dimanche 2 juin 2013

Plus au sud que le sud..

Voici Lamanère, petit village des Pyrénées Orientales, le plus au sud de la France, excepté la Corse.




Lamanère est un petit village du Haut Vallespir, situé à 770 m d'altitude et qui compte une cinquantaine d'habitants.
C'est aussi un bout du monde, au terme de 12 km de route sinueuse et prolongée de pistes de terre qui conduisent à des chapelles ou à des fermes au milieu des bois.

Il y a très longtemps que je n'étais venue ici et c'est le vent fou qui m'a chassée vers des vallées reculées où il s'engouffre quand même.

Ce village est particulier à bien des titres:

D'abord, il est le village français le plus au sud, excepté la Corse.


Cette particularité amuse les habitants qui ont érigé ces panneaux assez emblématiques, en  dérision.




Ensuite, c'est un ancien village minier (La manère = la minière); il y avait des mines de plomb, cuivre, houille mais surtout de fer, très exploitées au 19 ème siècle, époque où le village comptait le plus d'habitants: 816 en 1851.
La population travaillait aux mines ou à l'industrie sandalière importante dans les vallées du Haut Vallespir, à St Laurent de Cerdans, particulièrement.
La dernière mine a fermé en 1981.

Travail dans la mine

Ce bâtiment austère, dans le village, doit être, je le suppose, une survivance de ce passé minier.














Enfin, il est construit dans une pierre rouge gréseuse, ce qui est assez exceptionnel dans la région.


Entre les pierres, de petits tessons de brique étaient destinés à extraire l'humidité des murs;


 c'est typique de l'architecture catalane, de même que "l'esquixe calces" (litt. déchire pantalons).




La place du village avec son grand platane face à l'église



Un encadrement de grés, une date gravée dans la pierre 

Ces éléments architecturaux font l'unité du village qui s'est développé après 1850.


Les rues sont de petites ruelles, escaliers qui se perdent dans les sous bois et découvrent au promeneur curieux de jolies choses:






Et plein de petits détails .


La population, qui a atteint son apogée au milieu du  19ème, a ensuite commencé à décliner. A la veille de la 1ère guerre mondiale, il y avait 500 habitants qui ont payé un lourd tribut à la guerre, comme dans bon nombre de petits villages français.


Au dessus du village, loin sur les cimes, se trouve le château de Cabrens, datant des 12 ème et 13ème siècles, classé Monument Historique et flanqué de tours, haut lieu de randonnées.
Lamanère est entouré de bois épais et profonds, il est noyé dans la verdure et se trouve au confluent de deux rivières : le Taix et Lamanère.
Le Taix
Pourtant il y a longtemps, le village était bien loin des bois et les cultures s'étageaient très haut sur les pentes.
Le village entouré de cultures aujourd'hui disparues


vue prise depuis le village et pont sur la rivière Lamanère
Aujourd'hui, le paysage a quelque peu changé, le petit pont (daté lui aussi) est enfoui dans la verdure.

C'est justement près du petit pont que je vais pique niquer.


Mathurin fait partie du voyage, aujourd'hui et franchement, je ne saurais dire si c'est moi qui sors avec mon chat ou Mathurin qui sort avec le sien, tellement il est content et me lèche le bras!
En tous les cas, c'est une chaleureuse compagnie: avec un chat, on n'est jamais seul.
Mathurin n'en est qu'à sa seconde sortie, mais il adore !


J'en profite pour écrire, dessiner, colorier alors que Mathu essaie en vain de bronzer.


Un joli escalier moussu conduit à la rivière




Je m'installe sur un gros rocher, ce n'est pas encore le temps des baignades, n'est ce pas...


Et je dessine! Bien sûr...
Dans mon carnet.



16 commentaires:

  1. COUCOU et bien ce village est magnifique et tes photos encore plus
    tu viens donc faire une pause à cet endroit et bien tu as bien raison
    le décor est splendide
    c'était avant une mine de charbon un peu comme ALES chez nous*
    Mais je ne vois pas trop de petites ruelles à ALES
    ICI oui et j'adore ces portes aussi que je trouve splendide
    je viens de faire une superbe promenade et j'espère qu'il va y en avoir encore de nombreuses
    NON pour prendre un bain il faudra encore attendre sur ton rocher
    c'est comme çà en ce moment

    j'ai envie de suivre ce petit escalier il me plait trop
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pensé à toi avec tous ces murs; et des petits escaliers qui se perdent dans l'herbe, il y en a beaucoup; ils conduisaient aux terrasses cultivées aujourd'hui enfouies sous la verdure. Bisous

      Supprimer
  2. Il faudrait que tu penses à éditer tes carnets, je suis sûre qu'ils regorgent d'un tas de secrets, d'astuces et d'anecdotes et je peux aussi voir de jolis dessins ce serait très interessant de pouvoir les lire...enfin sauf s'il y a des secrets qui doivent le rester.! je ne me lasse pas de parcourir ton site et je suis certaine que tes carnets sont à cette image, beaux et captivants bise et ne t'arrêtes surtout pas . Pascale

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Editer, non, mais je pense faire à l'ordinateur un condensé de quelques textes, dessins, anecdotes etc...avec des photos aussi, à titre de document unique, sorte d'archives familiales. Il me faudra attendre d'être en retraite pour la seconde fois car ma vie est tellement remplie! Quand je me réveille la nuit, il me tarde d'être au matin pour faire quelque chose! Bises à toi Pascale et merci de ta fidélité

      Supprimer
  3. Bien agréable balade jusque dans ce village le plus au sud de France et dont je n'avais jamais entendu parler; merci donc, de la visite que tu nous fais réaliser avec gentillesse et art;Un endroit ancien et intemporel !
    bisettes de vendée
    christyn

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a tant et tant de sites à voir et faire partager sans aller aux antipodes . la vie est un éternel voyage aux portes de sa maison. Quand on ne voyage pas à l'intérieur de soi-même.. Bisettes (j'aime cette expression alors je la copie!)

      Supprimer
  4. Je ne suis jamais allée dans le Haut Vallespir, ou alors quand j’étais toute petite, avec mon père.
    J'essaierai d'aller y faire un tour cet été, quand nous serons dans la région, tu me donnes envie de connaître ce petit village.
    Bises, Lison et très bonne soirée !

    RépondreSupprimer
  5. Si tu passes dans le coin, préviens moi, on fait connaissance ! Je crois que tu prépares ton expo demain, moi je fais une balade en vignes, j'accompagne un groupe: bonne expo alors et à très bientôt. Bises

    RépondreSupprimer
  6. Bonsoir Lison !
    Aujourd'hui j'étais à coté de chez toi j'ai pu profité du vent hi hi hi...
    Merci de me faire découvrir Lamanère que je ne connaissais pas .
    Bises bonne soirée Mamé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as bien fait de venir aujourd'hui! tu as profité d'un vent CALME !!!Oui, à côté de ces jours derniers ...a devenir fou...Va donc un jour à Lamanère, c'est simplement beau. Bisous

      Supprimer
  7. Voici un lieu où je m'attarderais bien quelques jours, le coin est vraiment joli. Merci de nous le faire découvrir, Lison.
    Bisous, et bonne soirée à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En été ce doit être plus peuplé mais je donnerai des nouvelles de ce village par un jour d'hiver où tout est dénudé. bises..

      Supprimer

  8. Voici un village tellement rempli d'anecdotes
    et d'histoire que l'on aurait envie d'y faire
    surgir des fées, lutins et farfadets . Un lieu
    qui pourrait servir de décor à un livre. Le plus
    au sud du sud, dis-tu ? c'est vraiment étrange.
    Déjà l'architecture des maisons, le petit pont,
    les ruelles, et les bois, tout se prête aux
    rêves, à l'imaginaire. Je comprends, Lisons, que
    tu te sente à l'aise dans cet endroit. J'aime bien
    tes photos. L'une avec le verre de vin ( une jolie
    couleur), l'autre avec Mathurin au teint de porcelaine,
    et l'un de tes cahiers avec tes aquarelles. Une bien
    belle promenade que tu viens de nous offrir. Merci
    à toi. Bises, bonne nuit et bonne semaine. ELZA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un village que j'ai redécouvert et où j'aimerais retourner (facile, à 70km de chez moi) pour rencontrer des habitants et causer avec eux. Une ancienne camarade de lycée y vivait au temps de notre adolescence. J'y retournerai et je donnerai une suite à cet article; mais...j'ai encore quelques petits bijoux dans des écrins! Dans ce village je me suis posée, moi qui suis toujours en mouvement...Bonne journée Elza

      Supprimer
  9. LIson coucou il est beau tu a raison ce village et j'aime bien le pont et aussi les escaliers
    puis je vois que du bois du vin pas moi pas encore bisou

    RépondreSupprimer