samedi 20 septembre 2014

Cinq étoiles en mer

C'est un soir de grand vent du sud. Il a charrié des paquets de nuages, brassé un air tiède et gonflé la mer. On sait ici, par habitude, et par situation géographique , qu'un "épisode cévenol" sévira dans le Gard, l' Hérault et que cette fois encore on sera épargnés. Nous, ce sont les coups de levant, d'est, qui nous saccagent.
Derain
Chaque année, en ces jours de septembre, j'aime m'offrir le 5 étoiles à Collioure, face à un cadre paradisiaque, le même qui fit le bonheur des grands peintres de légende : Chagall, Derain, Matisse, Braque, Dufy, Picasso, et j'en passe.


Matisse


Daniele Canellas ( contemporaine)

Et qui fait toujours le bonheur des peintres, les plus anonymes soient ils.
Comme celui des photographes, visiteurs, promeneurs, autochtones, dont je suis.
Mon cinq étoiles n'est pas un hôtel. C'est mon modeste petit camion qui loge ses roues sur le parking du "Faubourg", face à un décor qui lui est 5 *****.



J'ai emmené dans mon périple Lison et Mathurin, subjugués et effrayés par cette mer à la houle large, puissante, bruyante qui vient s'écraser au pied de mon parking, qui envoie ses odeurs de varech et son souffle humide.
Lison sait ce qu'est de l'eau. Mathurin tend le cou et le rétracte à chaque mouvement de la vague, depuis la sécurité de ma couchette.
Je vais marcher dans l'eau tandis que descend la nuit. Du pur bonheur...
Le château des Templiers


La plage du Faubourg


Au temps de Derain



Un " sommeil de bébé" plus tard, un matin douceur sert de décor à mon réveil.
 Mes chats finissent leur nuit. Et tout de suite je suis dans l'eau.Heureusement ils ne me voient pas là dedans !
Pour sa première nuit Mathurin a été très serein. Lison, légèrement jalouse de son territoire est un peu vexée bien qu'elle tolère "son" Mathu.




C'est un véritable délice; je vis près de cela et je suis toujours en montagne ? Quelle dérision !
Collioure a maintes facettes. Il y a le Collioure du grand bleu, mer cobalt, ciel azur, soleil d'or. Le Collioure des vacances, de l'été, de la foule et des douces soirées qui s'étirent sans fin dans la lumière dorée des lampes, du clocher, de la lune et des étoiles.
Et puis mon Collioure préféré : celui des tempêtes, des immenses vagues qui fouettent, des brumes d'embruns, des ruelles luisantes de pluie, des silences automnaux et des froides nuits désertes d'hiver quand même les maisons grelottent , tant qu'on croit les entendre claquer des dents.
Le Collioure que je ne connais pas, difficile d'accès, enfoui sous la neige, quand même la mer se tait.

En ce matin de septembre, quand s'insinue déjà une impalpable langueur, je pars à la découverte de ce quartier moins connu : le Faubourg.
C'est là que les chats du faubourg investissaient la plage, jadis, venus en courant de toutes les hauteurs quand revenaient les pêcheurs.
C'est là, avant la construction de la digue et du parking que la mer se faisait méchante et roulait ses galets jusque sur la chaussée.
Il n'y a plus de barques, plus de chats, -sauf les miens- et les galets roulent sagement au bas de la digue.
Voici le "Faubourg":
 Maisons hautes, étroites, colorées, habillées de lumière.



Des fleurs partout, à l'assaut des murs, à l'abri des vents.



De l'eau qui peut devenir très méchante au moindre orage et emporter tout sur son passages : véhicules, habitants.


Silence des ruelles où passe une silhouette furtive et silencieuse. le Collioure de l'autre côté est semblable.


Oui, un petit air de paradis.
Que je ne suis pas sûre de leur voir partager.







17 commentaires:

  1. quel bonheur de se réveiller au bord de l'eau dans ce décor et les chats avec soi.
    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laurence, un bonheur ineffable. Avec mes chats, il est partout. Mais c'est une grande joie de voir s'éveiller Mathu au voyage: j'étais à 30 km de la maison, on pouvait se rapatrier facilement. Bisous

      Supprimer
  2. Tu sais comme j'aime la mer et j'aime Collioure aussi. La dernière fois c'était il y a cinq ans, il faut que j'y revienne. Mais toujours au printemps où à l'automne pour fuir un peu la foule, j'en ai assez ici toute l'année!
    J'aime aussi la Méditerranée des tempêtes, lorsqu'elle se fâche et qu'elle nous jette au visage ses embruns.
    Pas de cinq étoiles pour moi non plus (je n'en ai pas les moyens) mais pas non plus de camion car je ne peux pas dormir dedans !-o) C'est pour cela que je suis souvent en Italie où l'on trouve à l'arrière saison de petits hôtels en bord de mer pas trop chers.
    À toi ça te donne le plaisir et la chance de partager ça avec deux de tes chats, c'est un bonheur !
    Merci pour cette balade, joliment illustrée par tes photos et par les peintures.
    Bien sûr je ne connaissais Daniele Canellas et j'ai été fouiller sur le net, j'aime son univers ! Une jolie découverte.
    Gros bisous Lison.
    Câlins à la Tribu du sujet.
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis heureuse de t'éveiller des souvenirs. Pendant que tu m'écrivais, je visitais des blogs amis dont le tien : transmission de pensée d'un bout à l'autre de cette Méditerranée qui nous est chère. Ma prochaine balade te conduira à Port Vendres la nuit. Nous avons quand même, de l'espagne à l' Italie et au delà, de beaux sites à faire pâlir les Bretons !!! Bisous Mireille, bon dimanche

      Supprimer
  3. Il a une bonne tête ce Mathurin, il a l'air rigolo. Enfin attention hein, Lison est tout à fait charmante aussi ! Pas de jaloux. Tous ces beaux endroits des bords de mer s'apprécient mieux lorsque les touristes ont déserté les lieux je pense. Je suis allée à Collioure il y a longtemps. J'avais trouvé que c'était beau... et que l'eau était froide, c'était la première fois que j'approchais "la grande bleue" ;-) Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon, ton baptême de Grande Bleue fut Collioure ? Et bien je suis ravie de t'évoquer ces souvenirs dans ce cadre superbe où je ne vais plus l'été. L'arrière saison y est suave et l'eau bien plus chaude qu'en été. Bisous

      Supprimer
  4. Bonsoir chère Lison!
    Quel bonheur de te visiter ...
    Il est très mauvais temps chez moi et le soleil me mangue ...
    Mais chez toi il y a la beauté de l' été et la mer ....les fleurs et les peintures ...
    Merci chère Lison!
    J'espère tu vas bien et je te souhaite une bonne soirée!
    À très bientôt!
    Je t' embrasse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ose donc pas te dire qu'ici il fait très beau, encore plus de 30° dans la journée (34° il y a trois jours). Mais c'est toujours comme ça ...jusque en fin novembre (moins chaud quand même). Je t'embrasse et je te souhaite vite de recevoir le morceau de soleil que je t'envoie avec le coeur

      Supprimer
  5. Toujours un grand bonheur à te suivre dans tes périples d'autant que je découvre des sites inconnus pour moi qui ne voyage que dans ma tête.. c'est beau et les tableaux en attestent tout en immortalisant le lieu et en compagnie de tes chats qui plus est.. de quoi savourer la vie et ses plaisirs et bonheurs. Merci à toi pour ce partage. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu vois, là, juste 30 km de chez moi. je vis dans une région merveilleuse même si ce n'est pas le cas pour l'emploi. Mais au moins on peut se réchauffer le moral et le coeur avec les couleurs, les paysages et le soleil. Bisous Fanfan

      Supprimer
  6. En lisant le début de ton billet, j'ai vraiment cru que tu allais loger dans un hôtel 5 étoiles (sourire) et j'ai ri lorsque j'ai lu la suite. :-)))
    Je ne connais pas Collioure, j'espère bien avoir l'occasion un jour d'y aller, car tes photos m'en donnent l'envie.
    Merci pour ce joli moment, Lison, et caresses à tes chats qui sont si beaux. :-)
    Gros bisous à toi, et une bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  7. Quel bonheur de côtoyer ce lieu paradisiaque soir, nuit , aube et de vivre ces moments uniques .
    Dans tes mots , je ressens ton émotion et ton plaisir , comme je te comprends.
    Lison et Mathurin en ont profité aussi.
    Je vois que tu as beau temps, profite bien car ici c'est le désastre!
    Douce soirée, bises Lison

    RépondreSupprimer
  8. Très bons souvenirs de Collioure et j'adore Matisse et Derain !
    Un grand bravo à Mathurin, et à Lison pour sa tolérance !
    Bises, Lison l'humaine, bonne semaine (repos après les vendanges ?) et des caresses à la Tribu du Sujet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, ma belle, Collioure, tout un symbole...Bisous

      Supprimer
  9. Hier en regardant ces photos, en lisant ces textes, j'ai eu envie de prendre l'avion... Cette nuit des souvenirs oubliés sont remontés à la surface ; c'était en juin 1960, petite balade avec mon ami Tonio et sa Fiat 500.... Je suis très ému. Encore merci Lison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Waouhhh c'est beau ça !Si vous prenez l'avion venez me faire un petit coucou en mes steppes de Tresserre. Et puis filez sur mon nouveau billet : Port Vendres. En Fiat 500 pourquoi pas ? Avec toute mon amitié par delà les mers...

      Supprimer
  10. Você tem razão é um paraíso!
    Obrigada por compartilhar o seu passeio.
    beijos

    RépondreSupprimer