mercredi 18 décembre 2013

Sous la neige dorment les grenats

Le massif du Costabonne regorge de minéraux.  Celui du Canigou, tout proche, est très riche en fer, longtemps exploité.

En ce qui concerne les grenats du Costabonne c'est un peu controversé, cependant les exploitations modestes n'étaient pas recensées par l'administration,  elles bénéficiaient juste d'une surveillance policière.
C'était il y a un siècle et demi.

A Espinavell, le dernier village avant la piste, personne ne sait rien sur ces mines.
Mais Espinavell ne compte que 23 habitants, alors, vous pensez,
la mémoire collective, elle a sombré dans l'oubli!

Aujourd'hui les grenats dorment en paix, surtout en ce moment, sous la neige.

Si je prends la route au petit matin , ce n'est pas pour eux mais pour le Roc Colom, 2506 m.
70 km de route m'attendent et déjà en altitude, le soleil me fait un clin d'oeil graphique, noyant de fauve les bleus au coeur de l'horizon, vers la mer. Je suis au Col d' Ares, à la frontière entre deux pays.(1512 m)


Cette fois je suis partie en voiture, espérant gagner du terrain sur la piste gelée, par rapport au camion: effectivement, je vais "économiser" 5 km de marche que je pourrai employer ailleurs.
En guise de marche je foule un sol gelé, sur le flanc du Costabonne, une petite banquise. Mais...sans le froid.

Tiens, cette semaine, mes jambes ont décidé de m'accompagner, toutes légères, et je leur en sais gré! J'ai une pêche d'enfer, elles aussi, ça tombe bien.


Le Costabonne 2465m et le Roc Colom 2506 m sont voisins mais le premier, pyramidal et pentu affiche d'entrée une arrogance que n'a pas son voisin, très modeste.




D'ailleurs, cette pente, redoutée, je dois la gravir bien plus haut qu'il ne faudrait car le sentier est enseveli sous une épaisse coulée de neige de 1km de long et 300m de haut, très dangereuse à mon idée  et que je dois contourner par le haut. Alors je grimpe! Bon le paysage est splendide.




La borne 513, au Col del Pal, 2319 m, délimite la frontière franco espagnole, on voit le discret Roc Colom et cette vallée noyée d'ombre, c'est le berceau du Tech qui arrose le Vallespir, jusqu'au Boulou avant de se jeter en Méditerranée, près d'Argelès. Voilà, vous savez tout.



Je grimpe facilement la pente douce, en crampons car si la neige est très peu épaisse, c'est un miroir gelé.
Je n'ai pas envie d'aller me baigner dans le Tech. Pas encore.

Surprise au sommet: il y a de drôles d'animaux.






Un chien attend ses maîtres qui montent par l'autre versant, venus de la station de Vallter comme tous les randonneurs du jour. Je suis comme exilée, avec ma piste de terre et de gel.

Oui, de drôles d'animaux!

Le pigeon (el colom) en métal et une version espagnole du chat botté: le chien chaussé!
Il arbore 4 magnifiques souliers neufs, dénichés sur internet qu'il porte pour la première fois: il glisse un peu mais s'amuse comme un petit fou!




La foule devient dense.
Encore une fois , je suis comme "exilée"; la seule française; mais cela me vaut une belle leçon de "poliglotie": je parle en catalan, en espagnol, au sommet. Non, je n'aboie pas.


Arrogant Costabonne



















Il ne m'en faut pas davantage pour fuir vers des lieux plus paisibles (enfin espérons le avec un nom pareil): la Portella de la Mort de l'Escola (2412)
Pauvre enfant de choeur! Pourquoi, quand et de quoi est-il mort?






Vers le Canigou et les Esquerdes de Rotja


Ma préférée que j'avais oubliée !





Près de la Portella de Rotja 2458 m
Au fond le Canigou: 2784m






Je n'irai pas plus loin car il faut penser au retour qui sera long: j'ai bien marché déjà.
Un solide casse croûte, au grand "soleil d'été", en compagnie des espagnols, quelques plaisanteries avec eux, c'est plutôt convivial.


Quand je vous dis qu'il fait chaud !













Bon, c'est vrai, je suis la seule en tee shirt!
 Mais il fait chaud

Regardez ce ciel !Et pas un souffle d'air...
Et avant l'arrivée des espagnols, un silence...de mort.





Tout près de Barcelone, la montagne de Montserrat flotte entre mer et ciel...



Je prends la " route" en sens inverse, m'octroyant la pause artistique! La neige a été sculptée par le vent en de magnifiques tableaux: on n'a que l'embarras du choix de ces oeuvres éphémères.

Que je vous laisse admirer.













Je reviens sur mes pas, sans fantaisie, par le même chemin car je sais que je n'aurai pas de surprises. La neige a molli et le chemin que je voulais prendre au retour doit être une bouillie blanche, impraticable.
Un regard vers le Costabonne pyramidal, le Tech rampant à ses pieds,


Toujours la longue coulée de neige que j'évite comme si elle était brûlante, ce qui me vaut encore une bonne grimpe, mais mes jambes de plume sont d'accord.



Et quand je me retourne, que vois-je? Ce Costabonne que je trouve si arrogant 
se permet de lancer des signaux lumineux, d'étinceler au grand soleil!
Comme un phare en mer.
Non mais...!

Le soleil se reflète sur l'une des croix

Je regagne ma voiture, consciente d'avoir fait un grand périple: en effet, 15 km et 1140m de dénivelés positifs cumulés. Une bonne rando cette fois!




Je ne suis pas rassurée sur ce qui m'attend: cette piste glacée par plaques, que j'ai gravie ce matin, saurai-je la descendre? Je flippe un peu mais ma voiture est vaillante et moi prudente.
Tout est bien qui finit bien!
 Et puis le Costabonne ensoleillé veille sur moi
car je le vaux bien!
Pensez avec toutes les visites que je lui rends!


Et je finis encore mieux, avant les 70 km de route, chez Eva, devant ça: la tartiflette revisitée par Eva.






Et ça, ça me va.
Avec un petit verre de blanc fruité. Mmmmm














Et même pas fatiguée....


15 commentaires:

  1. Chapeau.
    Et les photos de paysages vraiment magnifiques.
    Faut bien une tartiflette après une telle rando.
    Bisous
    Laurence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien, tu n'as pas tardé à aller randonner sur mon blog! Chapeau dis tu au sens propre j'avais mis un turban pour le soleil qui cogne dur en montagne; j'avais trop chaud pour le bonnet. Bisous, bonne nuit

      Supprimer
  2. Une longue promenade dans le haut des montagnes, accompagnée de la neige et par un temps très agréable... Cela me donne envie de faire la même chose, mais pour l'instant ce n'est pas possible chez moi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi n'est ce pas possible? Je ne connais pas vraiment la géographie de la Roumanie...

      Supprimer
  3. Magnifiques paysages et superbes les sculptures de neige.
    Rigolote l'idée des chaussures à un chien, je n'avais jamais vu ça.
    Avec une fin gourmande qui me réjouit pour toi ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh il faut s'améliorer la vie, il l'a bien compris aussi ce chien qui accepte ces attributs et les rires des humains sur sa route!

      Supprimer
  4. Quelle forme, Lison !
    Et ça valait le coup, les paysages sont splendides, quelle lumière !
    La minette Lison n'était pas de la promenade cette fois-ci, si j'ai bien compris...
    Bisous de la famille marseillaise, humaine et féline...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, Norma, c'était un bon jour pour aller là haut, ce ne serait pas aujourd'hui! Lison ne vient pas quand je pars en voiture car elle sait que c'est à la journée. Mais je lui demande, car elle comprend tout et elle choisit; si elle crie "gniiiiii" c'est "non". le seul chat de la maison qui sait dire non et y donne du sens ! Extra;, non? Bisous

      Supprimer
  5. mon commentaire semble avoir disparu... sniff

    RépondreSupprimer
  6. Je suis incapable d'écrire 2 fois la même chose.
    Je te disais en substance le plaisir que j'avais eu à suivre ton périple et la beauté du site que tes photos éloquentes transmettent..
    Merci à toi. Bisous et bonne fin de semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas trop fatiguée de me suivre, j'espère (au sens propre et au figuré, blog et rando)? merci de ta fidélité; je rêve sur les blogs et j'essaie de faire rêver avec le mien. J'arrive même à faire saliver avec des recettes ! Ce sera mon plus bel exploit, mieux que la montagne! Bisous et bon WE

      Supprimer
  7. Bonjour Lison. Je ne sais pas ce qu'il y avait dans
    l'assiette mais ça a l'air appétissant !! Pas de vin
    blanc pour moi. Que du rouge. Les paysages que
    tu as traversé sont extraordinaires. Merci de nous
    emmener avec toi dans tes ballades. Je n'en manque
    pas une... et sans fatigue !! Bon week-end. Je
    t'embrasse.
    ELZA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que du bon dans l'assiette! Question light...on repassera mais après mes efforts, je peux faire une entorse au régime. En montagne mieux vaut l'entorse au régime qu'au genou ou à la cheville. Bon, dans l'assiette, des petites pommes de terre coupées en rondelles, du lait, des lardons, je ne sais plus mais me semble qu'il y avait autre chose, pas de fromage je crois. J'irai voir le blog d'Eva la cuisinière, peut être ça y est. Pour le rouge, je sais, tu en avais parlélors de mes balades en vigne, me semble t'il. Bisous bisous

      Supprimer
  8. Hola Lison, es un lugar fantástico en la frontera franco-española. Las fotos son unas panorámicas de una belleza increible.

    Saludos

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Conoces este sitio? hay mucha gente de Barcelona y pocos franceses. Tu tambien haces hermosos recorridos; despues de leer tu blog, voy a ver los sitios sobre internet. Muy buenas fiestas de Navidad y ano nuevo.

      Supprimer