mardi 30 juillet 2013

A travers monts et vallées: jour 2

C'est la fin du jour 1: au bivouac, un petit apéro avec une poêlée de cèpes et girolles 
arrosés de muscat.
En montagne on ne se préoccupe pas de savoir si le mariage est réussi :
 on déguste et on apprécie!





Le jour 2 se lève, noyé de brume, de rosée, de verdure et de senteurs.



Et de fleurs; la montagne est fleurie comme elle l'est en mai, pour notre plaisir; nous sommes trois aujourd'hui.
Nous et la forêt, verticale ou horizontale




le mille pattes végétal

On marche entre rivière et forêt, au milieu d'un parterre de fleurs à faire pâlir les jardiniers...














On marche et on grimpe: nous empruntons "l'échelle de Balbonne", vers 1900m.



L'échelle c'est un sentier en lacets -une quarantaine- car on perd le compte, et soudain, au bout des talus de velours fleuri à profusion,



et des perles de pluie irisées de soleil,


soudain, apparaît Balbonne, noyé d'ombre et de silence matinal.

Etang de Balbonne : 1861 m


Nous, on passe au large, vers les fleurs, les roches et les sommets.

Ancolie

Saxifrage

Pinguicule

Et grenats !!!
 Comment je sais tout ça ? 
Mais Camille qui nous accompagne est un puits de science 
en botanique, géologie et climatologie !





Canada Ariégeois...

Rhododendrons, pins à crochet et lac à 1950 m

La jolie nigritelle (orchidée)

Les pics de la Musique: 


Tiens, la musique change: un grain de pluie fait chanter la montagne; juste quelques minutes,
 le temps de changer de partition...
Revenu le soleil.
Graphisme












Hier, j'étais là haut (pic de la Camisette à droite)


Nous sommes en ce moment à la Collada des Bourriques (2252 m): Marie et moi nous nous demandons si...on complète le lot?


                       


Nuages nés du ciel ou de la terre.





La Dent d'Orlu (2222 m) où je suis montée un jour avec Lison.

La "Cordillère Ariégeoise"versant ouest.
Tannée par le brûlant soleil des 2200 et plus.
Je protège ma tête pour être un peu moins bourrique!


Le coton issu de la vallée nous effleure, ne se heurte pas à la Dent sous peine d'être dévoré et file sous d'autres cieux. Nous sommes au sommet, le Col de l'Egue, 2121 m
Le versant est est à nos pieds: Etang del'Estagnet 1900m

 A présent on ne fera que descendre, objectif le Parking de la Restanque à 1632 m

Un passage de névé pas commode

Les étangs des Rabassoles; le Bleu1929 m et le Noir 1970m (libre de glaces depuis peu)
Tout en haut, le Pic de Tarbezou, 2364m 

Etang Bleu, dans un berceau rose



Mirages aquatiques



Rhododendrons, sorbier et lacets d'eau au joli graphisme.


Le vérâtre presque fleuri

L'Arnica protégé et interdit de cueillette
 Le parking s'est vidé au soir de ce dimanche et sans m'attarder, je file pour près de 3 heures de route dont je ferai une très grande partie terrassée par le sommeil.
Rançon d'une seconde journée de 12 km et 900m de dénivelé.
Le temps de saluer le petit village de Mijanes, jamais oublié par le Tour de France au bas de la petite route mythique du Col de Pailhères (2001m).



En Pays de Donnezan ! C'est bien sûr pour le Tour que la route est ainsi pavoisée .







5 commentaires:

  1. Réponses
    1. je me suis volontairement attardée pour fuir un peu plus longtemps la fournaise "d'en bas".

      Supprimer
  2. les paysages et les photos sont magnifiques.
    Comment est la santé de Petit grain?
    bises de Laurence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. petit Grain a fait hier une rechute avec 40.3° de fièvre. Le véto n'y comprend rien car les analyses de sang n'indiquent rien, même pas d'infection, et les antibio arrêtent tout ça; analyses excellentes. Mais le chat est un squelette vêtu de poils; peut être un cancer, ou une maladie de la thyroide ce qui est classique. En tout cas, il va vers sa fin, je pense et je l'entoure de soins et d'amour. Il a 10 ans. merci de ta sollicitude...bises, Laurence

      Supprimer
  3. que de beaux paysages et ces fleurs... magnifiques, c'est magique j'ai l'impression que ça n'existe pas et pourtant si... chaque balade doit etre un régal tu as bien de la chance de côtoyer cela grosse bise et je viens de lire qu'un de tes chats est malade ??!! j'espère qu'il ne souffre pas pauvre bete, un jour tu le trouvera mort enroulé sur lui meme nous avons eu le cas à la maison Bise et courage

    RépondreSupprimer