mercredi 20 avril 2016

Avène , comme une évidence...

Il y a quelques temps qu' Avène trotte dans ma tête, ou plutôt l'envie d'aller à Avène . Pourquoi? je l'ignore. C'était avant mon mal de dos invalidant.


Hérault (34)

Situation d' Avène en Hérault

Et puis l' "invalidance" fut là et Avène s'imposa davantage. Avant le lac de mes 16 ans.
Alors, dimanche dernier, avec Mathurin et mon petit camion, nous prîmes la route pour Avène. A 17 km de chez moi, je ne pouvais déjà plus conduire. Mais l'envie était si puissante que les 200km supplémentaires, je les fis. En état second je l'avoue.
Acqueduc en cours de route

Sitôt arrivée à Avène, je posai mon véhicule sur le parking, sur l'autre rive du fleuve Orb , je tirai les rideaux et dormis 4 heures.
Ma chambre sur Orb















Je me réveillai à 19 h sous l'averse mais je partis d'un pied ferme (l'autre non...lol.) et visitai le village endormi dont seule vivait la cloche de l'église haut perchée..et un chat sauvage. Puis je rejoignis Mathurin au camion, concoctai un repas vivifiant et repartis pour une nuit de sommeil bercée par le vent, l'Orb à mes pieds et les cloches. Enfin des cloches qui ont résisté aux reproches de la population et accédé au souhait du maire : les conserver.J'adore la nuit, l'eau et les cloches.



L'église située en haut du village, vue depuis en amont
Pourquoi Avène? Qui est Avène ? De quels bienfaits m'imprégna Avène en 2009, lors de mon passage, pour que j'en garde un tel souvenir?
Avène hier
Avène est un village aux confins de l' Hérault et de l' Aveyron. Je connais davantage son passé, à présent. Tout le monde connait (ou du moins certains savent) sa réputation de ville d'eaux et son industrie cosmétique.
Avène épouse un méandre du fleuve  et n'a guère changé au fil des ans malgré les crues destructrices.


Avène aujourd'hui, depuis le Rocher de la Vierge 1880


détail : une maison et le "vert d'Avène"
Rues d' Avène et poésie en portes

Avène ville fortifiée

Avène médiévale
Avène est située sur le fleuve Orb, celui là même qui arrose Béziers, se marie à la Méditerranée à Valras plage après un parcours de 136 km fort dynamique : un barrage, en amont d' Avène, des gorges, et enfin un alanguissement dans la plaine.


A Avène, le fleuve est célèbre pour ses terribles colères lors des épisodes dits "cévenols" et si une partie d' Avène garde les pieds dans l'eau c'est qu'entre fleuve et remparts se trouvaient les tanneries qui occupaient une grande longueur. Avène a un riche passé agricole, minier (plomb) et tanneur (cuir), auquel contribuaient les forêts fournissant le tan : écorce de chêne et  de châtaignier.
Anciennes tanneries

Recto :Le quai des tanneurs, dévasté par les crues (1926 2014)
Déjà au 13 eme siècle...puis en 1745...



Verso : mon camion en face et l'échelle des crues
Mathurin est content du voyage : tout lui va , même les cloches puisqu'il y a les mêmes dans son village.


Je dors en face mais les deux cafés se sont noyés au fil du temps


Je suis venue me reposer donc je me reposerai ce qui en langage "Lison humaine" signifie faire 440 km A/R, beaucoup de sommeil, un peu de marche à pied, quelques petites routes sauvages à souhait et étroites à ne pouvoir se garer, de la curiosité à revendre, une "enquête", des questions à la population du crû, sans réponses car trop compliquées, ou trop en amont dans le passé, pas mal de photos et un goût de revenez-y car tout n'est pas élucidé. Se reposer dans le langage "Lison humaine " c'est écouter de la musique, écrire, lire et surtout pas compter.
Alors ?




Il est  5h , Avène ne s'éveille pas encore, j'ai fini ma nuit



Promenade matinale, au sentier du Rocher de la Vierge , 1880


Instant câlin
Alors foi de Mathurin, je me suis régalé : se reposer ça veut dire passer du temps avec moi, faire des sommes et des câlins, des conversations et bien manger. ça veut dire l'attendre pas trop,  et marcher dans les sous bois, sentir la terre et les plantes, râler et la mordiller quand elle veut me ramener au camion, évaluer si le camion passe dans ces routes minuscules qu'elle a le culot de prendre, et être seul avec Elle. Et puis dormir sur ses genoux pendant tout le trajet et lui parler, et lui faire des bisous.





A propos de noyade, l'Orb s'est noyé en 1960 dans le barrage des Monts d' Orb, censé réguler le fleuve et irriguer la basse vallée. Il noya aussi les mines de plomb, les prairies d'élevage, des fermes, enfin un patrimoine vivrier à jamais englouti.

Construction






Foi de Mathurin , se reposer pour Elle c'est me conduire hors des sentiers battus : j'en prends la mesure. On était bien au bord de l'Orb. On aurait pu rester dormir mais non !!!
Voilà que cette sadique m'emmène à ...Sadde ! Bien trop curieuse pour s'en priver.

Elle prend une petite route , celle dite des Béals et tant qu'elle ne sait pas ce que c'est elle cherche.
Pourtant c'est si simple : les béals sont des petits canaux d'arrosage qui desservaient tous les potagers de la vallée. Mais les crues du Rieussec et de l' Avenette ont tout emporté. Et celui de Corbières qui en fait partie aussi s'en est donné à coeur joie, le malin!
Ruisseau de Corbières après la dernière crue de
septembre 2015




Comment se croiser ?
 Et moi je surveille ...bon il n'y a pas foule. Elle, elle surveille les lieux de croisement.
Arrivés à Sadde , c'est du sport pour le demi tour.
elle descend, mesure d'un oeil, de deux, oublie de photographier le hameau semi ruiné et au centimètre près elle fait son demi tour. 

Je sais Elle a l'habitude mais...moi pas...
Surveillance rapprochée


Enfin , revenus en des lieux aussi déserts mais moins stressants pour moi, on va MANGER !
Et promenons nous dans les bois...je ne me le fais pas répéter !





Justement je trouve d'étranges "bassins "rectangulaires bordés de murettes non étanches et je passerai une partie de l'après midi à Avène à enquêter pour connaître leur origine : personne ne voit...

Alors, mystère à résoudre. 
Certes il y avait des charbonnières dans le coin, des terrasses ou "fraisses", les récoltes pour les tanneries, mais...nul ne sait...


Arrivée au village je poursuis mon enquête : Monsieur l'Ancien Maire, Jean Galabru, cousin de...mais oui ! Michel Galabru qui a sa maison ici, me conte beaucoup de choses.
Mais ces bâtis de pierre, il ne voit pas.

Bon on se rabat avant de partir sur la maison de l'illustre acteur, en bordure d'Orb, pieds aisément dans l'eau, tout près du futuriste établissement thermal .
Maison de Michel Galabru, natif d' Avène

Thermes d' Avène : maladies de peau et produits cosmétiques



Allez, je vais faire 220 km de béatitude sur ses genoux ou en vigie mais la route est si large que je ne peux que dormir. ce sera ses genoux bien plus confortables. Et en musique s'il vous plait !






En chiffres : 450 km de trajet 
En souvenir : 

Pour l'esprit

Pour le corps


                                                                          A bientôt ..........


20 commentaires:

  1. c'est superbe!!! pourquoi aller au fin fond du monde ,,,,,,, merci a toi pour tes belles photos
    valentin bella bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement c'est ce que je me disais en marchant dans le sentier bordé de fleurs et de murettes. Il y a des choses simples et belles si près de chez nous; et là c'est loin !! 200 km...MDR

      Supprimer
  2. Amédine Mathurin est trop Mignon Vous êtes partis chercher Le repos mais ce fut très fatigant de Le trouver sinon Superbe reportage que Vous Nous offrez quel Beau Coin encore :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce foutu dos ! mais comme je ne peux le laisser à la maison c'est un ennuyeux élément du voyage. Qui profite à Mathurin. Franchement ON s'est régalés et ON y reviendra. La montagne me manque ... Bises

      Supprimer
  3. Bonsoir ... Quelle magnifique balade ... et Mathurin, du voyage, a l'air si heureux !!!

    Douce soirée, de repos, BISOUS et Câlins aux Félins ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. une balade d'une grande simplicité et de proximité, mais les choses simples, comme les gens révèlent de belles surprises.

      Supprimer
  4. Encore une belle découverte que ce village d'Avène, si riche en histoire et en personnage ... Mathurin compagnon idéal pour les voyages , il est tranquille , serein et dort facile dans le véhicule ... amusant ce Mathurin il aime même les fleurs ... la France est belle et ce genre de coin , il y en a pleins c'est sûr . un voyage qui m'a encore évadé Merci beaucoup bises et caresses à tes minous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je lis le livre et je me régale ; c'est d'une richesse ! Qui me donne envie d'y retourner. Bisous et profitez ensemble de vos voyages au long cours

      Supprimer
  5. Oh, Avène, je connais bien, moi qui y vais souvent, vu que j'habite dans le Gard, pas très loin ! Et ma chatte Cannelle mon dieu qu'elle me manque, elle a disparu (morte surement, il y a un an, j'en suis malade). Mais bon ... Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça me fait plaisir ! J'aime beaucoup le haut Hérault comme le Haut Gard; jeune je rêvais du Hoggar...lol. Uzes, Anduze et autres lieux. Toi aussi tu souffres de ce deuil particulier et si humain qu'est celui d'un animal ? Lison est un manque perpétuel. bisous

      Supprimer
  6. merci pour les belles photos et la promenade, avec Mathurin, quelle bonne compagnie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne peux plus me passer de chat, ni à la maison ni en route ! Il est captivant

      Supprimer
  7. Merci Lison et, bien sur, Amédine et Mathurin. Mes balades héraultaises du temps jadis étaient plutôt le nord (Aigoual, Larzac) ou l’est (Gard, Vaucluse, Bouches-du-Rhône). Je ne connaissais pas Avène, maintenant je connais (je suis un éternel étudiant).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui Pierre, moi aussi avec une prédilection, que disje ? un profond attachement pour le Larzac. J'ai fait depuis ma vie solo des incursions dans le Haut Gard, en Camargue souvent, en Cévennes et Aigoual : tiens je ferai pour toi un reportage "souvenirs" sur l' Aigoual. Pour l'heure je suis condamnée à cause de mon dos : travail, tracteur, conduite, tout doit être dosé et tant de boulot que j'ai; le moral se sape . ne parlons même plus de la montagne ! pour moi aussi soif de curiosité

      Supprimer
  8. Merci Amedine de m avoir fait connaître Avène moi qui suis d origine de hérault ( Béziers ) j ai connu pas mal d inondation on été habitué mais encore? je connais d avantage Lamalou les bains merci encore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lamalou que je connais aussi mais moins bien , qui est proche d' Avène, qui a été très sinistrée. Est ce l'Orb qui y passe ? Je ne crois pas. L'Orb est majestueux à Béziers avec ce vieux pont. Bisous, à bientôt

      Supprimer
  9. Coucou Amédine Je viens aux nouvelles Comment allez Vous Habituée au " Reportage de La Semaine " Je m étonne alors Je me permet de Vous dire Un Bonjour d ici :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, j'ai remplacé cette semaine l'écrit par le manuel, cause retard dans mon travail des vignes et jardins . Alors le soir en guise de blog c'est dodo et j'en ai un dans ma tête qui court ...qui court...mais va se poser en altitude : ce sera le Mont Aigoual. A très bientôt

      Supprimer
  10. Bon Amédine ça va :) Calinous aux Minous Bisous à Vous & A Bientôt :)

    RépondreSupprimer
  11. Tu m'as donné très envie d'aller visiter le village d'Avène, Lison. Il faut que je le note dans un coin de ma tête. :-)
    J'ai sans doute raté un épisode, mais pourquoi as-tu tant mal au dos ? Tu devrais tout le même le ménager un peu plus, non ? :-)
    Gros bisous.

    RépondreSupprimer