dimanche 4 août 2013

Un week end décomposé

Un week end décomposé, c'est l'épuisement qui me fait fuir mon cadre de vie et la chaleur "d'en bas" (30° dans ma chambre) lesquels m'entraînent  vers la montagne.
Même pas pour randonner, juste pour dormir, lire, écrire, dessiner, peindre et me reposer, peut être, si j'en suis capable.

Un week end décomposé, ce sera en fait, 200 km de routes sinueuses à souhait, de rares villages rencontrés, une piste de terre chaotique et incertaine,  un panier de cèpes ramassés dans les bois, une petite randonnée de 4 heures avec 8 km et 500m de dénivelé, et de la détente sans compter...(Tout ce que j'ai cité plus haut).

Ste Colombe sur Guette (Aude)

Le pont sur l' Aiguette près de Cournozouls 




Je prends plaisir, après un long sommeil réparateur à le dessiner et le colorier. A ma façon maladroite, mais quelle détente !
Petite cascade fraîche et moussue

Mini marmite de géant
                                                                                     



La roche: un bloc de fer


Ensuite, je monte au Col de Jau qui sépare à 1500 m d'altitude les deux départements de l' Aude et des Pyrénées Orientales.

Une piste chaotique et incertaine, pleine de nids de poule et de roches en saillie conduit sur 2, 5 km au refuge désaffecté de Callau, où j'établis mon bivouac.
La piste dans les hêtres

Ou dans le roc


Mon bivouac devant le refuge



L'ancien hangar aux chevaux pour les randos équestres

Repas "du jardin"

Pommes de terre vapeur et sauce tomate, oignons, poivrons ("sufragit" en catalan)
à l'huile d'olive bien sûr

 Comment ne pas bien dormir après cela, avec Lison et quelques pages de "Le mec de la tombe d'à côté".
A côté, pour moi, c'est le calme, la fraîcheur, le chant de l'eau et quelques degrés en moins qu'"en bas": il fera 7° dans ma chambre au matin au lieu de ...28 chez moi!
Ce matin, fraîche et reposée, je pars en rando. Rando solo, je renoue avec ce plaisir incomparable.

Mais...je vais perdre...pas le nord, quoique, mais ...le jaune!
Je devais prendre le jaune


Et je ne l'ai pas trouvé!
Alors j'ai pris l'envers du décor, versant est au lieu de versant ouest, une bonne grimpe
 à travers bois



Un majestueux Canigou avec son écharpe de laine
Mais bon, ça ne fait pas mon affaire!
Arrivée à plus de 2000m je ferai demi tour sous un ciel qui s'engrisaille de plus en plus.
Demi tour parce que le sentier s'est autant perdu que moi: il n'y a plus rien 
qu'un décor tout en vert.
Et un sol qui s'habille de jaune; le jaune que j'ai perdu ?

Mon ami Camille n'est pas là : les fleurs resteront donc anonymes !


















Ne soyons pas chauvine: il y a aussi autre chose que du jaune.
Mais ici, on n'est pas en Ariège avec la verdure, les fleurs, l'humidité: versant méditerranéen oblige.





Ah! j'allais oublier! en redescendant j'ai quand même retrouvé le jaune (balisage) : il suivait de près la Castellanne aux eaux vives .
Près de laquelle j'ai dormi, dormi! Encore...oui...

Dans cette vallée que j'ai suivie en rentrant vers la fournaise d'"en bas", j'ai fait de belles rencontres: des cèpes bien sûr mais aussi quelques villages.

Façon Corse: Mosset (66), d'une face...

et de l'autre face

Façon Provence

Façon Espagne: ramassé en boule sous le soleil: Campôme

Façon chic: les thermes de Molitg

Les produits Biotherm, n'est ce pas ?


Et toujours la Castellane qui file rejoindre sa grande soeur la Têt.


4 commentaires:

  1. LISON je viens te dire bonjour de BRETAGNE
    LE TEMPS EST SUPERBE ICI ENFIN JE PEUX RESPIRER
    A plus tard
    bisou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle chance as tu !!!Ici on s'étouffe toujours (37° hier), moi encore plus, je me suis abimé une côte et je vis sanglée (bonjour la chaleur en plus) pour pouvoir continuer à m'activer. 2 chats malades (une opérée et tenue dedans pour 10 jours), c'est hopital et mes vacances à la fraîcheur sont repoussées.
      Bises et PROFITE A FOND !!!

      Supprimer
  2. Bonjour Lison, tes photos sont superbes et superbe tes lieux de détente et de plaisir... je suis sous le charme.. bravo pour ta peinture de ce joli pont.. tu vois qu'il suffit d'oser faire ce que l'on a envie de faire et ça vient petit à petit.. Suis navrée en lisant les commentaires d'apprendre que tu t'es blessée et que tes chats sont souffrants...
    Je t'embrasse. Courage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah la peinture! Juste un immense bonheur d'oublier pendant un instant tout ce qu'il y a autour, en cercles concentriques jusqu'à loin...loin...Je vais mieux, mes chats aussi; bises...

      Supprimer