mercredi 4 janvier 2017

1er janvier 2017 : la Madeloc

1285 : Jacques II Roi de Majorque, a deux ennemis ; son frère, Pierre III Roi d' Aragon et Philippe III Roi de France . Un seul c'est déjà beaucoup...
Jacques II est Roi de Majorque, Comte de Roussillon et de Cerdagne et Seigneur de Montpellier.
Philippe III, en cet an 1285 lui a déjà ravi Montpellier et son frère s'est emparé des Baléares. Donc ce pauvre Jacques II entend bien défendre bec et ongles ce petit territoire de Cerdagne et Roussillon (en Pyrénées Orientales) sur lequel je crapahute ce matin du 1er janvier 2017.
En 1285 nous sommes en pleine Croisade d'Aragon menée conjointement par Jacques II et Philippe III qui ont uni leur antagonisme personnel contre Pierre III.
2017 aura aussi ses Croisades à n'en pas douter. Françaises celles-là.





Pour se protéger Jacques II vient de construire la tour de la Madeloc (1285), une tour à signaux avec vue sur Méditerranée. Cette tour n'est qu'une parmi les 16 tours du département qui depuis très loin dans l' Histoire servaient à signaler les ennemis; une zone frontière comme l'est mon département a une longue histoire d'invasions. Le jour elle émettait de la fumée, la nuit des signaux de lumière; relayées les unes aux autres c'était un bon ancêtre des moyens de communication moderne.
Pour lui garder cet esprit les hommes du 20 ème siècle en ont fait un relais de télévision.


La tour fortifiée et restaurée.

Ce matin du nouvel an, elle n'émet ni flammes ni fumées mais un troisième élément : la brume.
vers laquelle je m'élève gaillardement, je n'ai aucun décrassage de réveillon à faire.
Là haut , dans la brume, la Madeloc
La balade sera courte, facile et mouillée. Privée de la vue spectaculaire qui est la sienne. mais à deux pas de chez moi, je ne l'ai jamais faite. Sinon il y a très longtemps, en voiture.


La route au coeur des chênes et des vignes
J'emprunte au dessus de Collioure une petite route détrempée, tout est mouillé ce matin.

vignes luisantes de rosée





le sentier dans le roc

Dès l'ébauche du sentier la couleur ou plutôt la déclivité est annoncée : la haute montagne n'a rien à lui envier sinon la végétation ! C'est de la roche, un sentier qui grimpe très fort, qui glisse, en crête et qui est ardu donc passionnant! Je suis chez moi, en mon élément et je grimpe.




La roche c'est du schiste, brun, rouille et rougeâtre, les parfums sont ceux de ce genre de maquis et les végétaux, emperlés de rosée, brillent de mille feux.

Euphorbe charactias



Je m'élève au dessus des vignes faiblement éclairées par un soleil noir, tandis que la côte dévoile par moments un sublime décor quelque peu voilé.

Le vignoble à sa limite supérieure
Lune ? Non, soleil noir





La côte , au nord, et Collioure tout à droite

Au sud : Banyuls sur mer


Vignoble de Collioure
La solitude est parfaite, désertique et les seuls bruits viendront d'une cascade de bouteilles de joyeux fêtards, dans un mas, quelque part au dessus des vignes, ce n'est pas une salve de chevrotines donc ce sont des fêtards. Tout au long de la matinée je pourrai suivre leur émergence des vapeurs de la fête. Un réveil douloureux, des cris de gorilles dans la brume, le ronron du groupe électrogène, la musique harassée et enfin sur le coup de 13 h leurs pas hébétés.




Le sentier très pentu et rocheux est fort vivant dans le silence de sa solitude. Du sud vient le vent mordant, de l'est monte la brume, que dis-je? la ouate, du nord c'est moi qui en proviens et à l'ouest tout est clair et lumineux et la vue porte sur un drôle de paysage qui évoque les rizières de l'Asie de l'est. Ce ne sont que des vignes en courbes de niveau, verdies par l'herbe.
Vignoble du Rimbau

A l'ouest : Canigou et Tour de la Massane



Côté nord, Argelès et St Cyprien

Est : Collioure 

La redoute de Taillefer clôture le sentier. Elle fait partie d'un système défensif de 6 unités créé après 1871 pour protéger Port Vendres , port militaire, et en vue d'un éventuel conflit avec l'Espagne toujours décidée à récupérer le Roussillon perdu en 1659 (Traité des Pyrénées). Quand une zone frontière montagneuse s'allie avec la mer le danger est accru.

Même lieu
Redoute de Taillefer














Le sentier version brume  (matin)




Pas de danger pour moi après ce fortin : le sentier s'est mué en un large chemin muletier construit par l'homme, absolument magnifique avec ses soubassements de pierres, ses virages en épingle et son pavage qui conduit à la tour, dans la brume.
Par moments,elle se devine, fantomatique et irréelle...











Même lieu au retour
La tour que je ne verrai que lorsque  j'y serai enfin, après 1 heure de marche. Pour me faire plaisir la brume se déchire et me laisse apercevoir ce fabuleux paysage qui est une des belles choses de chez nous : les vignobles de Collioure et Banyuls montant à l'assaut des collines, et la Côte Vermeille, merveille d'ici.




Fantôme de tour


Plus tard: alt 656 m









La tour voisine de la Massane
Oeuvre de Jacques II également

Une petite route conduisait autrefois à la tour mais elle est si dangereuse et étroite qu'elle est interdite à la circulation. J'en parcours une partie, pour profiter au mieux du paysage et éviter de me poser, il fait trop âpre pour cela.




Peu à peu la tour se peuple de courageux venant digérer, se réveiller, se décrasser. Je discute longuement avec des toulousains curieux de renseignements  et je reprends mon chemin à l'envers. Tentée par une boucle à travers vignes et collines, j'ai renoncé par paresse et puis parce que ce sentier est tellement beau... mais la brume revient à l'assaut et ce beau paysage se dilue, se fond, se fane et renaît, par places, comme en une valse lente.


Port Vendres

Vignoble de Banyuls









Amis lecteurs, si vous avez un jour du temps à "tuer", n'hésitez pas...allez y...Cependant je pense que par forte tramontane, ce sentier peut présenter quelques passages dangereux.

Le Canigou


Le parcourir par temps lumineux est sans doute un très bel apparat, le voir au mois de mai  quand la garrigue est en fleurs et les vignes sont "en boule" , ou bien en novembre lorsqu'elles flamboient doit être un rare spectacle.
Quoiqu'il en soit, ce parcours n'est qu'un vaste et remarquable  belvédère
Donc vous l'avez compris : à voir, à revoir et à consommer sans modération. Ce que je ne manquerai pas de faire. Comme tout un chacun.

Chemin du retour et retour de la brume
Comme le rideau à la fin du spectacle...


En souvenir et en archives du blog : La Massane en un clic et en tempête

11 commentaires:

  1. Merci pour ce cours d histoire Catalane. tu es unique Amedine ( j aime )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Barthélémy; quand on parle de certains lieux si on ne dévoile pas un peu de leur CV c'est lettre morte.

      Supprimer
  2. CC ... Merci pour cette merveilleuse balade !!!
    Je te souhaite une Belle et Heureuse Année 2017
    BISOUS et CÂLINS à tes Félins

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A toi aussi très belle année et beaucoup de superbes créations mais cela , j'en suis sûre, sera au rendez vous. je t'embrasse

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Merci ton texte aussi dans la Belouette: un moment de saveur ! Bisous

      Supprimer
  4. Amédine Merci pour La Madeloc peut être bientôt La Massane :) Calinous aux Minous Bisous à Vous Pensées pour Lison :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Massane c'est déjà fait. Voir archives du blog : tempête à la Massane, février 2015. Bisous

      Supprimer
  5. Amédine Vous en aurez vu :) des Montagnes des Tours des Chemins ... Une Vie Bien Pleine :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et vous ne savez pas tout ! Je vous donnerai l'accès au blog de la Bataille du Boulou qui existe mais que je vais animer car je suis co auteur de 2 sentiers historiques sur cette Bataille dans la commune de Tresserre 66; je mettrai un lien dès que j'ai écrit un article; oui une vie bien pleine et encore plein de cases à remplir

      Supprimer
  6. Oui Amédine C est avec Grand Plaisir que Je Vous suis :) Internet a de Bons Côtés :) Continuez Amédine à Nous faire partager Vos Belles Balades de Lison :)

    RépondreSupprimer