mardi 23 avril 2013

Sur les bords de la rivière grise...


Sur les bords de la rivière grise et glacée (Le Rebenty - Aude), gonflée par la fonte des neiges, le printemps pointe le bout de son nez. Nous sommes en moyenne montagne, et c'est juste un temps de retard. Six vaillants petits degrés flottent au fil de l'eau.
Pour la petite histoire, le Rebenty est un affluent du  fleuve Aude. Longue de 33 km, cette rivière, grossie de 22 cours d'eau, naît à 1600m, au pied du Col du Pradel et se jette dans l' Aude après avoir traversé 6 communes. Et des gorges!


Je vais à la rencontre du Rebenty, par une sinueuse petite route, et de rencontres en rencontres, en cette route parfaitement déserte, sur fond d'eaux vives et bondissantes,


 voilà plein de petits  soleils multicolores qui éclatent au regard.

Il y a même des "fougères arborescentes " revisitées par les Audois!




Et puis plein des petits bonheurs colorés...



Aucun humain ne vient troubler ces lieux.

On dit d'un humain qu'il est gris quand il a bu un peu trop d'alcool...
Je dis de cette rivière qu'elle est grise car elle a trop d'eau...Paradoxe?!!















On y trouve des petits ponts oubliés (modernité oblige)








Des murettes moussues en multicolor





Et même des murets désaffectés, au charme indéniable


Avec, toujours, fond musical,  ce cours bondissant, grisé et pressé.


Qui ne se laisse point oublier.

Pas plus que ce printemps obstiné:





Ah! Mais j'allais oublier !!! Il y avait aussi un muscadet rêveur !
Dans toute sa blondeur...


Et puis, un des six villages: Niort de Sault où le Rebenty bondissant est quelque peu emprisonné.


Un peu à l'étroit, dirait-on.

Nargué par ces monstres de laiton:


qui crachent l'eau et non le feu.




















On ne peut pas oublier qu'on est en pays froid.

Le bois contemple l'eau et se garde bien de partir à son fil...
Des fois qu'on aurait encore besoin de lui!
En montagne, l'hiver n'est jamais fini.


Pour moi, hélas, parce que l'hiver n'est pas fini et que le Col du Pradel est encore fermé, je suis obligée de changer de route et de fausser compagnie au Rebenty.


Je file vers l' Ariège voisine, vers de nouvelles aventures: les cimes en raquettes, où je vais vous emmener.
Alors, à bientôt !

7 commentaires:

  1. Tu nous proposes une bien jolie balade dans un paysage qui ressemble un peu à ceux du pied du Jura chez moi. J'aime tout particulièrement la photo du muret moussu en perspective. Et je dégusterai bien volontiers un petit verre de muscadet avec toi. Belle journée Lison:-)

    RépondreSupprimer
  2. LIson bonjour et un grand merci pour cette superbe ballade et tes photos aussi
    elles sont si belles
    j'adore aussi ces endroits et ces petits ponts qui secachent assez souvent
    Mais tu as pu le retrouvé pour notre palsir
    c'est génial
    Je veux bien aussi un petit verre mais je vais essayer de passer si je le peux
    Ces monstres sont tellement beaux et j'en ai un aussi ici mais il est différent
    QUE l'eau coule alors et voilà
    Je t'embrasse fort

    RépondreSupprimer
  3. COUCOU j'aime aussi les rivières et m'amuser à y sauter dedans en faisant attention
    et ton petit pont aussi il est chouette bisou LISON

    RépondreSupprimer
  4. bonjour quelle belle promenade rafraîchissante. regarder le printemps exploser c'est un enchantement
    passe une belle soirée
    alixe

    RépondreSupprimer
  5. Je viens te dire bonsoir et te dire aussi que mon APN est normal (pas énorme) du tout mais ce jour là j'ai eu de la chance donc il faut essayer de les prendre en vol
    tu sais c'est rare que j'y arrive
    Mais là oui j'étais heureuse d'aboir un canard sur mes photos
    bisou bisou et à demain

    RépondreSupprimer
  6. Que te dire ...
    Un bel article ! des photos que j'aime beaucoup .
    Bisous Mamé

    RépondreSupprimer