samedi 28 novembre 2015

Les jours passent, Lison....

Un mois, déjà...Ma raison se veut très raisonnable et m'invite à...tout ce que je ne veux pas :
 tourner la page.
Je me suis résignée, j'ai voulu accepter, les jours ont passé.
Au fond de moi je sais. Mais je ne lâche rien, ni la raison, ni la déraison.
Alors, je cherche toujours.

J'ai d'abord cherché un chat vivant, blessé, enfermé, égaré, qui aurait pu me répondre.
Ensuite j'ai cherché un chat mort, silencieux et caché : tâche plus ardue.

Lison : 20 mai 2009

Que continuai-je donc à chercher à présent?
Car je cherche encore.
Chercher et attendre.
On ne sait jamais. Je suis peut être dans le déni. Ou le refus.
Je construis à présent des scénarii insensés qui pourraient ressembler à cette Lison hors du commun. une chatte au comportement inhabituel, mi humain mi félin. A l'intelligence redoutable, au sens de l'orientation étonnant, nés de ses pérégrinations en routes, sentiers, montagnes et autres lieux où n'évoluent pas les chats. De Lison on peut s'attendre à tout, sauf à sa mort banale dans un coin de campagne. Les chats se cachent toujours pour mourir.
18 mai 2009

Alors je vais au bout de mes espoirs et de ma déraison.
Avec un mélange de réalisme, d'utopie, de superstition et de pensée magique, de réflexion et de déraison. Mais un brin de folie dans la vie, cela entretient l'espoir.


Je pense à tous ces parents, sujet qui m'a toujours sensibilisée, qui cherchent des enfants disparus dans une terrible quête qui fait froid dans le dos. Souvent pendant leur vie entière.

Lison était ma compagne de vie. Une enfant chat que j'ai élevée, conduite sur des sommets, amenée à des  attitudes, des comportements différents. C'était peut être aussi "un chat pansement" comme il existe des "enfants pansement" selon les psy. Un "enfant pansement" est celui qui arrive juste après le décès d'un enfant dans la fratrie. Mon "chat pansement" est arrivé dans ma vie à un moment où il a "réparé" bien des douleurs. Et où il a réparé la perte de Basile, un chat défunt, mon chat-fusion d'alors. Lison m'a redonné un élan, un goût de vie, un essor : ma vie a eu un but, mes petits voyages une compagne. Aujourd'hui je suis vide de quelque chose, J'ai perdu un peu le goût des choses, des couleurs, l'élan de vie, une certaine idée du bonheur. Que je devrai bien retrouver. Sans tomber dans la facilité d'un nouveau "chat pansement".

29 mai 2009

Je continue ma quête, c'est un but.


J'ai creusé une petite tombe à côté des autres, dans laquelle il y a, sur un lit de fleurs du jardin, une photo et son collier de bébé. Habillée des cailloux roulés de la rivière d' Aulus, en Ariège, où j'étais quand elle a disparu. Je n'avais pas ramassé les cailloux dans ce but , certes...

Son collier de bébé

Son collier de bébé
Sa petite tombe vide

Aulus.... A 270 km de chez moi, 5 heures de conduite sur des routes de montagne. "Et si elle était allée m'y rejoindre ?". Cette idée insensée fait son chemin au fil des jours. Je la combats, mais elle prend le dessus et jeudi, en un jour d'alerte orange intempéries sur l' Ariège, je prends la route. Juste une idée folle. Lison aussi peut être folle.Je veux aller au bout de toutes les pistes. La route est difficile mais j'adore conduire dans la tempête. La nuit tombe noyée d'eau, sur la route, dans les rivières qui  affleurent la chaussée ou roulent de grosses vagues brunes.
Crue du Garbet


Mes affiches restent au sec...on verra demain. Je m'installe sur ce parking au bord de l'eau, là même où je l'avais perdue de longues minutes, un jour. Je lis, j'écoute la rivière furieuse et la pluie qui martèle ma maison roulante.

Tempête

Torrent à Aulus (09)









Mars 2010 : 10 mois













Soudain, un appel et c'est l'espoir insensé : elle aurait été vue à 5 km de la maison. Dans une zone industrielle.Celui qui m'appelle la connaît bien, il a de l'émotion dans la voix. Aussitôt je sors dans la tempête, accroche mes affiches, dépose une affiche et un petit mot dans la boite du  "Monsieur Chats" du village et je reprends la route à l'envers dans la tourmente et la nuit.

Retour dans la nuit
Moins de 4h plus tard, et 270 km dans l'autre sens, au bénéfice des routes désertes j'arrive à ma nouvelle destination : la zone industrielle d'un village voisin.
Je reprends ma quête sans fin, ma stratégie bien rodée...En vain..

Ce soir j'ai regagné ma vie, auprès de mes chats et du feu de bois. Je n'ai pas fermé la porte à l'attente et à l'espoir, mais je sais que doit s'ouvrir celle de l'acceptation. Tout doucement.
Quand tombe la nuit, avec le froid, l'angoisse et la solitude, mon coeur se serre encore trop. Mes chats sont un rempart. Un rempart d'amour qui tient chaud.  Dans la quiétude d'une maison calme. Ce n'est pas qu'un chat qui est absent, c'est une boule d'amour aux couleurs d'automne. Cet automne qui l'a emportée...
L'apaisement est encore loin.


2009
2015 : la même tête
























Dans le village d' Aulus, un "Monsieur Chats" m'a appelée ce matin et surveille, au cas où...parachevant la quête que j'ai esquissée. Accordant crédit à mon idée de folie.

Il est des humains vraiment humains....


Lison, la maison et ses occupants t'attendent...


Pour mémoire : "la résignation" (clic)
Pour mémoire : "la douleur" (clic)

42 commentaires:

  1. Je vais t'écrire ici une phrase que j'ai trouvée un jour sur une page de calligraphie arabe :
    "j'ai un espoir, il vient, il part mais je ne le quitterai pas".
    Je pense à toi. bises Anie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. belle ta phrase; c'est exactement cela. triste sera le jour où cette flamme s'éteindra. Je trouverai la paix, mais je serai orpheline de quelque chose... bisous Anie

      Supprimer
  2. Ton récit est poignant .émouvant. captivant. Il prend les tripes et je suis de tout coeur avec toi dans ta quête de chercher et retrouver ta Lison . .. difficile d'accepter son absence...tu étais en osmose avec ta minette ...merci pour tes photos si belles et nous faire vivre ces moments avec ta Lison .. mignonne cette Lison et tellement attachante .. ta peine est grande ...et je suis aussi désolée pour toi ...mon soutien est totale courage ..surtout ne pas baisser les bras ...ta tribu est là qui te soutient . Et ton chat perché sur le portail qui guettait attendait il Lison ...dommage il ne peut pas parler .. courage et pleins de carusses à tous tes chats si beaux..je t'envoie pleins de gros bisous ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On se barde d'armures contre les chagrins humains et on reste démuni, à mon âge, comme un gosse devant une perte animale. Ah mon chat perché...c'est la gardienne de ma vie, mon garde fou. Oui tu as raison, je n'y avais pas songé. Bisous Annie

      Supprimer
  3. Emotion larmes et tellement envie d'un miracle...... tant d'amour ne peut rester ce n'est pas possible...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La vie c'est cela...Mon année 2015 est faite de pertes et fractures qui ne m'ont en rien ou presque entamée. J'espère celle ci la dernière de l'année... je t'embrasse

      Supprimer
  4. J'ai juste envie de t'embrasser et de te serrer fort dans mes bras, et puis de partir en quête avec toi, en continuant de croire au miracle... ♥♥♥♥♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que c'est gentil...oui des humains vraiment humains sur ma route...je t'embrasse

      Supprimer
  5. De tout cœur avec toi c est court c est simple ça veut tout dire .ne baisse pas les bras

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sincère en tout cas et je t'embrasse avec chaleur

      Supprimer
  6. Tes sentiments passent très fort dans ton texte.
    Devant ces moments terribles nous sommes tous différents, nous n'avons pas la même résilience mais, là je suis comme toi, je suis avec toi de tout mon cœur.
    Je comprends tes angoisses et tes questions et je les partage très fort.
    Peut-être que la piste de la zone industrielle n'est pas fermée.......un petit espoir peut-être.
    Je t'embrasse bien fort Lison

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Mireille, l'amour peut être une poupée de chiffons, un doudou, un animal, tout palliatif est bon. Je suis retournée ce matin vers la zone industrielle, juste par hasard et j'ai rencontré, pur hasard la "Maman Chats" des lieux : encore un point d'attache... Bisous

      Supprimer
  7. Chére Amédine tous les jours Lison est dans Ma Prière Je Vous embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dieu vous entende Claudie et Merci. Je vous embrasse aussi

      Supprimer
  8. Je comprends tes sentiments pour les avoir vécus: un très jeune chien qui avait été enlevé devant la maison mais que nous avons pu récupérer après deux jours d'angoisse et un jeune chat affectueux que nous avons longuement cherché avant d'attribuer sa disparition à un voisin qui l'aurait pris pour un enfant (histoire que nous nous sommes racontée pour supporter et accepter l'absence)
    Mais tes sentiments sont aussi d'un autre ordre et tu l'expliques très bien; Lison t'a été donnée pour t'aider à vivre, elle a rempli sa mission ne la déçoit pas.
    Tous tes amis réels et virtuels partagent ta peine et tes espoirs
    un gros calin de Fifi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des témoignages comme les tiens et d'autres ravivent la flamme qui vacille de plus en plus... Merci à toi comme aux amis virtuels , je connais le prix et la saveur de cette chaleur. A bientôt

      Supprimer
  9. Lison moi aussi je t'attends ...
    La disparition inexpliquée est la pire des choses ...
    De cœur avec vous ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci; a ce stade je préfèrerais même la savoir morte au moins cesserait l'attente vaine. merci de votre message. je l'attendrai encore longtemps

      Supprimer
  10. Bonsoir Lison
    J'ai envie de croire que n'ayant pas voulu partir avec toi elle s'es rétractée et a voulu te rejoindre là où tu randonnais. Il existe de nombreux cas où les chats ont fait des kilomètres pour retrouver leur maître, alors je souhaite que tu sois dans ce cas là. Courage Amie je comprends ta douleur mais j'espère.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien pour cela, que j'ai fait plus de 500km, Fanfan...moi aussi je fais des km pour la retrouver. A ce rythme on risque de ne se retrouver jamais... Bisous

      Supprimer
  11. Toda vez que vejo as fotos da pequena Lison meus olhos enchem de lágrimas e o meu coração fica apertado, espero que você descubra o que aconteceu com ela, e consiga descansar seu coração e os seus pensamentos. Minha família e eu estamos orando por você.
    Beijos
    Adri

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Muito obrigada Adri, mas penso que tenho agora que deixar de buscar sem parar a minha gatinha e fechar a porta da esperanza. Tenho ainda muita tristeza, sobretudo pela fim do dia e cuando chega la noite. beijos

      Supprimer
  12. Bonsoir Amédine. Je connais des personnes qui avaient perdu leur chat. Six mois après, faisant des courses dans un bourg à plusieurs kms de chez eux, ils ont reconnu leur minette. Sans rentrer dans les détails, en fait, leur minette était montée dans une camionnette qui était stationnée devant chez eux, et lorsque la voiture est partie, elle s'est fait embarquer, n'ayant pas eu le temps de sortir de l'auto. Peut-être que c'est ce qui s'est passé pour Lison ? Elle est peut-être montée dans une voiture, et n'a pas eu le temps d'en descendre. Espère encore, Amédine. Et continue à mettre des affiches. Je sais ce que tu peux éprouver, tu as une part de Lison qui est en toi, et qui ne s'en ira jamais. Comme lorsqu'un être cher s'en va, il laisse en nous une partie de lui. Je pense très fort à toi, et je t'embrasse très fort aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr Françoise que je ne pourrai cesser d'espérer. J'ai déjà l'angoisse d'en perdre un autre ! Pléthore était familier de ce que tu viens de raconter. Par 2 fois il est revenu, la seconde fois il était si épuisé car il était déjà malade qu'il n'a survécu que quelques jours après son retour. merci pour ta sollicitude. je t'embrasse je sais que tu souffres d'une perte sans fin...

      Supprimer
  13. Ne perds pas espoir Amédine. Quelqu'un l'a vue !!!!
    Ce n'est pas rien. Tu connais bien les chats, ils ont des réactions bizarres quelquefois.
    Comme l'écrit Françoise, elle s'est peut-être laissé emmenée par une voiture de livraison ou quelque chose comme ça. Et ça arrive beaucoup plus souvent que l'on ne le pense. Cela expliquerait la zone industrielle. Si tu savais comme je te comprends. Mes chats se sont mes enfants pansements à moi aussi. Je les aime à la folie.
    Comme toi lorsqu'un enfant disparaît je pense aux parents et à cette attente, sans savoir .... C'est le pire des scénarios. Ne pas savoir.
    Mais Lison a été vue. Je sais qu'il faut appeler les chats longtemps lorsqu'on les cherche par le nom qu'ils ont eu l'habitude d'entendre. Ne désespère pas.
    Pas de petit corps = pas de Lison morte.
    Gros bisous
    Chantaloup

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tout ce que tu dis est exact...cet après midi en travaillant dans la vigne, j'appelais Lison et je la sifflais ...au cas où...je ne lâche rien alors que je voudrais lâcher prise. Bisous.

      Supprimer
  14. on aimerait tant que Lison rentre à la maison, c'est vrai que tant qu'on ne sait pas on reste à espérer, mais je comprends comme ce doit être dur son absence,
    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu aimes les chats toi aussi alors tu comprends. Bisous chère Laurence et une caresse à tes demoiselles

      Supprimer
  15. Si tu savais Amédine, comme je suis avec toi !! avec les chats on sait
    bien que tout est possible. Alors... on espère. Oui... ne pas perdre l'espoir.
    Je t'embrasse bien fort avec toute mon affection et amitié. ELZA

    RépondreSupprimer
  16. Si tu savais Amédine, comme je suis avec toi !! avec les chats on sait
    bien que tout est possible. Alors... on espère. Oui... ne pas perdre l'espoir.
    Je t'embrasse bien fort avec toute mon affection et amitié. ELZA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Elza je sais combien tu aimes ces boules de poils qui prennent tant de place dans nos vies. je te remercie de tout coeur et je t'embrasse.

      Supprimer
  17. J'arrive juste du blog de Wally qui vient de perdre son chat et dont le billet m'a tiré les larmes des yeux.
    Si Lison a été vue à 4 km de chez toi, il y a quand même de l'espoir. En espérant que ce soit bien elle. Oh oui, ne pas savoir... quelle épreuve !
    Bon courage à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je vais aller voir le blog de Wally. Avec un disparu tans qu'on a pas retrouvé le corps, tout espoir est permis, humain ou animal. je t'embrasse, merci pour ton passage chez moi

      Supprimer
  18. Je reviens voir les photos de Lison ... J'aime tant les écailles ... Lison est exceptionnelle ... j'aime beaucoup la photo où elle boit un biberon (à 10 mois !!! quelle coquine !!!)
    De cœur avec vous

    RépondreSupprimer
  19. De tout coeur avec toi.
    Ne pers pas espoir, jamais ...
    Bisous, douce soirée

    RépondreSupprimer
  20. OOOHHH comme elle était belle lison bébé un amour de boule de poil as tu eue des nouvelles de la part de la personne qui l'avait aperçue dans une zone c'était ou que j'irai voir si je la vois..... j'aimerai tant te la retrouver....je pense fort à toi............
    Pascale

    RépondreSupprimer
  21. Petite Lison Nous ne Ne T oublions pas Nous T Aimons Lison reviens vite

    RépondreSupprimer
  22. Réponses
    1. Merci , je l'espère toujours mais sans grand espoir...Il me manque une partie de moi même

      Supprimer
  23. Chére Amédine Je Vous Souhaite Le Retour de Lison Je L Espère de Tout Cœur

    RépondreSupprimer
  24. le temps est passé, Lison n'est pas revenue, de nouveaux chats-pansements sont arrivés , mais apparemment la plaie reste ouverte. Je n'ai pas d'animaux pour x raisons. J'aime bien le chien que je n'ai pas, mais les chats.... et toi tu me tires des larmes avec cette magnifique histoire. Je crois même que tu arrives à étouffer mon indifférence à leur égard. Merci Amedine, tu vis passionnément, Chats, montagnes, écriture, Histoire.... Continue, j'aime te suivre. Bizzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un très beau texte que tu m'écris Guy et qui me fait chaud au coeur . J'ai moi aussi des larmes, quand je relis mes textes sur Lison et d'autres chats d'ailleurs. Oui je vis avec passion mais des passions comme ça cela isole des autres aussi. C'est le revers de la médaille qu'est ma vie. Je t'embrasse, merci à toi

      Supprimer