lundi 9 septembre 2013

Mon jardin de curé

Il y a longtemps que je ne vous ai pas fait visiter mon "jardin de curé", vous savez le tout petit jardin de ma maison.
Je vis dans une maison de village édifiée sur l'ancienne cave à vin (début 20ème siècle) de mon grand père, une maison aux murs en pierres, fraîche l'été, chaude l'hiver. Qui a été surélevée 
pour faire les chambres.
Devenue trop grande pour moi seule....
Un tout petit terrain servait à amener les vendanges d'antan avec le cheval et la charrette.
J'en ai fait mon jardin, même pas 60 mètres carrés: mais ça suffit pour faire un puits de verdure.
J'ai, dit on, la main verte. En fait, le végétal se plait chez moi, comme les chats.
Voici l'aspect habituel de mon jardin en été, même en fin d'été avec les campanules qui poussent librement, utilisant les tiges des roses trémières que je leur réserve comme support.
Ce jardin me donne très peu de travail, car je l'aime fou...et il adore la folie.
Voici mon grain de folie.




Blizzard surveille la rue

L'encens dans un seau en zinc récupéré
dans un talus du Larzac





Ce qui fait l'immense verdure est une vaste treille de vigne sauvage qui habille tout de son grand manteau.
Elle va jusque dans la rue, habille aussi la façade de la cave voisine et fait de ce jardin quelque chose d'unique dans ce village sec du grand sud.
En fait l'arrosage se fait au moyen d'un puits que je vous présenterai un jour.
Quasi toutes les maisons anciennes du village ont un puits en pierres roulées et l'eau entre 4 et 7 m :une aubaine, au pays de la soif....
Ma maison et la cave voisine habillée par la treille

Zinnia

Zinnia
                                                                             
Dernières roses trémières





 De petites sépultures de chats défunts se cachent sous les  ramages et les ombrages....


Authentique panier du Pallars Sobira (Espagne) récupéré devant une poubelle à Isil


En fait, des ipomées....

Le jasmin
Lison encore

Devinez! Lison, bien sûr

La mouche sur la menthe

dernières roses

campanule



Géraniums
Elle s'acharne

Lauriers roses






Jardin sous haute surveillance!




Mes chats adorent ce jardin car ils se cachent sous les feuillages; le visiteur ne voit jamais personne et des paires d'yeux le suivent avec curiosité !

la terrasse sous la treille





Jardin vu d'en bas
et la vaste treille
Depuis ma chambre, je peux contempler ce puits de verdure et en respirer 
les parfums mouillés de la nuit.

Et d'en haut

Et, si l'on veut vraiment savoir ce que je vois de ma chambre, ce panorama vertical vous permet d'en juger



Absolument fou, disais-je.
Et il en est ainsi depuis..les années 80.

Ah, mais j'allais oublier le banc!




Ce banc que j'ai fait avec une traverse de chemin de fer, je l'adore.
 Appuyé contre le mur de la cave voisine, entouré de vigne vierge, j'aime m'y tenir les soirs d'été pour écrire, dessiner, prendre un verre ou même mon repas du soir.
Cependant je ne peux en profiter : mes chats aiment alors s'allonger autour de moi, sur le goudron de la rue et j'ai tellement peur qu'ils se fassent écraser que je déserte le banc.

Quel dommage....


16 commentaires:

  1. Bonjour chère Lison!
    Merci pour me font rêver avec ta maison et ton jardin!
    C' est trop beau et féerique chez toi!
    J'adore!
    Ta maison est une maison de rêve pour moi!
    Quel dommage - je ne suis pas français et en France!
    Je n'aime pas les maisons d'Allemagne!
    Et avec cette magique vue et ton joli banc une ambiance très agréable!
    Mon cœur est dans ta maison!
    Un petit paradis!
    Passe une belle semaine chère Lison!
    Je t'embrasse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne profite pas beaucoup de mon jardin en été parce que je travaille dans les vignes le matin et le soir, aux heures moins chaudes de la journée; ensuite, aux heures chaudes, c'est impossible de s'y tenir; j'y suis plutôt après le 15 août, et en septembre. Mais le jardin reste beau longtemps, ensuite. Il doit commencer à y avoir de belle couleurs d'automne dans ta région, peut être. Tu nous fais partager de belles vues de la nature dans ton blog. je t'embrasse

      Supprimer
  2. Tes campanules sont des ipomées mais ça ne change au rien au fait que c'est effectivement un délicieux petit jardin, joliment présenté, et plein de détails de charme partout...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vrai, ce sont des ipomées, je rectifie sous la photo; bisous

      Supprimer
  3. Ton jardin de poche a de la personnalité ! C'est ce que j'aime tant en ce qui concerne les jardins que les maisons....
    Un petit paradis pas si courant dans nos villages où l'on ne trouve pas beaucoup de jardins aussi jolis que le tien. Est-ce que cela donne des idées au moins à tes voisins ? J'espère !
    Bonne journée malgré la pluie-je pense aux vendanges- si bénéfique pour nos jardins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. non ça ne donne aucune idée aux voisins. Les vendanges sont encore en pointillés elles commencent vraiment lundi prochain. Au moins, les raisins gonflent et les jardins s'arrosent. Bonne fin de journée à toi

      Supprimer
  4. Un jardin magnifique, des chats heureux que demander de plus ?
    Merci pour ce magnifique partage :)
    A bientôt !!

    RépondreSupprimer
  5. J'aime ce jardin qu'aiment aussi les chats.
    J'aime les jardins un peu "foutraques", le nôtre est ainsi, peut-être pas par choix de ses humains mais parce ce qu'il l'a décidé lui-même...
    Et lui aussi contient les sépultures de nos chats...
    Très belle soirée, Lison, je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais, c'est le jardin qui en a décidé ainsi il y a près de 30 ans et je n'ai jamais réussi à le contrarier. Parfois, je faisais des coupes sombres, j'étais fière de le policer mais peine perdue, le naturel revenait au galop. Alors je le laisse s'exprimer: moi qui aime tant la liberté, je peux comprendre celle d'autrui, fut ce un jardin! Bisous Norma

      Supprimer
  6. Un joli jardin , où je vois que, comme moi, des petits objets de récup s'y font une place ou deviennent des contenants pour les pots ! J' aime les jardins un peu en liberté : chez moi, je laisse les euphorbes grainer et se placer là où elles se plaisent, il faut bien se résoudre à tailler les arbres et arbustes quand l'envahissement se fait trop présent.
    bonne soirée, bisettes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime laisser au jardin le plaisir de s'exprimer; je dois avouer que souvent, c'est faute de temps: entre vignes et potagers, le jardin de curé est négligé.
      Mais c'est le poumon de ma maison, toute cette verte respiration. Bisous a bientôt

      Supprimer

  7. Un jardin de poète . Un abri pour les chats
    et un havre de paix pour les humains. Tu as
    beaucoup de chance Lison d'avoir une aussi
    jolie maison avec ce jardin dans lequel la
    nature est libre. Libre de pousser suivant
    ses envies. ça te correspond très bien.
    Bisous du mercredi soir. ELZA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça me correspond tout à fait; quand je l'élague, je m'excuse presque de le contraindre. En fait je l'élague si peu...Quand les automnes sont beaux il devient une splendide chevelure rousse. Alors, ma salle de séjour vert de grotte l'été (allumer la lumière est une obligation) devient toute dorée avant la blancheur de l'hiver. Bises

      Supprimer
  8. Eh bien, chère Lison, j'aime beaucoup ton grain de folie, il me plaît ! Il paraît que la nature sait d'elle-même exactement où disposer ses fleurs, ses plantes, la main de l'homme n'est pas toujours bonne. Ton jardin me réjouit ! :-)
    Bonne soirée à toi, et de gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfois dans la nature tu vois un arbre qui a poussé au coeur d'un rocher et toi tu t'évertues à faire pousser un arbre dans une terre de rêve !!! Bises

      Supprimer