lundi 14 décembre 2015

Le jardin au bout de l' impasse

Il se situe dans un petit village dont je tairai le nom, un petit village qui a vue sur notre élégant massif du Canigou. Je tairai le nom des habitants de ce jardin, et les photos seront celles d'un ailleurs. Pour préserver cette intimité et cette sérénité. Par pudeur, par respect.






C'est mon inlassable quête de Lison qui m'a conduite dans ce jardin au bout de l'impasse. Une longue et étroite impasse du vieux village, fermée par un portail coloré. Pas de sonnette. Le portail n'est pas fermé à clef, je le pousse et j'entre. 


Un grand chat beige à poils longs et yeux très bleus vient m'accueillir. Il n'y a personne. Les arbres du jardin pleurent leurs dernières feuilles d'or et quelques fleurs, dont des roses, lancent leurs derniers feux colorés. Sur les meubles de jardin, des chats immobiles me regardent avancer. Tout est calme et serein.
J'ai un peu honte de troubler cette sérénité dans laquelle je me suis imposée en intruse et je repars sur la pointe des pieds...








Je quitte le jardin et me retrouve dans l'impasse.
Puis je me ravise et je repousse le portail coloré.












Cette fois c'est un gros chat gris et tigré, à poils longs et au regard amène qui m'invite à le suivre en haut de l'escalier.

Son Humaine justement est sur la terrasse, un balai à la main, et m'accueille, un peu surprise mais quand je me présente, elle sait. Elle a eu mon affiche et m'a aidée à chercher Lison.




La Dame de céans est un peu plus âgée que moi et vit avec ses dix chats. Enfin c'est comme cela qu'on dit mais après quelques paroles échangées elle me conduit en la maison de ses chats où elle vit.

La maison est grande, spacieuse et lumineuse, meublée de bois blond et chaleureux et agrémentée de tapis. D'une impeccable propreté malgré les dix félins dont certains sont en leur endroit de prédilection, qui sur un fauteuil, qui sur une chaise, étonnés, sur leurs gardes, circonspects ou amènes. Tous ont une histoire, un passé où coule le mot "abandon" et un présent nommé "amour". Ils sont heureux et Elle aussi. "Ils m'ont sauvée" me dit elle car elle aussi a une histoire...qu'elle me conte brièvement.









Comme pour moi, ses chats ont la douceur du cachemire et la force de l'amour. On parle un grand moment, on se comprend. Elle me fait pénétrer par ses mots dans l'intimité où elle vit avec ses chats, celle que tout un chacun ne comprend pas. Elle me présente ses petits protégés. Tiens cette petite noire, aveugle, dont les yeux pleurent et qu'elle a recueilli bébé, envers et contre tous, contre le vétérinaire qui voulait l'euthanasier. "J'ai voulu la garder justement parce qu'elle était fragile"... et cette minette grimpe aux arbres et connait le jardin et la maison par coeur. Tout ça parce qu'elle a trouvé sur sa route "un coeur gros comme ça...".

.



Et moi, j'écoute cette Dame, je me reconnais, je nous reconnais et déjà je n'ai plus envie de quitter cette maison, ce jardin au bout de l'impasse.
Déjà j'ai envie de revenir, de pousser le portail coloré, d'entrer dans le jardin où pleurent les derniers pétales, comme ça, juste parce qu'on s'y sent bien. Préservé et serein..



24 commentaires:

  1. Je comprends, Lison, que tu n'aies plus eu envie de repartir de cette maison, elle était tellement pleine d'amour et tellement accueillante. Une très jolie histoire que tu nous contes là et que je lis ce soir avec beaucoup de plaisir. Merci pour ce beau partage. Je t'embrasse fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Françoise, un moment d'exception non par ce que l'on voyait mais par le ressenti. Il faut que j'y retourne. je t'embrasse. Belle journée à toi

      Supprimer
  2. Merci à La Dame Merci Amédine :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On se ressemble un peu beaucoup même... côté chats; ensuite je ne la connais pas. Il y a sa bienveillance te sa générosité. Oui je peux lui ressembler sur ce point aussi..Bises

      Supprimer
  3. Une jolie rencontre empreinte d'émotion,vous êtes aussi belles dans votre cœur, l'une que l'autre.
    J'ai vécu comme ça pendant de très longues années et je retrouve ça lorsque je vais rendre visite à la Tribu de mon amie Paola.
    Un jour de printemps, je viendrai rendre visite à la tienne.....
    Je t'embrasse Amédine.
    Belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et je t'attends avec ma Tribu de Sauvageons !!! Bisous chère Mireille

      Supprimer
  4. une belle rencontre, merci pour le partage anie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui la vie met de belles personnes sur ma route , heureusement. Bisous

      Supprimer
  5. Bonjour chère Lison!
    Tu as trouvé un petit paradis je trouve ....
    Un beau jardin, des chats, la calme ....c' est assez pour être content n'est c'est pas?
    J' espère tu vas bien et tout est bien chez toi?????
    Pardon pour mon absence mais tu sais pourquoi!
    Il me faut un peu de temps pour lire toutes tes posts ....
    Passe un bon jour de l' avent ma chère Lison!
    Je t' embrasse fort!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme c'est étrange...hier j'avais envie d'avoir des nouvelles de toi et par magie elles arrivent. Je te lis avec bonheur et de souhaite de belles fêtes dans ta maison...ou ailleurs. je t'embrasse avec affection

      Supprimer
  6. Você descreveu um lugar muito agradável, fico contente que você encontrou uma pessoa que também ama gatos e tem um grande coração assim como você.
    beijos
    Adri

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Uma pessoa semelhante a muitas dessas pessoas que aman aos gatos. Beijos, Adri

      Supprimer
  7. Une très belle rencontre.
    Bisous, douce soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et qui m'a marquée au point d'avoir besoin de la narrer. Bisous

      Supprimer
  8. Comme toujours, un très beau texte. J'ai d'abord pensé que c'était Syrah qui racontait sa première visite chez une certaine Amédine. J'ai donc relu attentivement ; non, c'est bien la visite chez une autre dame.Je relis encore la fin "Et moi, j'écoute cette Dame, je me reconnais, je nous reconnais et déjà je n'ai plus envie de quitter cette maison, ce jardin au bout de l'impasse."
    Je me pose encore la question...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non Pierre c'est bien moi qui ai rendu visite à cette dame dans ma recherche de Lison. L'histoire de Syrah est bien différente ...quoique...c'est plutôt sa maman chatte qui aurait pu écrire ce texte . Non cette fois c'est bien moi !!!

      Supprimer
  9. Que d'amour pour ces minous ...comme nous ... beau conte...dame émouvante. ..belle rencontre .. on a envie d'y rester dans ce jardin accueillant ...bonne nuit ...en pensant à Lison ... avec toute mon amitié. .bises..

    RépondreSupprimer
  10. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  11. Encore un beau conte ...et une belle rencontre passionnée par les félins. ..nos amis les chats. Que d'amour. De patience .de chaleur chez cette personne heureuse..la vie nous réserve bien des surprises ..merci pour ton récit. .bonne nuit et de beaux rêves. .avec toute mon amitié bises ...

    RépondreSupprimer
  12. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Annie, la vie est faite de beaux instants et de belles rencontres, généralement ces personnes là sont dans la discrétion la plus complète... bisous et merci de ta chaleur

      Supprimer
  13. Les amoureux(ses) des chats se reconnaissent toujours car ce sont les mêmes ondes qui circulent entre eux(elles) avec un langage commun et des émotions semblables, tu ne pouvais que trouver la sérénité dans ce "jardin au bout de l'impasse". Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  14. Jolie rencontre, j'espère que tu y retourneras...

    RépondreSupprimer
  15. Un billet touchant et empli de bonheur . Tu es une merveilleuse conteuse qui sait faire passer ton ressenti et tes émotions.
    Je pense souvent à Lison ...
    Belle journée, bisous

    RépondreSupprimer