lundi 15 juillet 2013

Wagner aux Chorégies d' Orange

Orange est une ville française située entre Lyon et Avignon.
Cette ville d'Orange se distingue par ses monuments romains:  l' Arc de Triomphe 
(1er siècle après Jésus Christ) 




 et le Théâtre datant de la même époque et remarquablement conservé.


Ce  Théâtre de 9000 places, incendié au 4 ème siècle a servi de refuge à la population de la, ville à partir de 1562 mais, restauré au début du 19 ème siècle il a retrouvé sa vocation de lieu de spectacle.
Les Chorégies datent de 1869, avec  la représentation de "Joseph" de Mehul. (Compositeur ardenais 1763/1817).
En 1971 les Chorégies prennent une vocation lyrique et le festival a lieu tous les ans en juillet et août.

Le Théâtre Antique d' Orange a conservé son mur d' acoustique de 103 mètres de long, 37 m de haut et plus de 12 à 15 m d'épaisseur. Ce qui le rend unique.




Cette année, je  découvre pour la première fois les Chorégies et Orange, par le biais de mon amie Michèle qui m'offre une place pour naviguer dans le Vaisseau Fantôme de Wagner.
Un magnifique cadeau...

Arrivée assez tôt à Orange, à 300 km de chez moi, je parcours cette ville remarquablement provençale, baignée par le chant des cigales: et oui, en ville !
Des ruelles, des fontaines, des magasins et surtout, des bars et restaurants: tout est axé vers le tourisme.







 Le tourisme est à l'honneur et la carte des menus s'affiche 
comme un décor
Couleurs Provence

Les crus de la région sont à l'honneur

La soirée s'annonce déjà, bien avant l'heure
En fin d'après midi, tout à coup, comme un grand mouvement théâtral, la ville s'anime.
La chaleur ne cède pas mais la vie s'installe dans une rumeur de tables, chaises, couverts étincelant au grand soleil d'été.


























La soirée s'approche à grands pas dans un cliquetis de fourchettes, une valse de verres colorés et une rumeur joyeuse: ce sont les "menus chorégies", aux prix aussi ronflants que leur nom !


























Les derniers marchands de coussins (8 à 10 euros) s'activent.



Une commerçante m'a expliqué : finies les robes longues et tenues de soirée d'autrefois ; à présent c'est confort pour le fessier (les gradins sont durs), petite laine et bouteille d'eau ! 
Bien me prendra de l'écouter...

Et que le spectacle commence !



 Il y a 56 marches  très raides et hautes  pour accéder à cette galerie et à ma place; certains iront encore plus haut !
20 h 45







21 h 20


Une rumeur monte des gradins au fur et à mesure que les 8000 spectateurs (ou plus) s'installent.
L'orchestre répète dans une éclatante cacophonie.
C'est l'heure d'avant spectacle, un peu brouillonne, un peu mystérieuse.
Même la lune se coupe en quatre pour mieux profiter de la terre vue du ciel.



Enfin le spectacle commence : musique, avec une somptueuse ouverture.







Puis on oublie les musiciens, leur jeu, leurs gestes: c'est le ballet et les voix, surtout les voix...
Un grandiose spectacle de plus de deux heures.









Avec de magnifiques décors mouvants, faits de rochers, de vagues, de mer déchaînée, de façades austères, etc...Une féérie.

Sans oublier ce vaisseau fantôme que les lasers savent si bien habiller.

Plus de deux heures durant, ce sera cette atmosphère grave, profonde et puissante, toute Wagnérienne.

Longtemps, des salves d'applaudissement s'élèveront dans la chaude nuit d'été : un triomphe.





J'aurai déjà regagné la rue que le théâtre résonnera encore de ce triomphe...



Mon week end se poursuivra par un bain de Provence.
Dont j'espère vous "régaler".
Car ma Provence à moi, pendant ces deux jours sera rando, restaus, jolis villages et balade en vignes et en vins!

14 commentaires:

  1. Lison bonjour
    merci pour cette belle balade et ces superbe photos
    j'aime beaucoup cette architecture et tout me semble grandiose
    cette brasserie me semble très sympa et en plus avec un petit verre quel bonheur
    PUis un concert ou je vois tant de mondes tout devait être si beau
    Merci Lison c'est encore un bel endroit

    Passe une belle journée je t'emmbrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connaissais pas Orange, ou bien j'étais venue une fois il y a longtemps, j'ai vraiment apprécié. Malgré la chaleur. De plus je logeais à côté du théâtre et je me sentais vraiment bien.
      Je t'embrasse

      Supprimer
  2. Bonjour chère Lison!
    Merci pour tes féeriques photos!
    Quelle belle journée et soirée avec la lune et la musique!
    Passe une belle semaine!
    Bisou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je travaille beaucoup en ce moment : peu de temps pour aller sur les blogs mais je rattraperai. Ces trois jours de Provence ont été un dessert... Bises

      Supprimer
  3. Quel merveilleux week-end! Il doit y avoir sonné génial! Je t'envie et je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je retournerai en Provence en automne, plus calme et plus coloré. C'est une région où je ne vais jamais et que je trouve splendide. Tu aimerais, sans aucun doute...Je t'embrasse

      Supprimer
  4. Un Festival qui doit être merveilleux
    pour tous ceux comme toi, qui ont la chance d'y aller !
    Cette ville si belle , est envahie par les touristes, mais elle le vaut bien !
    J'aurais aimé être là, ne serait-ce que pour écouter les voix
    (je suis une humble choriste...)
    UN Jour peut-être!!!
    merci de ton billet qui m'a transporté là-bas.
    bisettes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. cette année on m'a fait ce cadeau, l'an prochain je me suis promis d'y retourner, c'est impressionnant de beauté. Cependant le dos et le corps sont mis à (très) rude épreuve, vu l'inconfort. Comme j'ai des soucis de ce côté là...mais je reverrai ma copie! C'était "mon"premier opéra; Et ne dis pas humble choriste ! Tu es choriste et c'est merveilleux !! Moi qui déteste ma voix et n'ai jamais chanté devant quelqu'un (j'ai un blocage)j'admire et j'envie. Bises

      Supprimer

  5. Il y a surtout dans ce lieu magique, une
    sonorité exceptionnelle. Même du dernier gradin,
    on entend chaque parole chantée. Je m'y suis trouvé
    plusieurs fois. Tu as vécu un merveilleux moment. Bises.
    ELZA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. justement je me demandais si les chanteurs avaient ou non un micro; le son était tellement pur et puissant...j'ai eu un doute. Le sais tu ? En tout cas oui, j'ai eu conscience de vivre un merveilleux moment...Bises de lison

      Supprimer
  6. Oh merci merci Lison d'avoir partagé avec nous ce moment que j'imagine inoubliable.. écouter et voir un Opéra de Wagner et en particulier ce Vaisseau fantôme, voilà qui relève de la magie. Tu as l'art du reportage alors merci à nouveau. Je suis également choriste (cette année le répertoire fut celui de Gabriel Fauré -le Requiem notamment-) et je ne peux résister aux choeurs qui chaque fois me transportent et me donnent des frissons.
    Je ne suis jamais allée en ces lieux magiques : théâtres en plein air vestiges d'une histoire ancienne... mais bravo encore pour nous y avoir transporté avec élégance et gentillesse.
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un commentaire qui me touche beaucoup : je ne connais rien à la musique (techniquement) simplement j'éprouve les émotions. J'adore les Réquiem; celui de Fauré évoque en moi une drôle d'histoire: Un vendredi en fin d'après midi, quelques instants avant la sortie, mon directeur d'école, jeune encore, me confia "son testament" en cas de décès c'est à dire l'orchestration de ses funérailles avec le Requiem de Fauré. Le dimanche soir il trouva la mort dans un terrible accident de voiture et ainsi découvris-je ce Réquiem là ! si tu as la possibilité offre toi un spectacle dans un cadre tel qu'Orange : c'est un moment de grâce. Moi, j'y retourne l'an prochain ! C'est vrai qu'avec mon véhicule aménagé, j'ai autonomie et ...économie !
      merci aussi pour tes compliments quant à mes "qualités journalistiques" : c'est le métier que j'aurais aimé faire...Je t'embrasse

      Supprimer
  7. Bonsoir Lison,
    Je ne connaissais pas Orange et encore moins les Chorégies. Et en te lisant, en regardant tes photos, je ressens l'émotion que tu as dû éprouver, j'imagine tout à fait bien l'ambiance, les voix, les chants. A ce moment là, tu dois vraiment être avec eux dans l'instant présent et ne penser à rien d'autre. Je pense que j'aurais aimé, j'en suis même sûre… :-)
    Une belle soirée à toi, Lison, et de gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'ai découvert; Orange, j'avais vu il y a longtemps et encore pas sûre, mais les Chorégies j'ignorais jusqu'à ce nom. je n'ai pas pu être complètement dans le spectacle par moments car...sue ces gradins, j'ai souffert malgré le coussin! Mon dos n'a pas aimé mais alors pas du tout! Car Wagner, c'est sans coupure, sans entracte; et puis j'étais arrivée trop tôt donc j'ai fait 4 heures de gradins! l'an prochain je m'organiserai autrement.
      Bises et bonne journée

      Supprimer