samedi 24 août 2013

Espagne par monts et par vaux: été 2013

Me voici revenue de mon périple en Espagne, par monts et par vaux.
Surtout par vaux puisque, étant toujours en montagne, j'ai surtout exploré des vallées.
Au total, un petit  parcours de 997 km riche en sensations.

Situation au niveau relief

Situation au niveau découpage administratif

mon périple
Partie 1 : l' Espagne par monts

Bien sûr, ce fut en solo avec mon petit camion aménagé et....

Lison, bien entendu!

Me voici au départ de la seule rando en montagne que je ferai.
Je pourrais l'appeler la balade des lacs.
Je suis dans le Parc National d' Ayguestortes (les eaux tortueuses), situé dans la province de Lérida, partie centrale des Pyrénées. Ce parc de 14 000 hectares comporte beaucoup de lacs glaciaires et de sommets dépassant les 3000m. C'est un milieu préservé, splendide, et de grande réputation: amoureux des grands espaces grandioses, surtout ne pas s'abstenir !
je démarre ce matin là du barrage de Sallente, à 1600m.
Un téléphérique conduit au lac suivant, mais j'évite, je préfère marcher.


Une heure et demie plus tard, j'arrive au barrage de Gento, 2141 m.
 Non sans avoir fait une étrange rencontre: les vestiges d'une voie ferrée miniature, celle qui a servi à la construction du barrage au début du 20 ème siècle.
Rien n'y manque, ni les rails, ni les tunnels, sombres et étroits.


Etang Gento : 2114 m

Il est presque vide mais une énorme cascade venue d'une galerie souterraine le remplit.
C'est ici que le téléphérique débarque ses cargaisons humaines.




Un étage plus haut, au terme d'un sentier empierré
et de 45 mn de marche, je rencontre un bien étrange paysage! La voie ferrée, à nouveau, qui longe le superbe étang Tort (2300m) joyau dans un écrin absolument minéral.

Très incongrue, cette voie ferrée...


Le temps d'une pause dessin et je repars vers l'étage supérieur, celui de plusieurs lacs enchâssés dans la pierre blanche et lumineuse: le monde se raréfie et c'est tant mieux, il ne reste que les amoureux de la marche.
Il y a là les étangs de la Couloumine, Del Mar, et d'autres plus petits.
Altitude 2500m


De magnifiques eaux lagon qui invitent à la baignade mais ...14 °!


Cela ne me suffisant pas, je m'élance vers des sommets car pour aller au lac supérieur, il faut gravir une sorte de cheminée: cependant le passage a été aménagé car chacun de ces lacs a été lui aussi aménagé en barrage au début du 20 ème siècle; donc pour acheminer le matériel, le petit train n'a pas pu aller partout, il a été supplanté par les hommes et les mulets.
Des escaliers permettent de gravir "la cheminée"

Cependant le parcours est ardu
J'ai compté 52 marches, il y en a autant de détruites par les éboulements.
Le souffle est court mais la vue est aussi à couper le souffle !
Etangs del Mar et de la Colomina

Montée aux escaliers

enfin je débouche en vue du dernier lac de mon périple: l'étang de Saburo: 2600m
Et là, déception: il est quasi vide; je suis assise au niveau des hautes eaux et il n'y a presque rien. Comme en Ariège, des galeries souterraines parcourent la montagne et amènent les eaux d'un étang à l'autre, vers les usines électriques d'en bas.

Etang de Saburo 2600 m et pic de Peguera 2942 m

Cependant, cela ne gâte en rien le paysage aride, ardu et grandiose. J'irais bien plus haut encore mais j'ai déjà grimpé 1000m et la descente sera longue, je suis partie trop tard ce matin.
Alors, à contrecoeur je m'arrache à ces lieux majestueux.
Et j'entame la descente; du haut des "escaliers", les Etangs del Mar et de la Colomina dévoilent leur prestance

Etangs del Mar et de la Colomina

Quelques nuages peu inquiétants complètent le paysage, lui donnant une certaine douceur.

Etang del Mar et rhododendrons

Panorama
Au bout de la randonnée, 16 km et 1000m de dénivelée. Sans fatigue, c'est un parcours 
très équilibré.

Deux jours plus tard, autres monts, mais sans randonner...
Juste pour contempler.

Glacier de la Maladetta 3300 m au pied de l' Aneto 3403m

Port de la Bonaigua 2072 m et sommets à 2500 et 2600m

La balade de Lison à la Bonaigua

Bronzage intégral sur un rocher en forme de vasque !

A bientôt pour l'Espagne par vaux...

10 commentaires:

  1. Magnifique et en plus Lison qui bronze :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'ailleurs tu verras elle est devenue plus rousse que Clio!

      Supprimer
  2. <lison coucou je suis sur ton blog demain là je vais essayer de me reposer
    bisou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. repose toi, j'ai cru comprendre que tu souffrais beaucoup; courage et bisous

      Supprimer
  3. Bonjour chère Lison!
    Une très belle balade pleine de beauté de nature et calme et des vues!
    J' adore tes paysages et des étangs avec une couleur bleue - magique!!
    Merci pour tes féeriques photos!
    Passe un bon dimanche!
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que ce cadre de pierre et d'eau faisait un paysage magnifique, la pierre donnant à l'eau cette couleur. Bisous d'un dimanche grisâtre (météo)

      Supprimer
  4. Superbe parcours et magnifiques photos. Les lacs sont splendides, surtout avec des fleurs devant. Et les 2 dernières sont particulièrement originales, il n'est pas courant de voir un chat se prendre pour une marmotte. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je me demande même si elle ne les a pas faites fuir, je n'en ai pas entendu une seule dans toutes ces montagnes...ou bien elles sifflent en catalan! Lison les aimait beaucoup quand elle randonnait.

      Supprimer
  5. Merci pour ce merveilleux périple dans une région que probablement je ne verrais jamais.. donc double merci à toi pour ce partage.. tes photos sont superbes et ton aventure joliment contée.. suis épatée par Lison qui randonne.. ça c'est un scoop... Bravo à vous deux. Bisous et bonne nuit

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi ne la verrais tu jamais ? Si tu ne marches pas, on voit de tellement belles choses en roulant hors des sentiers battus. Va voir mes deux premiers posts de mars 2013 et tu découvriras Lison dans tous ses états! Bisous

      Supprimer