samedi 2 juillet 2016

Matinée au cirque...de Mourèze, Hérault

C'était...comme le temps passe...déjà douze jours...Mathurin partageait mon escapade. Mourèze en était une des étapes. Un matin au cirque. Je m'étais d'abord essayée, au bord de la route, à une petite séance d'escalade facile que Mathurin voulut partager. Il est bien hardi ce chat !

La route entre Mourèze et Salasc


Le plaisir de la grimpe
en évitant la chute...
de l'appareil photo



Mimétisme
Tout petit, tout petit mon camion et moi
très haut perchée dans les rochers






Mourèze est un tout petit village de l' Hérault, moins de 200 habitants. Il est situé dans un cirque dolomitique où la roche est façonnée par l'érosion et crée comme en d'autres lieux calcaires de la région (Montpellier le Vieux, Nîmes le Vieux) de beaux reliefs à qui l'on peut prêter beaucoup de sens. Mourèze, du celte "murr", butte rocheuse, fut habité dès les temps préhistoriques: on y a retrouvé des cavernes et grottes mais aussi des silex, des tessons racontant l'Histoire.

Plus tard, assez "récemment" des bergers et des charbonniers en firent leur lieu de travail.









Mourèze (Alt 220 m) vaut par son décor et son joli village : une rue centrale très fleurie, des maisons nanties d' un escalier extérieur, une jolie église. Et un art de vivre qu'aiment les touristes. Ainsi que  les nombreux chats du village.









Cependant, "se perdre dans le cirque" est ce qui  fait le charme de Mourèze. Se perdre c'est parcourir les deux circuits . Un parcours court, dans le relief rocheux suffit si l'on n'est pas grand marcheur.
Quant au parcours long, 7.5 km et 3 h de marche, il allie le charme du décor rocheux, de la montée en sous bois dans une végétation typique du calcaire, de la randonnée dans un unique sentier escarpé et puis, parvenu en crête, quel fastueux décor....Mais partons.
Pratique : le parking est obligatoire, 3 euros/jour toutefois le ticket est valable jusqu'au 31 décembre !!! Un petit dépliant avec le trajet est offert.

Ce matin sera un test, je vais laisser Mathurin seul 3 heures durant. Le gardien est prévenu au cas où...

Je démarre sans inquiétude, le grand chat s'habitue bien à notre tandem un peu décalé.
J'entre dans le cirque ou dans l'arène , entre les statues de pierre élancées et immobiles et je vais naviguer un moment dans la végétation de garrigue : buis, lavandes, romarins, genévriers, chênes verts, cistes, genêts etc... cela a un parfum discret, le soleil ne les a pas encore exaltés.



Le village dans  son décor

Comme un homme

Comme un animal




















Je marche dans ce dédale de ruines, : c'est solitude et silence...Tiens ici aussi solitude ? Bon, c'est lundi. Je croiserai une hollandaise solitaire .

La terrible daphné tueuse sévit aussi ici


Au sortir du parcours court dans les "ruines", un sentier d'élance dans le maquis épais que le soleil commence à chauffer.

Mourèze vu du ciel

Forêt de chênes verts exploitées pour le charbon de bois

les arbres sont les rejets
d'anciennes souches 






























Ici il faut partir en autonomie : pas une goutte d'eau dans le trajet; l'été c'est une fournaise. Ce jour c'est suave et relativement ombragé. mais les passages au soleil et sous le vent donnent un avant goût. Car le vent du nord n'atteint pas le sentier protégé par les crêtes. Je vois s'amenuiser le village tout au fond et à perte de vue, un dense maquis enveloppe les rondeurs du relief d'où émerge le Pic Vissou.

Le sentier grimpe rude soudain pour émerger du maquis et s'enfoncer dans la chênaie où les chênes verts tendent des bras grêles qui sont les rejets des gros troncs d'autrefois. Le bois fut complètement exploité du 18 eme au 20 eme pour le charbon de bois et je retrouve l'emplacement des grandes charbonnières. Bien que l'industrie de la région fut textile, j'ai retrouvé des scories : y avait il aussi des forges ? Un pan d' Histoire m'échappe.
Ce charbon de bois était transporté vers le villes. Cependant , au coeur de la 2nde Guerre Mondiale, il permit aux véhicules gazogènes de circuler.

J'atteins  la crête : altitude 520 m et le vent vient me balayer, enfin ! Sois le bienvenu, j'étouffe !
Là, en crête, c'est un paysage absolument inattendu. Le lac du Salagou (clic) s'étale dans toute sa splendeur, goutte bleue dans un fascinant paysage rouge et vert.







 Là aussi je prendrais bien le temps de me poser...si je l'avais. Devant cette vue aérienne, je me plais à retrouver tous les lieux que j'ai parcourus avec Lison en juillet dernier.  Et ce joli village de Liausson dont l'origine est ...Celte et oui, avant que de passer à une Commanderie Templière, en 1263









Liausson



.Le village fut construit autour d'un ancien château devenu l'église. J'avais aimé ce village avec vue sur lac, que n'eurent ni les Celtes ni les Templiers.

Sur ces crêtes se trouvent aussi les ruines d'une ancienne Abbaye, St Jean d' Aureilhan. Les ruines sont jolies au milieu d'un grand espace vide qui ouvre sur le Salagou et sur Mourèze, un lieu "phare".




Il est interdit d'y entrer

Variations sur ruine



Son histoire aussi est jolie, que je vais vous conter en descendant sur Mourèze, puisqu'il faut bien redescendre et ne pas filer sur Liausson, en se trompant car la remontée abrupte serait fort douloureuse !

Mourèze dans son décor dolomitique

Le chemin du retour est fort démonté par les ravinements . Il faut garder le pied sûr. Un sentier file vers "les orgues". mais faut il revenir ensuite sur ses pas où poursuivre vers l'aval ? Dans le doute je laisse les orgues au vent, je n'irai pas jouer.



Donc St Jean d' Aureilhan eut en 1183 son 1er ermite: un nommé Enjalbert qui vivait dans une grotte.

Il ne pouvait qu'être bien là haut.
Rejoint par d'autres, en 1232, naquit l'ermitage, peuplé de 4 ermites, un prêtre et un laïc qui était malheureux en bas, au village  !!

Des habitants venaient le voir et certains restèrent, séduits par cette vie.
Ainsi débuta la communauté religieuse.








Je ne sais quand elle prit fin et quand l'abbaye devint ruines.
A ma prochaine visite, les herbes me le raconteront peut être ?


Celles ci dont les fruits pendent en grandes draperies ?

Chemin creux












Tout en poursuivant mon chemin, j'ai hâte d'arriver : la chaleur est pesante  et m'invite à la halte fraîche qui n'aura pas lieu avant Mourèze
Une ressemblance avec Montserrat

 Les Orgues, juste avant la plongée dans les figures de pierre qui enserrent Mourèze. Et oui me dira t'on le sentier redescend sur Mourèze...donc, un jour....


Et voici enfin Mourèze où je vais retrouver le monde, la vie et mon Mathurin tout sage et tranquille.




 Mourèze appesanti de lumière mais...

Mais à Mourèze il y a un restaurant sous les ombrages, avec des terrasses, des pergolas, un cadre magnifique et une somptueuse carte que je vous recommande : c'est chez Eva et on est accueillis comme en sa maison.

Mon voisin de table joindra sa solitude à la mienne et c'est un savoureux repas qui nous réunit l'espace d'un moment de convivialité.
 Alors que Mathurin continue à attendre, le pauvret....
Mais il hurle au restaurant !

Ah...si l'ermite de St Jean avait connu Eva....je doute fort que l'ermitage eut jamais vu le jour !







20 commentaires:

  1. Passionnant ! Merci Lison... J'ai l'impression d'avoir fait ce cheminement à tes côtés. Ces rochers de calcaires torturés, cette végétation sauvage typique de la région, le bleu du ciel, le bleu du ciel... Le reverrai-je un jour ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le bleu du ciel de l' Hérault veux tu dire ? car je suppose que sous tes cieux d'un autre hémisphère le bleu du ciel existe aussi. Allez je t'en enverrai de temps en temps des bleus du Sud pour t'éviter les bleus à l' âme. je t'embrasse

      Supprimer
    2. Oui, dans l'hémisphère sud le ciel est bleu aussi... mais il ne m'a pas vu adolescent en train de galoper dans la garrigue.

      Supprimer
  2. Amédine C est une Jeune Femme que Je vois Nous inviter à L escalade :) Vraiment Vous paraissez toute jeune :) Le coin lui comme tous Les Lieux que Vous Nous présentez fait rêver :) Heureusement que L arrière Pays n attire pas les foules oui :) Douces Pensées pour Lison Calinous aux Minous ( Il en a de La Chance Mathurin ) Bisous à Vous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Claudie...une jeune femme de 66 ans ..?? !! Oups ! Quel regard sur moi ! Bon je fais ce qui est à portée à la fois de mon âge et de ma condition physique car j'ai des Rêves bien plus jeunes que mon corps, hélas... Lison me manque beaucoup, cette nuit j'ai rêvé qu'elle revenait, ça m'arrive. Je n'ai jamais cessé de l'espérer. Mathurin remplace quelque chose, pas tout mais il est tellement attentionné...Gros bisous fidèle lectrice.

      Supprimer
  3. Amédine Lison est dans Ma Prière Journalière Je La connaît à travers Vous Je m y suis attachée Elle est si Mignonne C est Elle aussi qui Nous amène en Balades :) Mathurin assure également :) Heureusement Ils sont là pour Nous accompagner :) Gros Bisous Fidèle Écrivaine :)

    RépondreSupprimer
  4. c'est une superbe balade, j'ai découvert une petite partie de ces paysages, à Pâques, mais les chats n'ont pas grimpé avec moi!
    Merci pour les belles photos, bravo Mathurin, bisous
    Laurence Opale et Sonye

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah il va falloir pourvoir à ce manque chez Opale et Sonye; peut être Mathurin leur donnerait il des cours d'escalade ? bisous

      Supprimer
  5. un récit passionnant avec de belles photos ce cirque est un peu style Cappadoce, ces pierres façonnées par le vent et la pluie m'ont charmé par la ressemblance de celles de Cappadoce...Mathurin fidèle compagnon et sage aussi .Mathurin l'explorateur, curieux des lieux très amusant . encore une village à découvrir Mourèze une bonne auberge et une jolie église . bonne fin de journée bises et caresses à tes minous et minettes ..

    RépondreSupprimer
  6. j'ai oublié toujours de très belles photos très appropriées et amusantes parfois de belles perspectives ... gare au chute ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je sais Annie que tu es une inconditionnelle de ces modestes balades, toi la grande voyageuse. La Cappadoce fut un jour au programme mais le voyage avait déjà été tellement long pour arriver en Turquie, 7 jours, qu'on avait réduit le voyage là bas. Bisous

      Supprimer
  7. Belle balade en ta compagnie, comme toujours !!! Nous allons souvent du côté du Salagou, mais nous n'avons jamais fait la rando de Mourèze. La dernière fois (il y a deux ans) il pleuvait des cordes. Va falloir que je reprogramme la sortie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Catalane , as tu une page facebook ? moi oui et tu peux m'y retrouver, tu auras quelques photos des lieux qui te sont chers. Va donc faire la balade de Mourèze mais si la pluie est gênante, attention à la chaleur. Je retournerai au Salagou prochainement c'est paradisiaque. bises

      Supprimer
  8. Coucou ... Encore une magnifique balade en ta compagnie ... c'est grandiose !!!
    Mathurin assure lui aussi ;)
    Toujours une pensée pour Lison
    Belle semaine estivale, Bisous et Câlins à tous tes Félins

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'été bat son plein , et j'aime ça. Il fait un temps splendide, je crois que le soleil est de plus en plus chaud. J'ai au programme plein de belles balades dont des redites .On verra ça ...Gros bisous très ensoleillés de toute la Tribu ensommeillée également

      Supprimer
  9. Ton reportage est envoûtant. On ne rate pas une ligne ni... une
    photo. Toujours des régions que je ne connais pas. Comme c'est
    triste !! mais tu es là pour nous transporter. Merci Amédine.
    Ces sculptures naturelles sont bien étranges. Il y a quelque chose
    de magique dans de tels paysages. Je t'embrasse . A plus tard. ELZA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Elza de partager mes voyages intérieurs et en pleine nature. Joli commentaire que le tien. je t'embrasse

      Supprimer
  10. Mourèze est un très joli village, merci de nous le faire découvrir. Une belle randonnée qui se termine par un savoureux repas, que demander de plus ? Elle est pas belle la vie ? (sourire)
    Gros bisous, Amédine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le genre de rando qui ne fait pas perdre des kilos !!! c'est certain...mais c'est un agrément qui fait partie du voyage quand il en vaut la peine. Bises

      Supprimer