mardi 16 septembre 2014

Altitude 2921 m : le Pic Carlit

C'est le "toit" de mon département , les Pyrénées Orientales. A ce titre, un sommet mythique.
Où j'étais allée en septembre 2010 avec Lison la randonneuse.

Avant d'y parvenir, il y a un parcours enchanteur, qui m'enchante toujours.
Et qui m'enchanta en ce soir du 12 septembre 2014.

Bouillouses et Pics Pérics


Le pic Carlit surplombe de près de 1000m le barrage des Bouillouses (2000m ) qui fut construit sur une zone marécageuse des sources de la Têt, LE fleuve des Pyrénées Orientales.

Un Barrage de 150 hectares, haut à peine de 20 m, d'une capacité de 19 millions de m3.
Ce barrage servit essentiellement à l'alimentation en électricité du Train Jaune désenclavant la Cerdagne. Au début du XX ème siècle.
Depuis, son eau sert aussi aux canons à neige des stations de ski de Font Romeu / Pyrénées 2000.

Une route étroite et sinueuse de 20 km de long y conduit depuis Mont Louis, dont la circulation est interdite en juillet et août et réglementée en septembre de façon à protéger le site classé depuis 1976.

Ce préambule posé, les Bouillouses sont le point de départ de belles randonnées

  • Le tour du Carlit par le GR
  • le Pic Carlit
  • Le tour des lacs (une douzaine)
  • Le pic de Tossal Colomer
  • Les Pics Pérics
et d'autres balades plus familiales (le site en lui même entre autres).
le chalet des Bonas Horas

Je choisis pour ce samedi 13 le Pic Carlit où j'étais allée voici 4 ans avec Lison..

Le chalet/hôtel des Bones Hores servit de logement aux ouvriers du barrage et en 1920, il prit une vocation touristique qui perdure (accueil 56 places, restauration).
De son assise part le sentier pour le Carlit, 2921 m, 3h 1/2 de marche , 6 km d'approche en montée régulière, 2 km de grimpe efficace.


Ce parcours est séduisant car il offre d'abord une promenade en forêt, puis un parcours entre les lacs, avant d'attaquer une solide montée dans la pierraille d'un sentier dénudé.
Enfin on attaque un passage de grimpe à mains nues, assez facile pour...ceux qui n'ont pas peur.

La brume matinale s'effiloche entre les sapins, dans les vallées, le long de la Têt, coiffe le soleil 



 et rampe même sur la surface des lacs où des pêcheurs attentifs sont à pied d'oeuvre depuis l'aube.


Les lacs....un chapelet de lacs paisibles. Sur lesquels la brume aimerait bien aussi aller à la pêche.



Mais le pic entend bien avoir la visite de la brume . Contre mon gré, évidemment.




Cela a beau lui faire une belle houppelande, je le préfère nu ou bien légèrement et éphémèrement chapeauté.




Il a rendez vous  avec la lune, juste une caresse,  pendant que je grimpe sur un sentier de pierraille sonnante.







Derrière moi s'étirent sans fin les lacs dormants.


sentier belvédère


Et de longs chapelets humains : le Carlit est très fréquenté.

Vu d'en haut, le sentier c'est ce fin cordon dans la pierre:


A près de 2600 m le dernier petit lac, anonyme, à demi glacé, richement coloré ouvre un oeil surpris sur cette foule bariolée dont il comprend peu le langage : c'est catalan à 90%



Les choses sérieuses et pittoresques ont commencé : l'escalade.

Chacun fait ce qui lui plait, quelques marques rouges guident les moins téméraires.
C'est mon moment préféré.

Escalade facile aux allures de grande aventure...


Comment pourrait on avoir le vertige avec ce panorama ?


Enfin, un dernier raidillon un peu glissant



et c'est le sommet peuplé comme un grand salon.
Il y a grand nombre de catalans -indépendantistes comme il se doit-. Voici trois jours ils investissaient les rues de Barcelone en criant haut et fort leur désir d'indépendance; ici ils l'affichent et cela devient folklorique tout le monde veut poser "amb  la bandera"; moi aussi.


Imperturbable le panorama nous régale de ses joyaux : le sommet en lui même est un petit salon assez plat mais la vue à 360 ° ouvre sur des myriades de lacs . Côté Bouillouses ...



Côté Lanoux...






Graphisme en eau

tandis que quelques passereaux se glissent au milieu des gens, familiers et indifférents à cette joie éphémère et sincère des  moments sur les grands sommets.
Je reste là une heure, étourdie par la foule, quelque peu assommée par ces voix criardes; les yeux nageant dans les lacs, voguant vers les lointains, pensant à Lison qui était montée à pattes jusque là, voici 4 ans.
J'en suis ébahie à postériori.

Plus tard, j'amorce la descente, rapide, sûre, aisée. Je croise encore de longs chapelets qui s'étirent, soufflent et hésitent.



Descente et croisements difficiles

Enfin, revenue au milieu de l'entrelac de lacs, c'est un paysage apaisé, calme qui s'ouvre vers des sommets que je sais encombrés et bruyants.




Je viens de là haut pour mon plus grand bonheur.


En chiffres
  • Altitude 2921 m
  • dénivelé 1000 m environ
  • trajet 16 km AR

  • temps de marche en montée 3 heures 1/2
  • temps de marche total environ 6 h




20 commentaires:

  1. Merci pour la découverte de ce beau parcours, c'est vraiment très beau.
    bisous
    Laurence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une pure merveille dont on ne selasse pas, je suis prête à y revenir; j'y inviterais bien Lison

      Supprimer
  2. Bonjour ma chère Lison!
    Magique .... Il me faut dire que cet endroit est magique!
    Ta dernière photo avec la vache est adorable!
    La nature est la plus belle dans notre vie!!!!
    Et l'amour et l'amitié naturellement!
    J'espère tu vas bien et je te souhaite une bonne semaine!
    Je t' embrasse fort!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Géli, la nature est tellement belle et tellement vraie que le bonheur y est bien planté. Je t'embrasse

      Supprimer
  3. Très beau compte-rendu pour une très belle rando, pas si facile que ce qu'on voudrait le laisser croire, d'où ta réelle performance. Dommage pour la foule bruyante. Du Pic des Pessons samedi, j'ai fait un coucou au Carlit, puisqu'ils se font face par delà 2 frontières.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai entendu siffler les Pessons mais les cris des Catalans ont brouillé le retour...

      Supprimer
  4. Un reportage superbe , des photos extraordinaires, un paysage d'une grande beauté.
    A chaque fois, tu me fais rêver !
    Excuse mes passages en pointillés , je vais passer plus régulièrement.
    Douce soirée, bises Lison

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi je "pointille" un peu partout mais je fais comme toi, je ne quitte pas mes blogs amis. la vie va si vite.... Bisous; les vendanges touchent à leur fin (pour moi)

      Supprimer
  5. Stupéfiant ! je ne m'attendais pas à de tels paysages dans les Pyrénées (que je connais mal). Cela me change des paysages du pays où je vis...
    Encore merci Lison

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que oui que les Pyrénées sont belles mais la beauté elle est partout Pierre, même sans montagne, la nature est une artiste qui fait quasi l'unanimité. Un coucou à votre si lointain pays...

      Supprimer
  6. Bonjour,

    Des paysages de rêves.... C'est une région que je ne connais absolument pas. Aujourd'hui vous m'offrez un merveilleux spectacle.
    Vos photos sont extraordinaires, fascinante...

    ☼ Gros bisous ☼

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A découvrir "le désert du Carlit", ce que j'ai photographié et dont j'ignorais jusqu'à hier le nom.
      Drôle de désert qui était loin de l' être samedi. Merci pour vos compliments

      Supprimer
  7. Un billet qui me touche particulièrement, tu te doutes.
    Ah, les balades de mon enfance autour des Bouillouses !
    Bisous, Lison, je file au travail, belle journée à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que oui, que je savais...d'ailleurs j'ai eu une pensée pour toi là haut! je ne t'oublie pas et je t'embrasse

      Supprimer
  8. O lugar é muito agradável e bem movimentado.
    Lison, adorei as fotos, obrigada por compartilhar mais um lugar bonito,
    eu gosto de conhecer paisagens através de seus olhos.
    beijos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tambêm obrigada pelos teus comprimentos. E demasiado! E somente o paisagem que é unico. Beijos

      Supprimer
  9. Qu'est-ce que c'est beau tous ces lacs et cette brume légère (tant qu'elle reste légère :-) )Tu as encore fait là une belle "balade". ça a dû être rigolo de la faire avec Lison. C'est une vraie aventurière dis-donc ! Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  10. Magnifiques photos ! Un beau reportage de ta balade .... dur dur quand même ! Bravo à toi et bisous

    RépondreSupprimer
  11. Qu'est-ce que c'est beau, Lison, mais qu'est-ce que c'est beau ! :-)
    Merci pour ces magnifiques photos et récits de randonnées toutes aussi belles les unes que les autres. Gros bisous.

    RépondreSupprimer
  12. Merveilleux ! ♥
    A donner envie de devenir un randonneur averti ! :)

    RépondreSupprimer