lundi 23 juin 2014

Mozart, les taureaux et moi...

Ce samedi 21 juin, c'est la fête de la musique.
C'est aussi l'été.





Alors j'ai décidé de fêter tout cela à la fois.
Comme je vais en montagne ce sera en solo, mais je veux quelque chose d'original.
Je ne serai pas déçue...

Me voici à Sansa, petit village qui a déjà fait l'objet d'un billet (clic).
En vue pour demain, le pic de Madres, 2464 m.

Dans mes bagages, il y a Mozart.
J'emprunte la piste de terre et, au son du Requiem, le troupeau s'immobilise devant mon fourgon.
Croyez que si je fanfaronne c'est parce que je ne suis pas à pied!
je suis plus sobre, enfin, discrète,  en montagne...


Mozart leur plait tellement que je couperai le moteur et longuement nous écouterons ensemble le Dies Irae et autres..
Mais ces dames ne sont pas seules...
Leurs beaux mâles les accompagnent...et aiment tout autant Mozart.
Le Requiem...aura au moins une fois dans leur vie  préparé leur abattage programmé....Triste certitude.






Enfin ils consentent à nous abandonner Mozart et moi et je reprends la piste 
déserte comme vous l'imaginez...

Me voilà donc au terminus, le Pla de l'Orri 1675m
D'ordinaire je ne couche jamais dans les lieux déserts mais fête de la musique oblige, je voulais pouvoir écouter la musique dans toute sa plénitude.

Donc un peu plus tard, dans la nuit qui tombe, je me plais en compagnie de la forêt, de la clairière, et de Mozart.
Lison ne doit pas aimer, elle a refusé de venir.
Un petit Riesling mis au frais dans le torrent va accompagner la 40 ème de Mozart.

Tandis que les notes s'envolent dans le soir venu, je joue avec la lumière dans mon verre de Riesling.





Des petits lumignons au parfum d'agrumes éclairent le soir naissant et le vin blanc d' Alsace .




















La lumière ajoute la fantaisie





Et même un sourire naît sur la face blonde du vin....

Pendant ce temps, la 40 ème s'étale dans la prairie, les forêts odorantes, s'enroule autour des rochers de granit, se baigne dans l'eau froide du ruisseau, vient me bercer sur mon rocher d'où je regarde descendre le bleu sombre de la nuit, et peut être même va murmurer au loin dans les oreilles du troupeau..
.


Puis le silence revient, la nuit est noire à présent, je regagne mon lit et je m'endors, porte ouverte sur les parfums des pins  et les lumières de millions d'étoiles dont la Grande Ourse qui ne me quitte pas des yeux pendant mon sommeil...De temps en temps je lui lance un coup d'oeil endormi,
mais cela ne la décourage pas. Elle veille sur mon sommeil.


Mon camion dans la nuit


Et moi qui n'aime pas dormir dans les lieux déserts, j'ai passé une des plus belles nuits de ma vie, empreinte d'une incroyable sérénité.
Est ce la faute à Mozart ?

Un petit matin lumineux me voit prête à la randonnée au Madres , il est 6 h la lune est là.



Mais qui vois-je ? Je rêve ?
Non, mon troupeau arrive au grand complet et vient me saluer...
Tiens donc, chercheraient ils Mozart ?


Messieurs dames je reviendrai...
C'est promis
Avec Cherubini, Rossini, ou Verdi ...


2 billets sur mon 2nd blog

Le bonheur (clic)                                             La vieillesse (clic)






Additif : Chantalou,(clic) une sympathique bloggueuse, séduite par Lison, Mozart et autres m'a publiée sur son blog qui est vraiment à découvrir; c'est une amoureuse des textes, entre autres. 

19 commentaires:

  1. j'ai trouvé amusant, parce que j'ai justement joué la 40e et le requiem en concert cette semaine.
    C'était dans l'abbatiale d'Issoire.
    Elles sont belles ces bêtes,
    bisous
    Laurence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vois tu Laurence, j'ai eu une pensée pour toi et pour mon ami Jean Claude (le conférencier) en écoutant ces deux morceaux que j'adore sur cette piste de montagne. C'est dommage que tu ne fasses pas un blog sur la musique...Bien que j'adore Opale et Sonye ! je t'embrasse.

      Supprimer
  2. Ah... Lison j'adore ce billet, car je suis une fan de Mozart
    ... et j'ai beaucoup d'amitié pour les vaches !! Je connais
    moins les taureaux ( en fait, je les évite ). Quelle formidable
    ballade dans la solitude, avec la lune, les étoiles et un bon
    vin. Très sympa, le sourire du vin ....A plus tard. Je t'
    embrasse. ELZA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis finalement bien amusée, même avec la peur des bovins; mais perchée sur mon piédestal, je les regardais de haut. Et puis on a partagé Mozart, ce n'est pas rien !!! Bisous Elza

      Supprimer
  3. Je suis sûre qu'elles aiment Mozart !
    Je ne suis pas fière devant les vaches .... C'est idiot, en général elles sont plutôt placides.
    Par contre le taureau !!!! Je ne tente pas le coup !
    Je m'imagine ta super nuit, ça doit être comme une téléportation dans un ailleurs.
    Bisous
    Chantaloup

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'avais pas peur des vaches et dieu sait si j'en rencontre en rando jusqu'au jour où j'ai su qu'une marcheuse avait été tuée par les vaches. Depuis, j'en ai une peur bleue et je dois les cotoyer de près, seule face au troupeau; je te dis pas l'épreuve....
      Oui une nuit comme ça c'est à savourer, tu as envie même de retenir le sommeil. Bisous

      Supprimer
  4. Je crois que ce serait la seule façon pour moi de célébrer la fête de la musique, que je ne peux tolérer dans la cohue de la ville...
    D'ailleurs, nous ne sortons jamais ce soir-là...
    Tu as eu une excellente idée, mais dommage que Lison n'ait pas été de la fête...
    Je t’embrasse bien fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la cohue et moi sommes ennemies, tu l'as bien compris. J'ai regretté ml'absence de Lison je lui en ai voulu mais je respecte ses choix et je tire de mes regrets le positif : dormir porte ouverte, ce que je ne peux faire avec elle . Sinon la belle se ferait la belle. Bisous

      Supprimer
  5. Voici une bien belle et originale façon de fêter la venue de l'été et la fête de la musique, Lison, et cela ne m'étonne pas de toi ! :-)
    Bonne soirée, et gros bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui, j'ai toujours été "farfelue", je dirais plutôt originale...Je ne guérirai que dans l'au delà...et encore ! Bisous

      Supprimer
  6. Bonjour Lison ;)

    Quel beau billet et quelle superbe idée de fêter la Musique ainsi, au milieu de la Nature avec Mozart !
    Cela ne m'étonne pas que les Vache aient apprécié, j'ai remarqué que les Animaux étaient très sensibles à la Musique ;)
    Merci pour ce beau voyage poétique !
    Bises du Sud.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sylvie, je présume que vous avez joué pour la fête; pour des animaux humains parfois peu respectueux de la musique et de l'artiste... je vais me faire tuer de dire ça !!! Bisous du sud très sud

      Supprimer
  7. Magnifique Billet !!! J'ai vraiment beaucoup aimé ta façon de fêter l'été et la musique ... Bo ton camion !!!! Beaucoup de poèsie dans tout ce récit ! Tes meuh mais elles sont superbes ! Bravo et un gros bisou à celle qui a pas peur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, que la musique est belles, celle de la vie , de la nature, et ...même des 10 cv de mon camion ! Il a 27 ans ....et je l'entretiens comme un joyau ! Et même pas peur de le faire passer partout ! Bisous

      Supprimer
  8. Que bela maneira de aproveitar a vida e a chegada do verão.
    Obrigada pelas fotos.
    beijos
    Adri

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sim gosto muito da vida mas da vida nao complicada ; as pequenas coisas de cada dia. Ao fim do dia, a minaha idea es " qué é a imagen do dia hoje ?" E preciso que de cada dia fica uma bela imagem. Beijos de Amédine /Lison

      Supprimer
  9. C'est une très jolie façon de célébrer la "fête de la musique".
    Je n'aime pas ça non plus, (pas la musique, la soit-disant fête) trop de monde, d'excités, de fous, de tout quoi.
    J'aime beaucoup les vaches et les taureaux par contre mais, tu as raison de te méfier car ils sont dangereux.
    Ton petit verre de Riesling a pris des airs de vin doux du sud éclairé par les lumignon.
    Gros bisous et câlins à Lison la lâcheuse.
    Belle soirée

    RépondreSupprimer
  10. J'adore ce billet , c'est un poème à lui seul !
    Une belle façon de célébrer la fête de la musique en tête à tête avec la nature .
    Douce soirée, bises Lison

    RépondreSupprimer
  11. Merci pour ton féerique billet chère Lison! il est un peu comme chez moi dans les Alpes je trouve.
    Les vaches sont si belles avec les yeux!!!!
    Passe un bon dimanche et à bientôt!
    Je t' embrasse fort!

    RépondreSupprimer