samedi 7 novembre 2015

La résignation...

Il y a quinze jours bientôt, j'écrivais "La douleur" en contant la disparition de Lison chatte.

2014

Lison n'a pas réapparu. J'ai fait tout ce qu'il était humainement possible de faire; j'ai battu la campagne de jour comme de nuit, tous les fossés, les caniveaux, les canalisations souterraines. Les jardins et les ruines. Les rues du village et les routes, en claxonnant...J'ai interrogé les gens et posé des affiches. Tout le monde s'est mobilisé même ceux qui me connaissent peu. Je n'ai rien lâché...
Aujourd'hui , c'est le premier jour où je n'ai pas cherché, au 13 ème jour d'absence. parce que je ne sais plus où chercher...
Je suis résignée, mais le chagrin est toujours là.





Lison et son doudou

En balade


Un animal de compagnie est un réceptacle de notre amour mais il est lui même un don d'amour.
Rando dans la neige
2014
Il est souvent l'objet d'un transfert. Je suis très consciente qu'avec mes chats et notamment Lison qui est arrivée à un certain moment de ma vie, au moment de bilans, j'ai fait non seulement un transfert mais aussi , comme disent les psys, j'ai cherché inconsciemment au travers de ce bébé que j'ai élevé, à réparer des blessures, des carences, des souffrances.



Je perds Lison, et avec cette souffrance , je réactive les blessures anciennes que je croyais cicatrisées. Je pleure mon chat, je pleure peut être plus que mon chat. Cependant c'est seulement Mon  chat que je veux pleurer, je ne veux pas pleurer sur moi ni sur mes vieilles douleurs enfouies.

Je pleure sa fourrure douce et son regard d'amour, je pleure ses gestes d'affection quand elle prenait mon bras ou ma main à pleines pattes et qu'elle me léchait alors qu'elle ne se commettait pas à faire cela avec ses condisciples. je pleure tous nos moments partagés en voyage et tout ce qu'on ne partagera plus...Nos jeux, nos sommeils mêlés et son regard perçant, sa façon insolente d'arriver en courant, ses miaulements spéciaux que moi seule comprenais,  et nos fous rires. Nos conversations en voyage et nos nuits enfouies sous la couette en plein hiver à la montagne . Dans le grand froid des nuits étoilées.

Ce qu'elle adorait faire...

Je n'ai pas retrouvé son corps, elle peut donc être potentiellement vivante . Je commence le processus de résignation.
Mais à peine j'arrive en ma maison je me précipite dans tous les endroits qu'elle aimait, avec un espoir insensé...Je ne ferme plus la chatière la nuit. Au moindre bruit j'espère. Chaque matin est habillé d'espoir, aussitôt abandonné. J'ai perdu Lison et avec elle, pour le moment, la sérénité, la félicité. le goût des choses et de mes petits voyages.



Les autres chats sont plus présents, plus proches, plus affectueux, plus réconfortants : leur comportement est extraordinaire. Ils savent m'entourer. C'est un don précieux, un jour c'est eux que je pleurerai pareillement.
Aux aguets sur le toit



















Et dans tout ce temps suspendu, un évènement surprenant s'est produit.  Edmond, le chat roux(clic) dont j'avais conté l'histoire il y a juste un an, Edmond qui avait disparu peu après, a réapparu hier en ma maison , un an après et est venu me saluer et me câliner. "Il ne faut jamais désespérer " m'a dit Edmond...

Edmond, hier, à son retour



31 commentaires:

  1. Ne pas savoir est terrible ! Avec un chat, je te l'ai déjà écrit, je sais qu'on peut s'attendre à tout. A le revoir réapparaître même longtemps après. Ou peut-être jamais. Oui, le doute est sans doute le pire.
    Je comprends ton chagrin, Mon Ulysse est parti lui pour le paradis des chiens. J'espère qu'il y est bien, avec son caractère pas facile :-) mais il me manque tant. Nous faisions vraiment la paire tous les deux. On s'aimait vraiment. Peut-être que seules les personnes qui ont des animaux peuvent comprendre ça. Je pense beaucoup à lui et je l'imagine toujours comme s'il était encore là. Et même la présence de Shayra (qui est une bonne toutoute à laquelle je m'attache de plus en plus) n'y change rien. Et pour tout dire, je n'ai pas envie que ça change.
    Bon courage et espérons encore.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui hante au début c'est d'imaginer que le chat est blessé, souffre etc.. Puis quand on pense que la mort a enfin fait son oeuvre c'est une sorte d'apaisement. en même temps on continue malgré tout d'espérer. je crois que seules les personnes qui aiment leurs animaux peuvent comprendre. J'ai mes autres 5 chats et la relation est merveilleuse, fusionnelle mais elle ne remplace pas, elle existe comme elle était et ils comptent toujours autant. On peut en avoir plusieurs et tous les aimer. Ce que je ne veux surtout pas c'est que vienne le temps de l'oubli et il ne viendra pas car tous mes défunts sont toujours là. J'ai encore leur regard, la sensation de leur pelage bien vivants en moi. je t'embrasse on se comprend très bien...

      Supprimer
  2. Je comprends complètement tout ce que tu écris et ressens, la douleur.
    J'espère toujours malgré toutes tes recherches que tu vas la retrouver...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je sais Laurence car tes billets quotidiens sur Opale et Sonye ne sont rien d'autre qu'un grand amour. Bisous

      Supprimer
  3. lorsque tu nous as informés du retour d'Edmond, j'ai eu le même sentiment que toi mais je ne te l'aurais pas écrit si tu ne l'avais pas toi même exprimé: Lison te l'a envoyé
    Reviendra-t-elle ? tout est possible- Pompidou, le chat de mes parents est revenu à la maison après une année de vagabondage
    Mais comme est cruelle cette incertitude sur son sort!
    Je partage entièrement ta peine
    Nicole

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Nicole, pour Edmond , d'autres m'ont dit la même chose car j'avais mis son retour sur FB. A présent je me suis mis dans la tête qu'elle était partie parce qu'elle n'était pas bien à la maison et que je n'avais pas insisté pour l'emmener à mon départ pour la montagne; elle est restée en faction jusqu'au départ et au moment d'entrer dans sa cage elle a dit non. Alors je me dis qu'elle s'est sentie laissée de côté. Je sais je raisonne humain et pas chat. Mais ça me ronge. je vais finir pas "déjanter grave" si ça continue, faut que je me remette sérieux au travail. Bisous

      Supprimer
  4. Ton récit est poignant .. et je me suis reconnue dans tes sentiments tes angoisses. T'es remords aussi car j'ai connu la même chose avec mon chat Murphy qui est parti Cdc par un manque d'inattention. En 2000 ma petite fille naissait et toute à notre foie nous n'avons pas fait attention à notre chat nous en avions 3 dont 2 chattes. nous sommes partis en Nle Calédonie pour 1 mois et nous l'avons laissé avec les 2 minettes dans une chatterie ...et j'avais bien dit au monsieur qui les gardait de les montrer s'il y a quoi que ce soit à un vétérinaire j'avais laissé suffisamment d'argent en plus de la garderie ...au retour il était congelé chez le veto .le choc ...alors que je téléphone toujours plusieurs fois savoir si ils sont bien s'ils vont bien etc... il avait été empoisonné par des voisins... pas pu le sauver et on n'a rien vu juste une fois il a rendu mais cela lui arrivait car il était goulu ou mange un oiseau aussi ... bref . Je m'en veux encore ..il se cachait quelque fois aussi c'est un signe ma dit le veto qu'il n'allait pas bien .. j'ai les photos de tous mes animaux dans ma chambre et dans ma cuisine japonaise ne peux pas les oublier..et je m'en veux encore avec Murphy cela me fait mal ...car tous nous ont donné de la tendresses de la complicité. .ma minette Grignette.elle était très affectueuse. Elle m'adosait et comme Lison elle couchait sur mon bras vers ma tête vers mes épaules avec plein de tendresse que je n'ai plus retrouvé chez les autres ...elle est dans notre jardin avec Grignette mortes de vieillesse toutes 2... et Max le chien de ma fille . Qui ne pouvait pas le soigner alors nous l'avons pris chez nous. .lui aussi on l'emmena partout même au camping en septembre à Pals. .. mais la vie continue et il faut se remuer ...et se souvenir des bons moments ...notre amour pour eux et pour Lison ne s'éteindra jamais mer ci d'avoir partagé tes soucis tes angoisses et tes bonheur ...courage ...bonne continuation... bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De belles histoires que tu contes. Belles et tristes. Comme finissent toujours nos histoires d'amour avec les animaux. Je t'embrasse pour tous tes mots

      Supprimer
  5. Eu entendo muito bem a sua dor, é muito difícil não ter certeza do que aconteceu com ela.
    Não desanime.
    Beijos
    Adri

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ficou esperando, fica um pocou de esperança, ainda...Beijinhos Adri

      Supprimer
  6. Cc ... Le retour d'Edmond, j'y vois comme un signe ... Lison reviendra ... c'est ce que je te souhaite.
    Bises, Caresses aux Félins, douce soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui moi aussi je vois un signe car j'ai tendance à en voir un peu partout et surtout à y croire. Ou essayer de décoder de façon positive. merci de tout coeur

      Supprimer
  7. Heureusement Lison que tu as la tendresse de tes autres félins qui sentent que tu es chagrine et qui tentent d'apaiser ta souffrance. Certes comme tu le dis cela ne remplace pas le chagrin de l'absence de ta belle Lison mais cet Edmond qui rapplique de façon fabuleuse un an après son départ, voilà de quoi espérer encore un peu. Mais qu'il est dur de ne pas savoir. Comme je te comprends et comme j'imagine ta détresse. Courage Lison il faut que le temps fasse son œuvre. Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On aime trop ces boules de poils finalement ! on déverse nos sentiments humains et personne ne sait garder ses distances ! mais c'est tellement heureux une histoire d'amour avec un animal...J'attends...Bisous

      Supprimer
  8. Chére Amédine Je crois que Lison va revenir Je Vous embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime à y penser et à y croire; autour de moi personne n'y croit, je n'ose même pas en parler. Bisous

      Supprimer
  9. Je suis venue hier, je reviens ce soir et je ne sais toujours pas quoi te dire pour atténuer ta peine.
    Surtout ne culpabilise pas comme ça. Les chats sont mystérieux et ne pensent pas comme nous ni même comme les chiens. Ils agissent par instinct, lorsque quelque chose les dérange, ils s'éloignent parfois pour connaître une autre vie. Mais ne pense surtout pas que tu y es pour quelque chose.
    Il faut absolument que tu te te sortes ça de la tête et que tu puisses laisser aller ton chagrin sans te torturer.
    La résignation n'est pas l'oubli, ils restent toujours au fond de nos cœurs (tu sais j'en ai eu plus de 40 et mes chiens et mes chevaux) et ne nous quittent jamais.
    Je partage ta détresse et je pense très fort à toi.
    Je t'embrasse Amedine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dois me secouer sinon je perds toute mon énergie et ma vitalité en ce moment. Même la montagne que je regarde de loin , tu te rends compte ? 40 c'est énorme ....J'en ai eu moins mais ils sont très présents dans mes souvenirs et ils me manquent parfois encore, bien que d'autres aient fait leur nid dans la maison... je t'embrasse aussi, merci pour tes encouragements

      Supprimer
  10. Ne perd pas espoir. Tu vois Edmond est revenu après un an d'absence. C'est très facile à dire, je le sais. Je ne sais pas si je serais capable de m'imposer ce que je te conseille.
    Je sais que les chats sont complètement imprévisibles. Ils sont aussi formidables et perçoivent tout, ce sont des éponges. La preuve avec ceux qui continuent à t'entourer et te donnent toute leur tendresse.
    J'espère de tout mon coeur que Lison va repointer le bout de son museau et qu'elle dira dans son langage à elle : "Ben alors ... Qu'est-ce qui se passe ? Vous en faites des bobines ..".
    Je suis avec toi et je t'embrasse très fort.
    Chantaloup

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah j'aimerais tant que ça se passe comme tu sais si bien l'exprimer... Bisous ma Chantalou

      Supprimer
  11. Je comprends ta douleur, je suis triste pour toi et de tout coeur avec toi. Et je continue à prier et croiser les doigts.

    RépondreSupprimer
  12. Je comprends ce que tu peux ressentir, Amédine. Ma minette est partie le 8 mars de cette année, et des fois, il me semble entendre son miaulement dans la maison, alors je regarde si elle n'est pas là, si elle ne serait pas rentrée, mais non... Mais le retour d'Edmond ne permet-il pas l'espoir de revoir ta petite Lison ? Et me donne à moi aussi de l'espoir pour ma petite minette. Qui sait ? peut-être retrouverons-nous, toutes deux, nos petites compagnes ? Mais bon, il faut penser au pire aussi, et continuer à vivre, la peine dans le coeur. Ces petites boules de poils nous manquent...
    Je t'embrasse très fort, chère Amédine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "On a tous dans le coeur..." ainsi débute une chanson de Souchon; on a tous dans le coeur un animal qui nous fait mal en quittant notre maison, "sa" maison. On réagit en humain comme si c'était un humain ; essayer de relativiser et s'obliger à penser que cela demeure un chat ou un chien avec leur génétique et leur mode comportemental aide. Ainsi pourquoi un chat blessé va t'il mourir seul dans un coin loin de la maison ? ça insupporte et c'est pourtant dans leur mode de fonctionnement...Auquel on est bien obligé d'adhérer...je t'embrasse et je croise les doigts pour que ces minettes ....on sait jamais...Dans mon village une est revenue après 21 mois d'absence...

      Supprimer
  13. ¨Prendre dans notre vie un chat ou un chien c'est forcément s'attendre à un séjour
    assez court. Et c'est injuste. Notre attachement est tel que nous oublions leur âge.
    Et... il y a toujours une fin. Je souhaite chère Amédine que Lison soit vivante et
    qu'un jour, elle rejoigne ses copains et copines qui l'attendent à la maison. Tout est
    possible. Mais ne pas savoir est ce qu'il y a de pire. je sais, car je suis passée
    par là. Bon, il y a quelque chose de magique chez les chats et il faut s'attendre
    à tout. Gros bisous et bonne fin de semaine. Je pense beaucoup à toi.
    ELZA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui quand on prend un animal, on sait que normalement on le perdra, on le verra partir, et c'est acceptable. C'est la disparition énigmatique qui insupporte... car on suppose tout jusqu'à l'invraisemblable. Je t'embrasse très fort

      Supprimer
  14. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  15. Quelle immense peine et quelle inquiètude de ne pas savoir.... Que c'est il passé, où est- elle, tant de questions sans réponse. Un matin ou tu ne t'y attendras pas , peut être la trouveras tu sur ta terrasse .....
    je l'espère de tout mon coeur.
    Si tu savais comme je pense à toi, chaque fois que je regarde ma Lovely je pense à Lison...
    Tendres pensées
    Pascale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est surtout le soir, à présent, que c'est difficile, quand tous les autres sont là autour de moi. la place de l'absente reste vide et ça m'insupporte. Il faudrait savoir garder de la distance avec ses animaux...je t'embrasse Pascale...

      Supprimer
  16. Je comprends ta douleur et l'insupportable incertitude .
    Espérons qu'elle reviendra bientôt.
    Bisous Lison

    RépondreSupprimer