un coeur d'amour qui chante comme celui que j'ai rencontré un jour dans les montagnes...


Donc , en ce soir de 15 janvier, j'arrive à la noire nuit à la station de ski de St Pierre  où j'ai oublié ma veste de montagne et où attend un chat abandonné. Dont le souvenir me hante depuis une semaine.
Je quitte la tiédeur de mon camion et m'enfonce entre les chalets balayés par un vent glacé et aigre venu du sud, chargé du froid des cimes et de l'humidité ambiante. Une boule de poils noirs, dans l'obscurité arpente un balcon. Je l'appelle et cette boule descend très vite et vient se frotter, ronronnante, contre moi. Le reste est un jeu d'enfant, faisant fi de l'artillerie lourde dont je suis munie : caisse SPA et comprimé" anesthésiant".
Cette boule noire me suit comme un chien et entre à ma suite dans le camion: je suis stupéfaite.
Soirée ensemble, repas devant le chauffage, ronrons à perte d'oreille, mon steak sauvé de justesse mais quand même partagé, le chat est affamé. Je comblerai les vides doucement au fil de la soirée.

Insatiable...

J'ai pris soin de laisser Lison à la maison et c'est avec allégresse qu'un gros chat noir va partager ma nuit.
En images:



Ce qui me surprend c'est la confiance ; on m'avait dit "il est sauvage" et voilà qu'une peluche confiante ronronne près de moi, pleure d'une petite voix rauque et voilée mais pas vraiment effrayée. Il veille contre la fenêtre, peut être gêné par cette chaleur subite.


Moi, c'est l'odeur qui me gêne : il pue littéralement. mais je ne le mettrai pas dehors pour autant ! A minuit, il pleure et insiste pour sortir. Une brassée de vent hurlant s'engouffre dans le zéro degré ambiant mais le chat reste devant la porte, refusant de rentrer, en miaulant.
A 4 h il saute sur le camion pour entrer et vient se pelotonner contre moi : il a compris .
Il ne me quittera plus.


Le matin est là, glacé sur un Cambre d' Ase encore plus dénudé.
Sans doute quelques courageux sont déjà aux commandes des parois et couloirs qui ,ce jour, ne me tentent pas. Ce sera pour une autre fois, j'ai "d'autres chats à fouetter" !"comme on dit.

Cambre d' Ase glacé...
Voici sur cette vue son ancienne résidence et sa nouvelle, tout un symbole de part et d'autre de la route : une nouvelle vie.


Je fais mes adieux à la station, certains sont informés que je pars avec le chat : ainsi tout est clair pour ceux qui ont eu la bonté de le nourrir. Et de se soucier de lui. Ce qui fut bien et généreux.


La route sera difficile : il hurle, se terre, se cache comme il peut. Finalement je le mettrai sur le siège à côté de moi, dans la grosse cage SPA recouverte d'une polaire et peu à peu, en roulant, j'ouvrirai la trappe : c'est un chat sécurisé qui finit le voyage de 2 heures. 



 Je suis tombée amoureuse de son museau, de sa tristesse et de sa confiance; de ses yeux aussi. Faut voir avec quelle confiance il a mis sa vie entre mes doigts, lui que les humains ont tant meurtri! Cela me stupéfie toujours cette faculté des animaux à ne pas faire d'amalgame entre tous les humains
Un amour me prend pour cette boule de poils .








Bientôt, je le sais ce regard s'ouvrira avec bonheur sur le quotidien.
Là, pendant la longue route, il est bien enfoui dans sa caisse , un peu stressé, beaucoup confiant.





Chemin faisant, nous voici à la maison. je vais le laisser le reste du jour dans le camion; il viendra à la vigne avec moi, restera au chaud et caché, pourquoi lui montrer mes 6 chats et le stresser ?





Ce gros matou est en fait une femelle enrobée dans un épais manteau de poils que la rue a agglutinés de façon sauvage, et qu'il faudra tondre un jour. Des poils immenses, malodorants et soyeux à la fois.

Cela deviendra bientôt une belle jeune fille  très séduisante et heureuse.

Car ce soir je l'ai remise à sa famille d'accueil, pardon , d'amour, entre les mains de Pascale et de sa petite tribu, mari, enfants, famille, animaux, qui l'attendaient avec de l'amour "grand comme ça".

Sur Facebook, Pascalina

Dans une maison chaude et chaleureuse où , à cette heure, elle dort dans sa panière, roulée en boule contre mon pull qui garde nos odeurs mêlées, comme en un rite de passage.

Chez elle























Moi, je suis partie, heureuse et triste à la fois car nous deux c'était déjà un bel amour.

Avant qu'on ne se sépare définitivement, elle s'est blottie contre moi, bien serrée, dans le camion, 
m'a donné sa patte et m'a dit dans un long monologue silencieux, des mots que je garde secrets; 
tout comme le sont les miens.
Un long échange plein de cette tendresse propre aux chats. Moi, je lui ai confié ce que serait sa nouvelle vie.

Mais je sais que dans quelques jours, quand j'irai tailler ma vigne, ce ne sera pas seulement Caline et Peluche qui viendront me saluer mais aussi mademoiselle...comment ?








33 commentaires:

  1. J'attendais avec impatience le compte rendu de ce sauvetage; j'étais certaine que tu irais la récupérer.... et comment résister à de si jolis yeux tristes?
    Bonne nuit de ma part et,
    Fifi te remercie pour sa congénère

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, Nicole tu me connais donc tant que ça ?? et oui...le froid venant, cela m'insupportait.

      Supprimer
  2. J'étais certaine que tu retournerais au Cambre d'Ase. .... Je pleure en lisant ton billet, merci pour ce nouvel acte d'amour, pour cette double adoption, merci à Pascaline et suis certaine que cette petite Miss va trouver enfin le bonheur près de vous, en espérant qu'elle va oublier ce "monde de brutes" et honte à ses anciens ???, je ne trouve pas de mot!
    Elle est déjà très belle et ne va pas tarder à séduire ses nouveaux petits copains!
    Bisous. France

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi aussi ? tu savais donc...je ne peux rien vous cacher. C'est sûr qu'elle sera bien il faut d'abord qu'elle fasse son nid, c'est un changement de vie radical. Beaucoup de bouleversements en 24 h pour elle. Bisous

      Supprimer
  3. Je savais que tu irais le (la) chercher.
    Bravo Lison, et à Pascalina, je suis tellement contente.
    Elle va pouvoir vivre heureuse et aimée.
    Je t'embrasse bien fort Lison.
    Pleins de caresses à elle et à ta Tribu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans quelques jours je donnerai de ses nouvelles, Mireille, qu'est ce qu'on peut faire sinon tondre quand tous les poils forment d'épais coussins où le peigne ne peut entrer. je suis sûre que tu le sais.
      Bisous.

      Supprimer
    2. Oui, mais il faut d'abord enlever le maximum de nœuds avec des ciseaux (il me semble qu'elle n'en a pas beaucoup d'épais).
      Faire un premier shampoing (si c'est possible) et tondre puis un deuxième shampoing.
      Prendre un produit sans paraben et attention aux éventuelles plaies qui peuvent se trouver sous les poils. Pas d'inquiétude ça repousse.
      Gros bisous Lison et Pascaline et bon courage !-o))
      Mettez des gants.

      Supprimer
    3. Elle a des noeuds énormes, elle n'est que noeuds ! J'ai dit à Pascale hier d'attendre un peu pour le shampoing que le stress du changement de vie s'estompe. Elle peut le faire ce dimanche peut être. Bisous et merci pour ton conseil.

      Supprimer
  4. bravo! mais je n'aurais pas eu le courage de la donner à des autres elle serait resté avec moi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais Paola, j'avais vraiment envie de la garder mais tout ce travail d'intégration dans une tribu fusionnelle avec moi, je n'avais pas le courage. Surtout en sachant à qui je la donnais, ce sera que du bonheur pour tous. J'ai juste été chauffeur de taxi. Mais je l'aimais déjà.

      Supprimer
  5. c'est très émouvant j'en ai les larmes aux yeux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends Laurence, même moi en lisant mon propre texte ! Bisous

      Supprimer
  6. Qu'est ce que ça fait du bien, une histoire qui finit aussi bien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai, on s'est donnés les moyens pour cela mais tous n'ont pas cette chance. J'en laisse sur mon chemin dans les petits villages que je visite. Qui mériteraient le même sort heureux

      Supprimer
  7. Ooohhhh Amédine tu me fais pleurer , tes paroles sont si fortes elles me touchent à un point que tu ne peux imaginer , depuis sa première apparition sur ton blog je n'ai cessé de penser à elle , à ce qu'elle pouvait endurer , seule dans le froid alors qu'elle à tant d'amour à donner, c'est une boule de poil tendresse qui ne veut que des caresses et de l'amour, cette après midi je fini plus tot mon boulot et je l'emmene chez le véto pour voir comment elle se porte et surtout pour solutionner son épaisse fourrure on à l'impression qu'elle est faite de carton , pauvre bête , son petit cri est si doux , pour le moment elle à fait connaissance avec Peluche , j'attend un peu pour Daisy qui est plus jeune et plus fofolle, je ne voudrai pas que Princesse prenne peur, ce matin elle s'est jeté sur son petit dejeuner, elle avait une faim de loup, j'ai interdit formellement à mon père de rentrer dans le garage afin de la laisser tranquille encore un peu , ce week end petit à petit je la sortirai tout en la surveillant ainsi elle pourra s'approprier les lieux tout doucement, saches que tu peux venir quand tu veux pour lui rendre visite, tu es aussi sa maman !!!!
    Je te donnerai plus d'info lors de mon retour du veto bisous
    Pascale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou: alors c'est Princesse, ça lui va bien! je n'ai pas le temps d'écrire, je dois filer au Boulou; Mireille ci dessus qui a travaillé en SPA a donné son conseil pour les poils. le véto te dira en plus s'il y a des éventuelles plaies.Et si c'est bien une femelle car ce peut être aussi un mâle castré qui fait qu'on n'aurait pas bien vu sans toute cette fourrure. Bien sûr que je viendrai la voir, en 24 h il y avait déjà plein d'amour entre nous. A très bientôt et merci pour tout ce que tu as fait. Gros bisous

      Supprimer
    2. Le mieux c'est sûr c'est tout de même le véto, il saura de suite par où attaquer.
      Alors bienvenue à Princesse aux pays des gens gentils.

      Supprimer
    3. Oui, ce sera ce vendredi après midi, Pascale va l'accompagner pour examen.

      Supprimer
  8. Enfin une belle histoire. On entend parler que de choses tristes et de ceux qui font du mal, Alors ça fait du bien de temps en temps de se dire qu'il y a aussi plein de gens généreux. Mais ceux là, on ne les voit jamais dans les journaux télévisés. Et c'est bien dommage.
    Bravo pour ce sauvetage.
    Je souhaite une belle vie à cette belle minette. Et bon courage pour le démêlage ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est vrai les histoires de chats (ou animaux) recueillis n'intéressent personne ou presque (sauf en blogs). mais voir du bonheur dans un regard, fut il de chat est une récompense. Il est vrai que j'ai moins d'affinités avec les chiens, depuis toujours...

      Supprimer
  9. Bonsoir Lison. Je ne suis pas surprise... j'étais certaine que tu ne laisserais pas cette Princesse dans le froid et le désespoir. C'est une merveilleuse histoire qui nous console de la misère du monde. Beaucoup de caresses et de bien-être pour ton amie féline. Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non je ne pouvais la laisser, je serais allée la chercher et je l'aurais adoptée; elle m'avait déjà adoptée dont tout eut fini bien de toute manière. Je préfère cette solution qui perturbera moins mes 6 chats tellement fusionnels avec moi. Tiens, rien que pour te répondre c'est difficile avec Mathurin couché entre clavier et écran, à cheval sur la souris ! Bisous Fanfan

      Supprimer
  10. Bravo ! je n'aurais pas eu ce courage...
    J'ai lu entièrement l'article et les commentaires. Comme l'écrit MISS MM, cela nous change des montagnes de bêtises que l'on peut lire sur les réseaux, les journaux sans parler de la télé que je ne regarde plus depuis longtemps.
    Depuis 50 ans que je vis à Tahiti j'ai eu des quantités de chats, de chiens et même des lapins, tortues de mer, chèvres, cochons. Chaque fois que l'un d'eux mourrait dans mes bras, je me cachais pour que l'on ne voit pas à quel point j'étais ému.
    J'ai fait un diaporama avec une quarantaine de vieilles photos que j'ai titré "Nos compagnons". Il se trouve hébergé sur le site Slide Share et sur mon blog.
    J'aime...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, Pierre, tu l'aurais eu, car ce n'est même pas du courage, c'est de l'amour. J'irai voir ton site, ton blog. Je crois qu'il est un peu difficile d'accès mais la difficulté ne m'effraie pas (sourire!) Les humains m'ont blessée, pas les animaux. J'aime les humains, j'aime les animaux, mais qui a mon adhésion la plus totale ?? je te laisse deviner...Dans quelques jours tu auras de news de ce chat au destin pas ordinaire. Il y a eu Aloah, il y a cette chatte (doute encore quant au sexe), il y en aura d'autres, comme il y a eu des précédents hors blog. Moi, j'ai eu des larmes même sans mort, quand j'ai quitté ce chat qui trouvait une belle famille et que j'aimais déjà, ces chats anonymes qui viennent me montrer leurs plaies dans les villages que je visite et qui me laissent un goût amer de fuite...La vie est un survol de misères comme de joies. A bientôt je suis heureuse de rencontrer quelqu'un de sensible au delà des normes...humaines. Bises d'un sud de France qui te fut cher

      Supprimer
    2. Pas de problème pour aller sur mon blog : tu cliques sur mon nom (du commentaire), ça ouvre ma page Google, tu cliques sur "Page web personnelle" dans la colonne de gauche et tu arrives sur la page d'accueil du blog. Il est pas très marrant, mais je manie assez bien l'humour quand même... Mon diaporama "Nos compagnons" se trouve dans la catégorie "PPS" et "Animaux".

      Supprimer
  11. A la lecture des commentaires je me rends compte que nous étions tous certains de l'issue de cette histoire; J'aurais bien adopté cette chatte mais je pense que Fifi n'est pas prête au partage et je crois que sa nouvelle famille va lui dispenser tout l'amour dont elle a été privée donc tout est bien qui finit bien - moi je l'aurais appelée Cendrillon.

    Bisous et grand merci à Pascale que je connais de vue et aux siens
    Nicole

    RépondreSupprimer
  12. Ah! vous connaissez Pierre... Rassurez vous, il y a pire. (rire)
    Belle histoire de chat et d'amour. Comme je le disais sur un autre forum, les chats n'ont pas de maitre, ils ont des serviteurs mais j'avoue ne pas connaitre leurs critères de choix, ils viennent, visitent et si ça leur convient et ils s'installent, plus ils ont soufferts, plus ils ont besoin et plus ils dispensent de l'amour, et vive la ronron thérapie.
    Dommage que je puisse mettre des image de notre petite "Boubouille" qui nous a quitté récemment pour aller au paradis des chats. Miaou!

    RépondreSupprimer
  13. Une très émouvante et belle et heureuse histoire chère Lison!
    Tu es superbe!
    Passe un bon dimanche!
    Je t' embrasse fort!

    RépondreSupprimer
  14. Bravo Amédine ! Je savais déjà que tu étais une belle personne et cela ne fait que de le confirmer.
    Elle a enfin trouver le bonheur Mademoiselle.
    Tu lui as sauvé la vie et tu lui as offert un bon foyer plein d'amour. Ce n'est pas le tien, mais l'amour c'est ça aussi : savoir renoncer.
    Gros bisous
    Et un bisou et des caresses à Miss.

    RépondreSupprimer
  15. Quelle belle histoire ! Je suis ravie de lire de si belles choses !

    RépondreSupprimer
  16. Quelle jolie histoire, j'en suis toute émue...
    Merci Lison, tu es vraiment une nana formidable et tu as un coeur énorme.
    Gros bisous, ma belle.

    RépondreSupprimer
  17. Je reviens mettre un petit mot, car je ne t'ai pas dit combien je trouvais belle la première photo, celle avec le coeur et les ombres des fleurs, elle est splendide ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je crois que tu l'avais aimée quand je l'avais publiée, c'était au printemps dernier

      Supprimer