mardi 7 avril 2015

A Fontaneilles ( Aveyron) un village de caves

Mon week end pascal m'éloigne de la montagne et va me conduire dans un lieu qui m'est cher : les gorges du Tarn.
Je vais vous faire découvrir, ou redécouvrir si vous connaissez, ce site enchanteur que sont ces gorges.
Au travers de quelques lieux et activités.
Commençons, un peu à l'écart des sentiers battus par le village de caves d'Entre deux Monts.
Non loin de Millau se trouve , au bord du Tarn, le village de Rivière sur Tarn; c'est là qu'une petite route conduit à Fontaneilles, perché à flanc de "montagne".
Mais il faut aller plus haut, toujours plus haut, vers un col entre deux monts....


Là je pars à pied dans le froid grinçant d'un matin de vent vers ce que je vais retrouver avec joie : un monde hors du monde. Il est très discrètement signalé, ce monde...
A l'arrivée on ne voit que quelques toits reptiliens curieusement posés à même le sol...


La violette perce dans tous les talus, seule touche de couleur, dans ce froid mordant.



Soudain le "village " saute au visage . De petites maisons basses, toutes pareillement conçues avec une unique porte, des meurtrières et des lauzes en guise de banquettes en façade.


Toutes les portes sont fermées mais mon appareil indiscret se glisse dans les meurtrières et vole des images que je ne vois pas.


Objets du temps passé.

























C'était au 18 ème siècle...23 caves virent le jour ici. Le vignoble du Tarn datait de l'époque gallo romaine, rien que de très classique. Compeyre, joli village médiéval tout proche avait ses caves mais en 1353, les Guerres de Religion dévastèrent les lieux et "il coulait autant de vin que de sang dans les calades".
Bien plus tard, au 18 eme siècle avec l'extension du vignoble d'autres caves virent le jour. Entre Deux Monts est un des sites. Préservé. Sur les 23 caves originelles un grand nombre sont encore debout et bien conservées. C'était un lieu d'élevage mais aussi de ripailles et de retrouvailles entre familles et amis.
Que reste t'il ? Assurément un site remarquable. Les premières lignes sont closes, ensuite les caves sont ouvertes à tout vent. Enfin un champ de ruines stigmatise les plus éloignées.

Que vous dirai je de plus ? je vous invite seulement à la visite. N'oubliez pas...il fait très froid en ce matin lumière et le froid mord cruellement les doigts..


Petits foudres : chaque cave en avait plusieur

Espace réduit
Une ou autre porte ouverte dévoile un espace très réduit sous une épaisse voûte enterrée juste coiffée d'un vaste et ondulant toit de lauzes calcaires. très lourdes.


De lourdes toitures
 Les caves du dessus s'appuient presque sur les toits du dessous, curieux empilement.
La particularité du toit ? Un immense toit unique recouvre plusieurs caves donnant une homogénéité au lieu. Et une sensation d'immensité, comme une vague mouvante.



Comme un mimétisme
La cave semi troglodytique : schéma



Une indéniable élégance

Faîtières



la porte est double pour la ventilation :
lattes horizontales à l'extérieur, verticales à l'intérieur





 Les meurtrières participent à la ventilation




Massives 





De la pierre dans tous ses états....


De la pierre dans un triste état :les caves défuntes tout en haut, vrai cimetière de caves.
Pourtant jusqu'en 1950 ces caves bruissèrent de vie.



 Cependant...c'est tout là haut que je découvre "la mienne" : enfouie dans les ronces, inaccessible et pourtant vivante, elle est là, elle n'attend que moi...C'est beau le rêve.



"Ma cave"


  Des tables et des bancs de pierre étaient scellés dans les murs pour plus de commodité.


C'est un village de pierre figé pour l'éternité.
Ou les arbres dispensent, l'été,  l'ombre fraîche pour laquelle ils avaient été plantés.







Mais si on écoute le silence et qu'on oublie le vent alors on entend....les voix des vignerons, la liesse des familles et le murmure du vin qui bruisse dans les tonneaux. Ecoutez...vous entendez ?










Aujourd'hui...il y a toujours un vignoble -épars- d'autres caves plus traditionnelles et des cerisiers, beaucoup de cerisiers d'une belle élégance. Et oui les temps changent....






Si vous me suivez....

Vous allez entrer dans les gorges du Tarn : à bientôt !


4 commentaires:

  1. Que dire ? Superbe, je découvre..........
    Il y a tant de lieux à voir... Heureusement, je peux encore voyager... devant mon écran !
    Merci Lison, continues à nous régaler.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça m'étonne, tu connaissais pas ? Il y en a d'autres dans la région mais moins conséquents sans doute. A Peyreleau, oui je dois y aller voir. A bientôt pour la suite

      Supprimer
  2. C'est magnifique, encore de belles découvertes grâce à toi et de beaux rêves dans l'espoir de nous y rendre un jour! Merci Amédine de nous faire partager tes belles balades. Bises

    RépondreSupprimer
  3. Super reportage sur un site que j'aimerais visiter !! Pas si loin de chez moi en fat ...Merci pour ce partage ! Des toits en forme de vagues ... un peu à la Gaudi !!! Je reviens de Barcelone enchantée par cette magnifique ville où tout est à découvrir ... J'en ai découvert un maximum ! Mais 8 jours ne suffisent pas ... J'y retournerais sans aucun doute ! J'ai pensé à toi sur l'autoroute où j'ai vu des vignes défilaient le long ! Peut-être les tiennes ? Le pays catalan est magnifique comme beaucoup de régions en France ! Qu'elle est belle notre France !!!!!!! Un gros bisou à toi

    RépondreSupprimer