mercredi 21 décembre 2016

Ruines dans la brume...1ere...Château d' Ultréra

Le temps à rebours : pourquoi pas ? Je remonte le temps puisque j'ai rencontré Ultrera avant Opoul..Mais quelle importance. Ma chronologie n'est pas celle des lieux  puisque Ultréra est contemporain d' Opoul (Billet précédent). Elle est le fruit de ma fantaisie...
Château d' Ultréra : 533 m 


Même si chacun est diamétralement opposé à l'autre par rapport au Département (Des Pyrénées Orientales) ils ont des points communs dans leur Histoire.

Ultréra se trouve sur un promontoire rocheux -évidemment-, pas du calcaire ici mais du gneiss de la montagne des Albères.  De son perchoir, il domine la plaine du Roussillon, la mer Méditerranée mais surtout, ce pourquoi il fut bâti, la vallée de la Massane qui est un chemin d'accès vers l'Espagne toute proche. J'ai découvert Ultréra un jour de brume et de grisaille et j'adorai parcourir ce site qui prenait des airs de ruines écossaises noyées en plein ciel. Dans les parfums des végétaux exacerbés par cette fine couverture mouillée. Ses contreforts, son paysage, tout avait disparu, il ne restait que moi, petit point perché sur une mer de ouate. J'eus l'occasion de le revoir par beau temps, il avait perdu ce charme envoûtant et inquiétant à la fois.

[Je vais vous conter son histoire sur des images de ma visite dans la brume mais aussi quelques unes au grand beau temps , pour le paysage]

Ultrera, Castrum Vultuarium, le château des vautours.

Il débuta une existence Romaine et faisait partie d'un système défensif incluant la tour de guet de La Massane et un château aujourd'hui disparu, Montbran.

Les sites stratégiques

Le Roc de Montbran, autrefois château fortifié
Chemin en sous bois au pied
des falaises ou forteresse
de pierre dans la brume

Additif : Le Roc de Montbran : 28 décembre 2016






















De cette existence romaine il garda peu de souvenirs et débuta vraiment son rôle de solide gardien défenseur à compter du 7 eme siècle.(673 : on parle de lui pour la première fois dans un écrit).

Fantôme dans la brume

Au cours de son existence,  il ne chôma pas et s'embellit d'une chapelle dédiée à la Vierge.
La chapelle




An 1000 : des pèlerinages honoraient cette Vierge nommée plus tard "la Mare de Deu Vella" (la Vieille mère de Dieu, comme s'il en avait eu deux !)


Détail architectural
Assemblage en opus spicatum


Jacques 1er d' Aragon, en 1296, le rattacha à la Seigneurie de Sorède, pour son plus grand malheur mais fort heureusement il l'ignora longtemps!







On dira même près de 400 ans de sursis lui furent accordés.


La pièce la mieux conservée du château

Détail du crépi mural

L'ermitage prit le pas sur le château et délesté de son rôle défensif et militaire, il gagna une paisible existence religieuse, seulement habité par l'ermite.
Que l'on pourrait presque envier d'avoir vécu tranquille dans pareil décor.
Comme un ermite solitaire des Temps Modernes
un genévrier hors d'âge
solidement agrippé aux ruines

Cependant  au 17 eme siècle la tranquillité s'acheva : les conflits entre les deux pays malmenèrent quelque peu le site, le château et ses habitants revenus guerroyer.







La tour de la Massane
1659, le Traité des Pyrénées mettant fin à ces conflits le calme revint et le château s'apprêtait à vivre une paisible retraite comme son confrère d' Opoul. Cela aurait pu durer, sans autres soucis, jusqu'à aujourd'hui , mais...c'était sans compter avec la vindicte d'une terrible femme, la seigneuresse de Sorède, Jeanne de Vilaplane, qui, en 1675,  le fit décapiter, aplanir, bref sauter à l'explosif par l'entremise d'un certain Le Bret, lieutenant Général (qui détruisit de la même manière le Château de Tautavel). Pourquoi ? Parce que bien française, elle craignait que le château ne soit investi de français pro espagnols alors elle leur "coupa l'herbe sous le pied" de bien brutale manière.

S'appropriant au passage tout le mobilier religieux de la chapelle, la Vierge et la cloche.

Toute histoire est passible d'une belle fin, même celle-ci. Jeanne avait un frère, un chanoine nommé François. Pour racheter l'oeuvre mortelle de sa soeur, il fit bâtir avec les matériaux de récupération un autre ermitage, plus bas, Notre Dame du Château, où se trouvent la cloche, la Vierge et les restes du portail de marbre blanc veiné de bleu venus de la chapelle meurtrie et démolie.



Notre Dame du Château


Contrairement à Opoul aucun habitat civil ne s'installa contre le château. D'ailleurs il y a très peu de place et un relief très inconfortable. Il paraît qu'il s'y trouve une citerne semblable à celle d'Opoul...je n'ai pas su la voir. Contrairement à Opoul, il n'y a presque pas de fortifications autour du rocher et ses falaises abruptes servent de site d'escalade, de toute part.

Additif : je l'ai trouvée la citerne
le 28 décembre 2016


L'unique muraille et l'église en second plan

Porte ouverte sur les Albères

L'Eglise


Plus tard, revenue à Ultréra par beau temps,  je m'amusai à investir le château par le chemin des envahisseurs, voie facile s'il en est. Enfin de nos jours...D'autant qu'aucun chaudron d'huile bouillante n'était là pour me souhaiter la bienvenue !

Ce qui me permet de vous conter cette petite page d'histoire et de vous inviter à faire cette balade facile (très glissante par temps humide).
Ascension au château par le chemin des envahisseurs
La porte sur vide recto/verso
dans l'embrasure on aperçoit l'ermitage
Notre Dame du Château



A bientôt....

14 commentaires:

  1. Je connais très bien l'endroit, mais grâce à toi je l'ai découvert. Merci pour ce texte et comme j'y reviendrai sûrement (boucle Sorède, tortues, Vallée Heureuse et descente par le sentier chemin de croix vers Sorède), je ne verrai plus les choses de la même manière. Je m'étais toujours demandé pourquoi le marbre blanc autour du portail de la chapelle. Je sais maintenant. Merci Amedine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux si j'ai apporté une réponse; il y a tant d'autres choses sans doute à expliquer sur ce site. perso, j'aimerais juste le voir reconstitué en 3D...

      Supprimer
  2. Bonjour ma chère Lison!
    Merci pour ce beau billet plein de histoire et beauté!
    Quel travail!!''
    Je te souhaite des bonnes fêtes dans le Sud avec beaucoup de joie et rire!
    Je t' embrasse très fort!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du travail, un eu, quelques recherches d' Histoire. Moi aussi je te souhaite de Tres Belles Fêtes. Je t'embrasse

      Supprimer
  3. Quel beau travail d'historienne ! Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Ludo. ça change de la montagne et...des chats, de temps en temps...

      Supprimer
  4. Merci pour la ballade et la visite guidée !
    Dans la brume c'est encore plus mystérieux.
    Gros bisous
    Chantaloup

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Chère Chantaloup, il y a tant de choses à voir partout, il faut juste essayer de leur donner un peu de vie. Gros bisous

      Supprimer
  5. Coucou ... MERCI pour cette très belle visite guidée !!!
    On en redemande ;)
    Douce nuit, Bisous et Câlins à tous tes Félins

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y en aura d'autres, alternées avec la montagne les chats et puis...on verra...je t'embrasse et mes Félins ronronnent

      Supprimer
  6. Coucou Amédine Merci Beaucoup de Nous faire partager Vos Belles Balades Mon Père aurait Adoré Votre Blog Lui qui Aimait Tant L Histoire :) Dîtes Amédine Votre Discipline était L Histoire peut être ; )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Claudie vous allez rire, j'avais une Sainte Horreur de l' Histoire et je ne l'aime pas davantage. Mais elle fait parler le présent donc je passe par elle. J'étais instit, j'en enseignais donc un peu. Ma formation est maîtrise de lettres modernes (loin en 1972). je suis co auteur de 2 Sentiers Historiques sur ma commune; j'étais mariée avec un passionné d' Histoire

      Supprimer
  7. Ha Amédine autant pour moi :) Instit Une des Plus Belles Professions avec Boulanger :) Pour tout vous dire J hésitait avec Prof de Français :) Vos élèves devaient Vous apprécier :) Calinous aux Minous Bisous à Vous Pensées pour Lison :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mes élèves...souvent ils apprécient les profs lorsqu'ils ont disparu...lol...Bisous

      Supprimer