samedi 14 juin 2014

Les visiteurs du soir


C'est l'histoire d'une journée ordinaire, faite de labeur et de chaleur : c'est l'été !!!

En ce jour de chaleur épaisse et en cette saison de sécheresse, vignes et jardins, surtout jardins, requièrent mon attention.
Donc, j'arrose les jardins. quand la chaleur tombe un peu; ce qui me mène à près de 21 heures.
C'est l'heure douce où la terre exhale un long soupir, et les êtres vivants aussi.
Beaucoup de lassitude, un peu de réconfort, et me voici au jardin de ma mère, distribuant l'eau aux plantes assoiffées. Après avoir abreuvé le mien. Il n'y a pas de jaloux.
Pommes de terre







Pendant que ce petit monde boit l'eau du puits: pommes de terre, tomates, poivrons, fruitiers, moi j'ai de la visite.

Et pas n'importe qui !
Mes inspecteurs des travaux en cours !
Jamais finis.

Caline, la maman siamoise

Câline vient chercher un câlin , laper l'eau des pommes de terre, se rouler dans la poussière et s'en va , hiératique, parce qu'arrive Peluche, son fils détesté. Le beau Peluche qui a perdu un oeil mais garde l'autre bien aux aguets.





Lui, c'est mon fidèle...

Cependant j'en découvre un troisième; c'est la première fois qu'il se hasarde ici. Serait ce le chat de ma nièce ?
Il reste circonspect, à bonne distance.
Il observe, c'est indubitable.

Vautré dans la vigne.
La vigne qui n'arrête pas de pousser
Et que je ne cesse d'élaguer !















Parlons en de la vigne : elle pousse frénétiquement , mais elle a une récolte aussi folle qu'elle!


Des beaux macabeus aux grains tout ronds qui donnent un joli vin blanc.
Macabeu au grain rond

Raisin de table

Qui ont aussi leurs visiteurs du soir.


Mais elles sont curieuses les vignes, haussant leurs pampres pour voir le Canigou orageux.
Elles n'aiment pas l'orage , les vignes...Moi non plus !



Bon ce ne sera pas pour ce soir.
La quiétude envahit le jardin en même temps que la fraîcheur : le moteur du puits ronronne et l'eau coule avec bonheur. Les chats sont partis, ils ont terminé la visite : tout leur sied.

Bientôt les pêches

Et leur douceur veloutée...




Les grenades se préparent lentement à exploser de bonheur











Dans quelques mois, elles voleront en éclats sanglants. Pour l'heure, ce ne sont que de jolies robes froissées qui ont aussi leurs visiteurs du soir.
















Doré à souhait, l'abricot au coeur d'or


 Et les coings ? Dieu merci, ils peaufinent leur velours qui deviendra d'or et donnera une belle pâte par la magie maternelle.




Les derniers parfums de fleurs précèdent la nuit, les insectes rangent leurs récoltes, frottent leurs élytres et la nature va s'endormir bercée par les cris des oiseaux qui fendent le ciel.

Besogneuses et bleutées
Un drôle d'air, non ?
Quant à moi...C'est une autre histoire...Mes journées s'étirent et s'allongent plus que ne le font les jours...



C'est la vie qui va...C'est la vie qui me va...













20 commentaires:

  1. Nous aussi, nous avons commencé la saison des arrosages de notre petit jardin : 350 mètres carrés, tu vas dire que c'est tout petit, mais pour les "amateurs" que nous sommes, cela nécessite une belle organisation....
    Ah, les pêches du Roussillon, vivement que j'en mange, j'adore leur robe duveteuse...
    Je te souhaite une très bonne journée, Lison, il paraît qu'il va faire moins chaud, pas plus mal...
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce petit matin est plus frais , une tramontane qui a sans doute balayé des régions (audoises) rafraichies par l'orage d'hier soir. Bon week end Norma et bisous

      Supprimer
  2. La beauté des fruits c'est également dans leur
    transformation. Pour commencer... une fleur !!
    J'ai été bien étonnée par une de tes photos
    représentant une fleur de vigne. Celle de la
    Grenade est superbe. Très bon week-end,
    un peu plus frais ( à Paris aussi) Lison. Je
    t'embrasse. A bientôt aux nouvelles.
    ELZA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la vigne fleurit Elza, on ne le voit pas ici puisque c'est déjà en grains; les fleurs sont discrètes mais d'un parfum inoubliable... tempête de vent désséchant ici, c'est affreux; je pars en montagne chercher le repos Bisous

      Supprimer
  3. Je les aime ces visiteurs !
    Elles sont belles les pêches de chez toi. Le pêcher de chez ma soeur Frédé n'en n'aura pas cette année, les années précédentes, je n'en n'ai jamais mangé d'aussi bonnes depuis qu'elle a un jardin.
    Les coings aussi j'aime, cuit en petits morceaux pour accompagner un plat, la rhubarbe pareil. (sans sucrer)
    Le parfum de la lavande... j'adore aussi...
    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donc tu aimerais mon jardin, même sans rhubarbe ! Ah, Frédé est donc ta soeur.
      Bisous passe un bon dimanche

      Supprimer
  4. oh ! comme je suis fière de voir mes petits amours sur la toile, ils ne manquent jamais de venir te saluer surtout Peluche qui reconnait le bruit du moteur de ta voiture c'est quand même incroyable...
    Ton jardin j'y passe chaque jour devant mais je n'avais jamais remarqué avant ces photos comme il pouvait etre beau et coloré, ton professionnalisme fait que tu prends les bon clichets. J'ai souvent peine à reconnaitre les endroits ...Merci pour tout ce que tu nous donnes à travers ces billets. Bon dimanche bisous. Pascale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et si je ne les vois pas ils "claxonnent" un grand "miaou" à mon encontre. Même Câline qui devient plus familière. Et c'est pourtant mon jardin! Ah tant mieux si j'y mets un petit plus par l'image...Bisous

      Supprimer
  5. Ton billet est un vrai poème et ta propriété un superbe paradis , même s' elle te demande beaucoup de temps, de soins , de fatigue .Mais l'on sent ton amour pour ta terre. C'est magnifique .
    J'aime les visites des minous qui te connaissent bien et que tu attends!
    J'espère qu'il n'y aura pas d'orage pour abimer les vignes et les fruitiers.
    Je te souhaite une douce soirée, à la fraîche .Bisous Lison

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel joli commentaire; je suis un peu en retard sur les visites de mes blogs amis mais je ne les laisse pas tomber; j'y cours j'y file : bisous

      Supprimer
  6. Bonsoir chère Lison!
    Tu as la chance de vivre dans un petit paradis ...
    Et comme toi j'ai peur quand un orage arrive ...
    Tu es adorable ma Belle!
    Merci pour me faire rêver un peu ...
    Passe une douce soirée!
    Je t' embrasse fort!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est mon paradis. Certaines de mes relations y voient un enfer parce que je travaille beaucoup, mais le travail est chez moi une addiction. J'ai souvent entendu des ami(e)s me dire de ma débarrasser de tout; je me débarrasserais plutôt de tous ceux qui ne me comprennent pas !!! Bisous du Paradis

      Supprimer
  7. Quel plaisir Lison de te suivre dans ton jardin et tes vignes.. Merci pour ces belles photos et pour nous avoir fait connaître tes visiteurs-inspecteurs.. ils sont craquants.. quant aux fruits je suis subjuguée par les grenades et par la façon dont tu parles de tout ce bonheur. Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bisous Fanfan : oui tout du labeur, tout du bonheur, cette vie me va et me préserve de l'ennui et des ans qui passent

      Supprimer
  8. Bonjour chère Lison!
    Je viens de réfléchir avec mon blog ....mais il me faut faire une petite pause ...
    Pas assez temps pour faire tout!
    Mais je suis quand même toujours chez toi ma Belle!
    Il est sec chez toi je sais ..
    Chez moi il y a pas de la pluie depuis 4 semaines ....c' est pas normal pour mon pays!
    Je te souhaite une bonne journée et pas trop beaucoup de travail dur!
    Je t' embrasse fort!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais ...le temps...moi aussi il me manque tant. J'essaie de publier régulièrement, j'ai plein de fidèles lecteurs de proximité et puis cela me détend d'écrire, du coup j'écris moins dans mes jolis cahiers.
      Je visite les blogs amis, je n'en ai pas trop sur ma liste car je sais que je n'aurais pas le temps. Mais je les aime ces blogs ces liens invisibles et élégants, ces sourires, ces coups de colère parfois : tout du bonheur. Je fais des séances de rattrapage, ces amitiés bloggueuses me plaisent Et bien s'il fait sec chez toi, imagine le désert poussiéreux d'ici, et les jardins pas beaux.
      Bisous ma belle

      Supprimer
  9. J'aime beaucoup tes visiteurs du soir.
    Je trouve Peluche magnifique malgré son handicap !
    J'aime aussi les fleurs de vignes je les trouve très émouvantes, ici dans les collines de Bellet, il y en a encore, les bébés grappes ne sont pas tous là.
    Ta pêche sur la deuxième photo est-elle une pêche de vigne, sa couleur m'y fait penser, ce sont mes préférées.
    Tu es aussi au paradis, la grenade égrainée macéré dans du vin doux de Rivesaltes ou de Banyuls un petite cuillerée de sucre, c'est un péché chez moi.
    Beauté et simplicité avec beaucoup d'amour de ta terre.
    Ce billet est magnifique.
    Gros bisous Lison
    Belle journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Âh je retiens cette idée de grenade au rivesaltes ou Banyuls ! J'essaierai, ça me tente. Non ce n'est pas une pêche de vigne, on n'en trouve plus de ces petites merveilles. Merci pour tes jolis commentaires, je t'embrasse, Mireille

      Supprimer
  10. Bonjour Lison ;)
    Magnifique moment que celui du soir, dans le jardin ou les vignes ... J'ai adoré lire votre post et regarder les photos, qui rendent tellement bien cette ambiance particulière de fin de journée ;)
    Merci beaucoup Lison ! Je vous souhaite bon courage pour entretenir vignes et jardins ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfois la lassitude s'en mêle mais c'est éphémère; bisous Sylvie

      Supprimer