jeudi 13 juin 2013

La cueillette du tilleul

Tout au pied de cette montagne, nommée Albères, mon frère et moi nous avons un terrain, sorte de bout du monde puisque le chemin s'arrête là.

Photo du 25 décembre 2011

Coincée entre montagne et rivière, cette ancienne cerisaie, aujourd'hui en fin de vie, est un havre de paix où l'on n'entend que le chant de l'eau et celui des oiseaux.


Une fois l'an, nous procédons tous deux à l'entretien: lui, il fauche l'herbe, moi, je m'occupe de l'eau et du tilleul. Bien sûr, il reste quelques cerises à grappiller, ce que savent fort bien les oiseaux et les promeneurs!

Il y a deux bassins alimentés par des sources.

Autrefois, avant la cerisaie, mon grand père cultivait ces terres et les bassins offraient un arrosage confortable en été quand la rivière est à sec.

Sinon, il y a un petit ruisseau cimenté, une rigole, où court une eau vive et pressée. Je la nettoie chaque année pour mon plus grand plaisir.










Ce petit ruisseau va rejoindre la rivière où vit le grand tilleul.
Personne ne peut se souvenir de l'avoir vu petit car il est plus que centenaire.
Pour y accéder, il faut descendre le long de ce qu'en Provence on nomme "restanques", ou "feixes" chez nous, autrement dit des terrasses.
Ces terrasses où poussait le cerisier sont envahies de fleurs et d'herbes folles dans lesquelles il faut tracer un chemin odorant.




















On longe le mur que mon père avait bâti..

C'était son domaine: l'eau, les murs, les chemins


Enfin, on arrive à Sa Majesté le tilleul. C'est le domaine de ma mère qui récolte sa tisane de l'année!


 Mon père, à plus de 80 ans escaladait encore cet arbre immense! Moi ? Oh non !



Et je peux vous dire que ça embaume...

La maison de ma mère est toute parfumée des cagettes où sèche la récolte.

C'est la maison de la glycine, la cascade mauve, souvenez-vous..(clic)

12 commentaires:

  1. C'est un vrai jardin secret :) Ca doit sentir bon dans toute la maison....

    RépondreSupprimer
  2. La première photo… sublime ! J'adore ! :-)
    Les fleurs des champs sont les plus belles, non ? :-)
    Ce tilleul est magnifique. J'en ai deux dans mon pré, mais ils sont plus jeunes, nous les avons plantés lorsque nous sommes venus habiter la maison où nous sommes maintenant, c'est-à-dire il y a environ… 26 ans…
    La récolte a été bonne, il me semble… :-)
    Belle soirée à toi, Lison, et merci pour ce joli billet. Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on a cueilli à peine un peu de tilleul; sur l'arbre il y en avait pour 20 ans ! a 20m de l'arbre on est déjà enveloppé par ce parfum; il existe une plante qui fait une tisane au même goût: la salse pareille.

      Supprimer

  3. Ah les senteurs du tilleul et celles de
    la glycine sont un véritable enchantement!!
    Je dis que c'est magique. Et puis j'aime
    la glycine, car ma grand mère Russe ( que
    je n'ai pas connue, hélas ) portait le
    prénom de Glycia qui signifie glycine .
    Je pense toujours à elle en sentant ce parfum.
    C'est vrai que le tilleul embaume toute une maison.
    Ton petit reportage est très bien fait. Avec toi
    on se ballade toujours dans des coins charmants.
    Je pars sous la couette. Bonne nuit. Bonne fin
    de semaine. ELZA

    RépondreSupprimer
  4. Les bonnes tisanes de mamie Aline.... c'est un régal !Je suppose que ce magnifique champ entre montagne et ruisseaux est au mas Blay comme j'aimai petite aller me promener là bas je trouvais que cet endroit avait une ame, et je me laissé à penser les personnes qui venaient y travailler jadis ... nous y allions chaque année en balade avec notre instituteur nostalgie , nostalgie !!!Et nous avions nous aussi dans la cour de l'école un énorme tilleul où chaque mois de juin vous faisions la récolte , que de rigolades perchés sur nos bureaux d'écolier pour atteindre cette plante tres odorante.. Bravo de nous faire visiter tous ces coins que l'on ne devine meme pas l'existence. Pascale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je ne savais pas tout ça !!! C'est bien le Mas Blay et tu peux y aller quand tu veux ! Quand on est enseignant, on a l'impression que les élèves se fichent de tout: mais faut voir tout ce qui reste quand on devient adulte; ça me réconforte... Hier, j'ai travaillé à la vigne devant chez toi et bien sûr, Peluche m'a accompagnée un moment. Je lui ai fait un cadeau qu'il a apprécié: une séance de brossage! A très bientôt Pascale; ce sera sur mon potager de St Gé. Bises

      Supprimer
  5. LISON bonjour
    merci pour ton histoire LISON et tes souvenirs aussi
    OUI avoir un si grand terrain demande beaucoup d'entretien et toi et ton frère vous ne devez pas trop vous reposer
    TU as donc encore des cerises et si tilleul
    j'aime beaucoup cet arbre et tu sais j'aime aussi le saule pleureur
    Des arbres que j'aime observer
    Puis ta maman récolte son tilleul c'est même magique
    TON PAPA et ses murs oui je vois qu'il adorait ses pierres et ce mur est très beau
    des souvenirs pour toi
    TON papa adorait sa nature le mien aussi
    Le matin mon papa devait vite sortir dans son jardin et il prenait ses outils sa bêche et passait tant de temps dehors*
    QUAND je regarde ton tilleul et bien je dis bravo à ton papa car il est si haut
    Je t'embrasse LISON

    RépondreSupprimer
  6. un magnifique paysage tu demeures dans les pyrénées orientales ,le tilleul me rappelle ma jeunesse car nous allions avec maman ceuillir le tilleul dans l'allée du chateau qui a de superbes tilleuls centenaires
    le tilleul était mis à sècher dans une chambre ça embaumait!!!!
    bonne soirée et merci pour ce partage à bientot

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu connais les PO ? Et ton chateau nanti de tilleuls centenaires, dans quel département se trouve t'il? moi, j'aime ton blog et ton jardin

      Supprimer
  7. Le tilleul est le compagnon de mes nuits d'insomnies, je l'adore !
    Très belle soirée, Lison, je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mes insomnies s'accompagnent de lecture; en fait j'en ai peu (d'insomnies) et quand je me réveille à 3 h moins 1/4 sonnantes, j'ai hâte d'être au matin pour retrouver ma chère nature; je suis une boulimique (hélas)...d'activités.Bises et bon samedi

      Supprimer