vendredi 26 mai 2017

Un château accroché aux nuages : Auriac (11)

Accompagnée de mes deux matous jaloux je parcours en ce samedi (13 mai)  maussade les petites routes audoises. ça râle dans le cockpit, parce que chacun eut aimé être unique. Et on partage, à grands crachements parfois, le siège passager. Pour mes cuisses le partage est terminé, Nina a trop grandi et grossi!

Mathurin : elle conduit toujours avec la moitié d'un oeil sur la route, avec le reste elle furette les talus, les collines, les ruisseaux






Nina : et même les végétaux!
Elle nous parfume à l'aubépine tardive et au thym en fleurs, heureusement nos croquettes ont un autre goût!


Mathurin : moi je suis allé me promener dans les sous bois mouillés; les arbres s'égouttaient sur mes poils mais au moins je voyais les fleurs par en dessous. Tu n'as pas voulu sortir, toi.
















Nina, oui mais j'ai  vu d'autres choses, un cimetière avec un gros papillon et un autre avec un chat couché




















Mathurin : Un chat couché ?? Ah !...c'était un faux chat...quelles idées ces audois!
Nina : ben tu sais peut être ils en ont pas assez: regarde dans le village où on a dormi, il y avait 5 habitants avec Elle et 20 chats avec nous deux.
Ensemble : et un ouah ouah !!! Quel pot de colle çuilà !!

Moi : parlons en du village. Je n'allais pas à Auriac, j'y suis passée par hasard et le charme a sévi en une seconde: il fallait que je m'y pose! Ah ce château perché! Comme suspendu aux nuages.

Vue depuis ma chambre

 Oui, c'est Auriac, un minuscule village peuplé de 4 habitants, la maman et ses trois enfants. Le reste des habitants, une trentaine se répartit dans les nombreux hameaux de cette région boisée et accidentée, pleine de mines désaffectées :les Corbières. A Auriac , malgré le nom, on n'a jamais trouvé d'or sinon des paillettes dans la rivière. Par contre il y eut des mines de baryte .
Le village comptait 3 églises : une dans le château, reconstruite en 1665 tout à côté, une au cimetière, démolie et enfin une autre qui existe toujours mais a changé de commune.
Quant au château, s'il était singulièrement imposant pour un village de "30 feux" (150 habitants) , c'était à cause de la richesse des mines.

Appareillage d'époques différentes

J'obtiens l'autorisation de pénétrer dans son enceinte alors qu'il est interdit au public. Et je ferai la visite soir et matin, sous le ciel bleu revenu. Le site est dangereux par son impressionnant à pic et par l'instabilité des ruines.
Le panorama des "châtelains" : très grande hauteur

On peut très vite y passer de vie à trépas sans s'en apercevoir. Donc je me garde prudemment en vie tout en allant partout, la seconde visite complétant la première.
On ne sait rien de ce château qui ne fut jamais fouillé. Ce mystère ajoute à son charme
Chaîne d'angle différente

Il apparaît dans les écrits en 1028. Au 14 eme siècle s'ajoutent les tours et le corps de logis.
Une immense tour carrée (14 eme S) perdure car elle fut bâtie sur un socle rocheux et non en bois comme cela  se faisait alors . Cette tour de 4 niveaux  était assez luxueuse, parée d'un escalier en  travertin, avec encorbellements au dessus du vide, de fenêtres grillagées et d'un crénelage en travertin.

Tour carrée  et léger encorbellement sur le vide

Fenêtre grillagée de la tour 


Elle était attenante au corps du logis un peu plus ancien (13 eme S), logis somptueux bâti par les archevêques et restauré au 17 eme. Enfoui dans le lierre, il garde belle allure encore et surplombe  le reste du château et des murailles plusieurs dizaines de mètres en contrebas. La vue est somptueuse et vertigineuse.

Le logis : 13 eme

Logis, détail


Autre détail




















La partie la plus ancienne du château est la plus haute, 11 eme S avec des murs bâtis en pierres non taillées et assemblées sans style particulier; cette partie contient la base d'un donjon arrondi et une citerne voûtée.

Construction du 11 eme siècle

La citerne, tout en haut : 11 eme


L'ensemble est vaste et imposant, voire somptueux.  Ces vieilles pierres ont un attrait quasi magnétique et j'ai du mal à m'en arracher.

Magnifique mur qui supportait des étages

Mon dortoir 




Le café de village de Marie Sarda
A ne pas manquer
Nina et Mathurin : pendant ce temps on attend ! Gardés par ce foutu chien . Oh là là...On dirait presque qu'elle a envie de rester ici : et voilà qu'elle s'installe au café de village, qu'elle boit une bière de la région, qu'elle achète du miel et qu'elle écrit sur son cahier bien installée sur la petite place de la mairie .

Fabrication à Ribaute
près de Lagrasse (excellente)

Le miel de Marie et de son père (Belvianes 11)

20 sont partis, 7 sont revenus


Ensemble : et nous ???

Moi : ce café de village est extraordinaire ! Tenu par Marie,  il propose des produits dérivés de l'apiculture; son père est apiculteur,elle vend et transforme; j'ai pris du miel et de l'essence de propolis. Cette femme est remarquable de dynamisme et de gentillesse. Elle et moi ça a fait clic !! Pas comme vous et son ouah ouah.
Eux : non mais tu as vu sa tête ?
Moi : Et bé quoi ?? Elle s'appelle Alba. Et elle a une tête de chien...Vous avez vu la vôtre ?





Eux : et en plus elle se fiche de nous !
Nina : eh tu louches plus que jamais...
Mathu : et toi le porc épic tu t'es vue ?
Moi : oh ça suffit sinon je finirai par croire que vous êtes comme chien et chat
Eux : !!! GRRRR












Allez on reprend la route, dans les sous bois d'un vert tendre à faire aimer le végétal à une carnivore comme moi !
Direction Fourtou dont le plus beau reste pêle- mêle le cimetière, les maisons blondes, les placettes nombreuses et ...les chats !







Mathu : la revoilà fourrée dans un cimetière : c'est une obsession !

Nina : fourrée à Fourtou trop drôle Mathu.








Nina : ça te fatigue pas Mathu tout ce vert ?
Mathurin : pas à Elle en tout cas . Comme s'il n'y en avait pas assez en l'air, la voilà qui s'en va plonger ses pattes dans du vert sous l'eau. La rivière salée qu'elle dit, la Salz. Cette bipède est déconcertante avec ses goûts, elle qui déteste manger vert.



Nous : c'est à n'y rien comprendre !

Mais enfin on adore la suivre dans ses périples

A quand le suivant ?
Avec nous car elle ne s'en prive pas !








15 commentaires:

  1. un bon moment agréable passé avec tes 2 chats , le château est superbe , et qu'ils sont peureux et amusants tes boules de poils .. Merci pour la balade à bientôt douce nuit bises et caresses à ta tribu et à tes aventuriers et compagnons de voyage <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Annie, demain je file en montagne, ça me manque fort. Bises à vous deux

      Supprimer
  2. Passionnant ! Comme d’habitude… Tout d’abord le château d’Auriac que je ne connaissais pas, pourtant il figure dans la liste des châteaux cathares. Donc, une découverte, j’ai pris des notes.
    Et puis, la discussion des chats. Eh oui, les chats parlent ; pas plus tard qu’hier, Pompon a dû patienter pour que je lui ouvre la fenêtre pour rentrer ; il est venu s’asseoir devant mon écran et, les yeux dans yeux, a dit « j’ai failli attendre ! ». Ensuite il a continué son chemin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore les hasards de la route qu'aucun GPS ni smartphone ne guide. je ne me sers même pas de la carte, je conduis au feeling, à l'instinct dans ce genre de petit voyage sans but et sans prétention que je m'octroie parfois. En général il y a une surprise sur mon chemin. J'aime ce double temps de découverte, d'abord le hasard, ensuite l'ordinateur chez moi. Là il y a avait un petit cahier fait par Marie, en textes et images, bilingue, pour les touristes. Mais personne ne peut pénétrer dans l'enceinte du château. C'est interdit. Et c'est dommage car il est à voir et revoir. L'absence de fouilles le rend encore plus mystérieux, tous les rêves sont permis. Ce dont se sont privés mes chats !! Ils ont souffert, les pauvrets avec ce chien insistant !!Je vois que les tiens sont mis à rude épreuve aussi...hihi.Mais nous n'en voyons aucun déménager toutefois...Allez je pars pour de nouvelles curiosités. Bises

      Supprimer
  3. Amédine J Aime Beaucoup Beaucoup Auriac Ils en ont de La Chance Ceux qui Y Vivent Son Cimetière Y est Tranquille loin du tumulte de La Plaine :) A Perpignan Je pense souvent à Ce Village Il M a marqué :) Calinous aux Minous Bisous à Vous Pensées pour Lison :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Son cimetière : je suis allée y prendre mon déjeuner au grand soleil dans la sérénité, face au château. Je retournerai à Auriac, on ne peut pas faire qu'y passer . Mais Claudie , seriez vous mon double ?? Vous connaissez et reconnaissez tous mes coins secrets . Un jour je vous retrouverai sur une falaise d'escalade !! Bises et bon WE

      Supprimer
  4. Il fût un temps Amédine où Je sillonnais Notre Beau Pays :) Rares sont Les Coins qui me sont restés inconnus Lol :) J exagère :) Je pense que Vous plaisantez pour La falaise d escalade Je n ai pas Votre Fougue Vous Le savez :) Continuez à Nous promener à Nous régaler avec Les Balades de Lison Mathurin & Nina eux savourent Le Privilège de Vous accompagner Les Coquins :) Bonne fin de semaine à Vous Amédine :) Calinous aux Minous Bisous à Vous Pensées pour Lison :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors sur un prochain sujet peut être nos routes se croiseront aussi ...

      Supprimer
  5. Images et récit toujours aussi plaisants...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci, tes images sont tellement plus belles...Sujets différents...tu es artiste

      Supprimer
  6. Magnifiques photos 🤗
    Bisous
    Laurence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci à toi et puis câlin à tes magnifiques félines

      Supprimer
  7. CC... Un très belle découverte !!!
    Bisous, Câlins, belle journée

    RépondreSupprimer
  8. Tu as l'art de dénicher les belles pierres !
    Bravo pour cette belle découverte et ces photos originales.
    L'insolite, toujours l'insolite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hihi, c'est ce qui fait le sel de ma vie ! le sucré ce sont les chats et leur douceur...Et puis aussi l'amitié ! Bises

      Supprimer