mercredi 24 juin 2015

Derrière les bulles, une ville...

Tout le monde entend à la télé une jolie voix de femme, qui invite à l'été,  à la détente, avec l'accent du Sud, devant un verre d'eau pétillante :La Salvetat.







Sur ma terrasse




















Barrage de la Raviège
la Salvetat sur Agout
Si elle a mis le Sud dans sa bouteille, cette source exploitée depuis le 19 eme siècle se trouve au nord...de l'Hérault. En 1848, elle fut classée par l'Académie de Médecine eau minérale naturelle.
Elle se nommait alors Rieumajou.
Gazeuse naturellement. En 1936, les premiers Congés Payés amènent des vacanciers profiter du bienfait de ces eaux dont on reconnait les vertus contre les maladies gastriques, diabétiques, urinaires et autres...mais aussi profiter de la détente, la verdure, enfin les congés !



Image d'hier ...la source


En 1957, le Barrage de la Raviège engloutit la source ainsi que l'Hôtel de Rieumajou.





En 1992, l'eau , rachetée par Evian, est puisée sous le village de la Salvetat et l'usine d'embouteillage voit le jour. Qui se visite actuellement.







Cependant une ville se cache derrière ces bulles...




La Salvetat haut perchée



Que nous allons parcourir.



La Salvetat sur Agout (la rivière)  a plus de mille ans d'histoire. Une histoire émaillée de destructions, d'incendies et de reconstructions. Une histoire qui la jucha sur son piton rocheux au 12 eme siècle. Mais au moins un passé historique dense.
De ce passé, elle garde le cachet médiéval en la partie ancienne et perchée de son habitat.





Des rues étroites, des portes, des restes de murailles, des noms de rues évocateurs de métiers, ou de fonctions, ou de titres..
Je les parcours avec bonheur, dans le calme et le silence de cette journée en demi teintes d'avant l'été.

.Au fil de la balade sous un ciel gris et bas qui estompe le paysage, on découvre les assises du château  de Guillaume de Jourdain, une ancienne halle, un puits, un escalier qui permettait d'aller chercher l'eau à la rivière, si dissimulé que je ne sais le voir.

Ancienne halle
Fondations du château

















Le puits : 27 m de profondeur




Et puis des venelles,, des coins et recoins, des escaliers, enfin une vie inscrite dans la pierre.










Ici, une auberge toujours en service rappelle que nous sommes sur un des chemins de Compostelle.





La pierre : elle est très présente, même au delà du possible puisque de grands carreaux d'ardoise habillent les murs exposés aux pluies pour protéger de l'humidité.

Si la pierre austère coiffe aussi les toits ,  de rares rosiers parviennent à l'égayer, quoi de plus facile ?







Ancienne vitrine


La Salvetat vit : le tourisme y est très présent, des petits marchés de produits locaux mettent une pointe de saveur dans un habitat assez austère il faut le dire.


Au marché saveurs de France


Anciens anneaux où l'on accrochait les chevaux,
au nombre d'une vingtaine
Austérité







 La Salvetat a un décor tout en vert et en rondes collines. Que j'ai connu sous des cieux plus cléments ou sous une pluie diluvienne. Cette fois c'est brume: changeons de décor, ou plutôt oublions le.




Le décor s'est évanoui


Il suffit juste de le recréer


 Toutefois, la Poterne, porte étroite dans un escalier donnant sur le vide offre au regard les jolis jardins que le printemps a éveillés.






A cette heure aussi mes papilles sont éveillées .
Par chance,La Salvetat est aussi un lieu de gastronomie locale , à laquelle je saurai rendre hommage avec un bel appétit ; charcuteries locales, magret et potatoes : que du bon !




Faites donc un détour par "La Commanderie", dans la vieille ville, vous ne serez déçus ni par l'accueil ni par la qualité, pour un prix très raisonnable. Ni même par le cadre.

La Commanderie


Il ne reste plus qu'à aller se reposer. Près du lac de la Raviège, tout proche, au grand soleil,
 avec un bon livre : pourquoi pas ?

Photo août  2012 : le temps était plus clément.

A bientôt  me dit le chat caméléon de La Salvetat.-))











5 commentaires:

  1. Beau petit reportage, pour une fois ... sans vin ni vigne.
    J'aime aussi l'eau et tu m'as donné l'envie de l'essayer.
    Le village est bien sympathique et décrit par toi, il
    le devient encore plus. Bonne fin de semaine Lison.
    Je t'embrasse bien fort. ELZA

    RépondreSupprimer
  2. Beau petit reportage, pour une fois ... sans vin ni vigne.
    J'aime aussi l'eau et tu m'as donné l'envie de l'essayer.
    Le village est bien sympathique et décrit par toi, il
    le devient encore plus. Bonne fin de semaine Lison.
    Je t'embrasse bien fort. ELZA

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ce reportage, justement j'adore cette eau
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  4. Très beau reportage sur Salvetat !! C'est l'eau que je buvais de me mettre à Soda stream parce que l'eau qui coule à mon robinet est l'eau de Volvic !!! Tes photos sont très belles ! Biz Lison

    RépondreSupprimer
  5. Je ne connaissais que l'eau ..... dommage pour cette région magnifique.Merci de nous la faire découvrir .
    Bel après midi

    RépondreSupprimer