samedi 19 mai 2018

"Eau !!" (Oh !!) ...une arche...

Bien sûr je fais référence à ma quête de l' arche de la Serra de Vingrau (clic)
Tout juste avant mon billet précédent sur "Parau"(clic) en Ariège. Tout n'est qu'une histoire en "eau".
Entre les deux je roulais vers l' Ariège, un jour qui ressemblait à s'y méprendre à l'été, la semaine dernière, quand, en voyant les rivières gonflées du département de l'Aude, je pensai à Roquefort les Cascades.
Roquefort est un minuscule village qui peut passer inaperçu tant il est petit, même si on le traverse de part en part, ce qui est fort vite fait. Un petit village d' Ariège, près de Lavelanet et on peut y lire un panneau indiquant le parking des cascades.
Roquefort les Cascades - Ariège- 09

Une rivière passe dans le village, la Turasse,  et longe le grand parking qui peut accueillir beaucoup de visiteurs.

La Turasse

Car c'est bien une curiosité géographique qui se trouve là bas.
Le village est surplombé par une ligne de crêtes fort élevée par rapport à lui, 200 m de haut, un site très boisé et  plutôt joli.

 La rivière,  qui bondit dans le village,  ne coule pas toujours : seulement quand il a suffisamment plu pour alimenter sa source à flanc de montagne, en plein milieu des bois.
Sur une dénivellation de 30 mètres, une série de cascades se jettent dans le vide mais la curiosité vient de la roche: les eaux chargées de bicarbonate donnent une croûte pétrifiée de tuf, un matériau de construction nommé aussi travertin. La texture en est poreuse, sous forme de coussins arrondis, matériau léger et fragile s'il en est.
J'ai toujours vu ce site sans eau : il a son charme car il y règne une lumière verte et glauque, due aux végétaux exubérants, grandes fougères et autres. Mais en eau, quelle beauté !
Là, après les pluies, la balade est musclée bien que très courte : le sol glisse comme verglas et c'est un bataillon de touristes au pas incertain qui grimpent et descendent.

Dans un bruit assourdissant de chutes d'eau, on se croirait loin, là bas, dans les îles qui font rêver.
Je prendrai le temps cette fois, parce que bien chaussée, de remonter la rivière jusqu'à son exurgence, dans un pierrier où elle jaillit de sous terre dans un grondement.Puis elle sautille de marche en marche dans la forêt avant un grand saut dans le vide.
Et là que vois-je, au pied de l'immense cascade ?
Une arche !!! Sous laquelle coule une partie de la rivière.
Moi qui cherchais une arche sans eau dans la montagne de Vingrau...

Vous me suivez ?



Du parking, vue sur le site et la "montagne"

On rencontre d'abord un immense tilleul
au bord de l'eau

Près de lui chante la dernière cascade
On prend le sentier en sous bois
Et on rencontre vite une autre cascade

Puis la plus imposante, qui se jette de très haut
Dans un brouillard d'embruns, il y a une fascination à voir cela.

Et une profusion de fougères

Beaucoup de verdure


La roche nommée tuf

Douce, poreuse , crevassée
Je remonte jusqu'à la source :

Elle jaillit de sous les rochers moussus alors que je l'entends
gronder sous mes pieds




Très vite elle grossit et devient ruisseau

Alimentée par d'autres exurgences elle devient
 rivière bondissante

Puis étale ses eaux laiteuses où se reflète le ciel

Avant son grand saut dans le vide

Et son passage malicieux sous l'arche

10 commentaires:

  1. magnifique ! Christelle

    RépondreSupprimer
  2. Que ton reportage est beau .en effet on se croirait dans les îles Guy aussi a apprécié tes belles photos .ta balade est dépaysante. Merci .bises et plains de caresses à ta tribu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai eu peur de dire une ânerie, que ceux qui connaissent réellement les îles se moquent ; mais c'est un peu comme je les imagine, en plus grand, plus d'eau, plus de grandes plantes. Merci Annie et Guy, bon voyage et bises

      Supprimer
  3. Huguette Guisset21 mai 2018 à 15:28

    Belles photos et reportage qui donnent envie d'aller voir ces beautés de la nature de près.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est faisable et pas loin...plus loin que la voie romaine quand même

      Supprimer
  4. Que d’eau ! Ces cascades sont magnifiques, tu me les as faites découvrir, merci. Belles photos du tuf, de la forêt luxuriante et de l’arche, on entend presque le bruit de l’eau. Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je pense que ce pourrait être un jour un thème de balade, mais c'est loin quand même

      Supprimer
  5. Magnifiques... j'adore toutes ces cascades !
    @ toute, bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh...un bijou ariégeois assez rare ! Bisous

      Supprimer

Votre commentaire: